13 avril 2008

Du bon goux !

Didier Goux n’a plus le permis mais il a une femme et une belle sœur. Les deux jeunes filles viennent d’ouvrir un blog de cuisine. Figurez-vous que les goux et les saveurs se mélangent à merveille.

En tant que vieux pervers, je fréquente les sites pornographiques depuis des années. Hé bien ! Jamais aucune photo glanée aux hasards de mon errance blogosphérique ne m’a procuré les sensations obtenues en lisant les premières pages de http://lesgouxetlessaveurs.blogspot.com/ !

Allez-y !

A vos fourneaux !

Juste un extrait :

« La saison des asperges blanches et vertes commence. Moi, je préfère les vertes, c’est plus joli et pas de corvée d’épluchage !
Je les fais cuire à la vapeur et pour le temps de cuisson il faudra vous débrouiller !
Ça dépend de la grosseur des asperges, et si vous les aimez bien cuites ou, comme moi, plutôt croquantes.
Les poivres utilisés ici sont tout simplement les 5 poivres que l’on trouve dans le commerce mais, mais, mais, très important, j’ajoute des baies roses et des baies de Sitchouan qui ont un petit goût anisé. »

J'ai d'ores et déjà commencé à fayoter auprès de Didier pour obtenir une invitation à dîner.

5 commentaires:

  1. Vous feriez mieux de fayoter auprès de moi ! Qui, pensez-vous ira vous chercher EN VOITURE à la gare. Je vous invite à déjeuner à la campagne un de ces beaux jours d'été.

    RépondreSupprimer
  2. c'est laquelle qui préfère les asperges vertes et croquantes ?
    Le géant vert souhaiterait faire connaissance !

    [ça a l'air délicieux tout ça !]

    :-)

    RépondreSupprimer
  3. tu as la rime et l'humour de Charles Bukovski ce soir nico...(si tu ne connais pas à lire d'urgence journal d'un vieux dégueulasse)...

    très bon ce soir

    RépondreSupprimer
  4. Je suis moins enthousiaste que M. Peuples à propos de Bukovski, mais ma lecture remonte au moins à 25 ans, alors...

    RépondreSupprimer
  5. Catherine,

    Je vous fais de la pub. Vous pouvez venir me chercher à la gare. Oups ! Je viendrais en voiture avec Zorimachin et Baltruc... mais nous coucherons dans l'annexe. On est jeunes...

    Poireau,

    A table !

    Peuples,

    Je connais.

    Didier,

    C'était un ivrogne ! Et relisez (ça m'a pris une fois il y a six ou sept ans).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.