27 juillet 2012

27 juillet

Il y a un an jour pour jour, j’avais passé une bonne partie de la journée à discuter avec Le Coucou. Jean-Louis était inconsolable depuis la mort de Marcelle au début de l’année. Quelques jours plus tôt, j’avais réussi à la convaincre de venir à Paris, en septembre. Quant à moi, je devais aller chez lui une semaine plus tard, passer quelques jours, bien décidé à tenter de lui changer les idées, à l’emmener se promener, à faire la fête.

Il aurait eu 65 ans le lendemain, le 28 juillet. Il ne les aura jamais. Le 28 au matin, son fils me téléphonait pour annoncer sa mort, la veille à 19 heures.

Les jours qui suivirent furent très durs pour moi. Les copains blogueurs étaient là, près de moi, mais sans vraiment comprendre ce qui nous liait, le Coucou et moi. «  Hé ! Nicolas, si tu envoies des fleurs, mets-moi avec toi et dis-moi combien que je te dois. Et tu présenteras tes condoléances à la famille, pour moi. » Andouille ! Tu ne t’es jamais demandé si par hasard, ça n’était pas à toi de me présenter des condoléances… ?

27 juillet.

Mon père est mort le 26 juillet 1992. Ca faisait vingt ans hier.

Le 27 juillet 1996, mon copain Christophe mourrait. Le moteur avait lâché subitement alors qu’il travaillait très dur, pour moi, pour me rendre service. 15 ans tout rond avant Jean-Louis.

Putain de fin juillet.

Hier, évidemment, j’ai appelé ma mère. 20 ans après et tout ça. Après avoir raccroché, je regarde mes mails. Mon copain Juan avait fait un billet commençant par une charge contre moi mais qui se voulait humoristique. Etais-je mal luné ou a-t-il mal formulé une phrase ? J’ai mal pris le billet et Juan n’a pas compris tout de suite que j’étais vraiment de mauvais de poil.

Un peu plus tard, il a fini par fermer ses blogs. Je ne sais pas si c’est lié.

Je ne veux pas me fâcher avec les copains. Je veux bien m’engueuler, pas me fâcher. On a besoin de Sarkofrance. Nicolas Sarkozy a été éliminé mais il nous reste une UMP à surveiller… de même qu’un gouvernement socialo.

Je ne veux pas me fâcher avec les copains.

Je vais les saluer. Antoine, Aurel (félicitations, au fait !), Bembelly, Captain Haka, CC, Cuicui, Cyril, Dada, Dagrouik, Daniel, David, Dedalus, Disp, Doudette, El Camino, El Camino, Elmone, Elooooody, Emanu124, Emmanuel, Eric, FalconHill, Gaël, Gildan, Gilles, Guillaume, Guillaume, Gularu, Hern, Homer, Homer, Isabelle, Jean, JJU, José, Juan, Juan, Lady Apo, Laurent, Lo, Lolo, Louis, Majicwoofy, Marco, Marie, Matfanus, Melclalex, Ménilmuche, MHF, Mike, Mipmip, Mrs Clooney,Mtislav, Nicolas, Nicolas, O16o, Océane, Olivier, Olympe, Philippe, Pierre, Poireau, Polluxe, Princesse, P'tit Louis, Rimbus, Romain, Romain, Rosa, Sasa, Seb, Shaya, Styven, Thierry, Thierry, Thierry, Trub, Val, Virginie, Xapur, Yann, Zette, ...J'espère que je n'ai oublié personne : je ne veux pas me fâcher avec les copains. Tiens ! J'ai oublié les réacs de gauche et de droite : Catherine, Suzanne, Didier, l'Amiral, Jacques, ... Ils ne sont pas dans le même fichier de suivi (je suis un blogueur organisé...). Au fait ! Il y aurait Ju à mettre dans la liste de même qu'un tas d'autre qui, comme elle, ont des blogs auxquels je ne peux pas accéder pour des raisons techniques.

Je ne veux pas me fâcher avec les copains. 

Putain de fin juillet.

74 commentaires:

  1. Des bisous sur la fesse droite mon grand <3

    RépondreSupprimer
  2. Y'a des dates comme ça ! Chienne de vie.
    ça nous arrive à tous de dire des horreurs aux gens quand on va pas trop bien.On sait même plus qui c'est qui a le pompon en la matière ! Y'a des rancuniers ... ça dépend aussi de ce qu'on a dit ... Mais pas Juan : il est fatigué, c'est tout.
    Allez t'en fait pas ! Plein de bises et d'amitié.

    RépondreSupprimer
  3. Heureusement après fin juillet il y a début août...
    (Je ne fais pas de bises sur les fesses moi... ;-) mais le coeur y est)

    RépondreSupprimer
  4. On sent une pointe de tristesse, j'espère ça passera si c'est le cas.
    Il n'y a pas de sarcasme dans ce message.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de tristesse, non. De la fatigue : 7 mois sans vacances.

      Supprimer
  5. Merci!
    Ce mois de Juillet, j'ai perdu il y a quelques années une personne très proche de moi.
    Ce même jour, deux ans avant, naissait ma fille.
    On n'oublie pas, on vit avec une cicatrice, on fait avec!
    Amitiés aussi!

    RépondreSupprimer
  6. Tu n'es jamais aussi beau que lorsque tu ôtes ce masque qui cache tellement de souffrances, de souvenirs. Certains appellent cela de la pudeur. Chez toi, c'est ce qui fait ta grandeur. Merci de ton amitié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Pas tant que ça de souffrance mais 7 mois sans vacances, tous les ans. Alors j'aimerais autant ne pas avoir de problème fin juillet.

      Supprimer
  7. On a tous comme ça des moments où année après année les décès semblent s'accumuler. Moi c'est début juillet et je suis toujours de mauvais poil aussi dans ces jours-là.
    Puisque Sasa a pris la droite, je te fais des bisous sur la fesse gauche.

    (Ce qui d'un point de vue politique est mieux ;-) )
    Et un calin pour la route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je vais avoir les fesses toutes mouillées.

      Supprimer
  8. j'ai bien senti que mon billet tombait à plat et que tu avais l'esprit (triste) et ailleurs. désolé de la chamaille. Nos affaires blogosphériques sont des petites choseS. je vais rouvrir de ce pas.

    RépondreSupprimer
  9. Putain de chaleur.
    Fin juillet, on avait chaud. Un appel, le papy en pleine forme était tombé subitement.
    Hier, on avait chaud. Un appel, un ami s'est fait fauché par une voiture. On se dit à chaque fois, que l'on n'a pas pris le temps de se dire au revoir.
    S'il vous plait, messieurs, mesdames les blogueurs, on respire un grand coup et on laisse les chamailleries de côté.

    RépondreSupprimer
  10. Il y a des dates karmiques, je connais une famille marquée par le 13 avril (3/4 des naissances / décès). Bien sûr je pense au coucou…

    RépondreSupprimer
  11. Oui mais là c'est mal barré avec moi !!! Je suis pas dans la liste :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étrange. Je suis bien abonné à ton blog... Je suis toutes l'excursion en Islande (par contre j'ai abandonné le blog du Jack). Désolé.

      Supprimer
    2. Désolé. C'est étrange, je suis abonné à ton blog.

      Supprimer
  12. Hélas on ne pourra jamais supprimer la fin juillet, pour ce qui est des vacances tu devrais exiger d'en prendre tous les 4 mois, ce n'est pas humain !
    Merci de ton amitié, ta gentillesse (bourrue), ne change rien on t'aime comme cela, bisous à bientôt au Kremlin ou en Bretagne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Pour les congés c'est une vieille habitude, mon employeur n'y est pour rien. Ça me permet de prendre 4 semaines en août et 2 à Noël.

      Supprimer
  13. Merci pour l'amitié... Je suis quand même en étrange compagnie. Enfin, même si la gauche s'attrapait, je ne risque rien : je l'ai déjà eue !

    RépondreSupprimer
  14. C'est bientôt août, les vacances, et de la bonne humeur...
    Je partage mon soleil dans ta grisaille et te fais des bises...

    RépondreSupprimer
  15. Aucune raison de me fâcher avec toi, à part si tu continues à me traiter de "gros" !

    Biz et peut-être bientôt en Touraine qui sait ;-)

    RépondreSupprimer
  16. J'ai fait partie des imbéciles qui voulaient participer à un envoi de fleurs ... pardonne-moi.
    Allez, on se fâche pas, la vie est courte.
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah !

      Ça me fait penser que tu n'es pas dans la liste. Étrange.

      Supprimer
  17. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de mon troisième enfant. Il a vingt ans. Les naissances et les morts rythment nos vies, les dates, les cailloux blancs ou noirs qui se déposent sur nos calendriers, en font un drôle de tableau. Il y a un peu plus d'un mois, mon ainé est mort sur une putain de route. Il aurait eu trente ans. Voilà. Juste pour partager. Au delà de la communauté des gens qui écrivent sur la blogosphère, tout ça fait de nous une communauté d'humains.

    RépondreSupprimer
  18. Oui. On est humains. Merci pour votre commentaire.

    RépondreSupprimer
  19. C'est chiant, déjà que j'aimais pas trop juillet avant... Bisous.

    RépondreSupprimer
  20. Eh bien, dites donc, ce n'est pas encore vous qui allez me faire aimer l'été !

    (Heureusement, j'ai ici quelques petites enfermées dans des bouteilles et des canettes qui devraient vous remonter un poil…)

    RépondreSupprimer
  21. viens picoler à Lyon (oui je sais que c'est prévu

    RépondreSupprimer
  22. C'est très con, j'ai la gorge serrée à te lire.
    Il y a quelques jours je parlais avec mon amie de la disparition de Jean-Louis. Un évènement qui, même si je ne le connaissais pas personnellement, m'avait secoué. Il a été un des premiers que j'ai lu quand je me suis intéressé aux blogs, un des premiers à avoir eut la gentillesse de me suivre à mes débuts sur Twitter. Un des premiers à disparaître aussi.
    A nos âges, il ne se passe pas de mois sans que des parents, des proches, des personnes chères nous quittent.
    Dire que c'est dans l'ordre des choses ne me suffit plus.
    Nous bossons bien souvent comme des malades, faisons les andouilles dans les blogs, traînons dans les bistrots à boire des coups avec des potes, faisons des belles rencontres parfois. Pourquoi ? Pour finalement disparaître...
    Alors oui ! Nos vies sont si courtes qu'effectivement il ne sert à rien de se chamailler pour des "futilités"...
    Certains te bisent sur les fesses,je vais peut-être m'abstenir hein ?
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Tu as raison. Il fait profiter de la vie.

      Supprimer
  23. Quelqu’un a-t-il vu passer l’année ?
    il me semble que c’était hier matin, sûrement la chaleur.
    En tous cas, il y a une cochonnerie de courant plutôt chaud sur le net qui plisse le yeux.
    amitié partagée, sûr !
    Ha, si. Désolé mais faché n'est pas inclus dans le dictionnaire de la flibuste, un tel corsaire que ce Juan doit être au jus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était hier.

      Et la machine Sarkofrance est relancée !

      Supprimer
  24. Il est magnifique ce billet, derrière la tristesse pointe le rayon de soleil. C'est à ces rayons de soleil là qu'il faut s'accrocher ! Tendrement, Doudette

    RépondreSupprimer
  25. Tiens ! J'ai oublié Dorham aussi (il est dans une autre liste), pourtant il est important, lui aussi.

    RépondreSupprimer
  26. Merci. Je te salue aussi camarade et je ne manquerai de te prendre dans mes bras la fois où je viendrais à Paname (si toutefois j'arrive à faire ton tour :) )

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  28. j'écrirai pour une fois non pas "ça s'arrose" mais "ça se noie". On engloutit vite tout ça sous une pinte un de ces 4, Nicolas ? Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  29. Billet plein d'émotion.

    Merci pour tes nombreux billets toujours si plaisants à lire !

    J'espère aller à un KdB avant tes 50 ans :)

    Boujou mon grand

    RépondreSupprimer
  30. Beau billet, un an déjà, que ça passe vite le temps.
    Et je ne vois pas vraiment pas comment on peut se fâcher avec toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet un truc qui m'étonne toujours, sans me vanter : je ne vois pas comment on peut se fâcher avec moi ! S'engueuler, oui...

      Merci !

      Supprimer
  31. Bien beau billet chargé d'émotion, déjà août se profile pour d'apporter de la joie......... et des vacances

    RépondreSupprimer
  32. Beau billet. Notre communauté crée des liens, par le biais de nos contacts. Ces liens forment l’amitié.
    Merci d'être mon ami.
    Et les gars, merci d'être mes amis !

    RépondreSupprimer
  33. ben moi ce sont les fins mai qui me sont poissardes...je déteste cette période.

    RépondreSupprimer
  34. Fin Juillet n'est jamais une bonne période. On est cramé, on surréagit, on peut se fâcher bêtement avec des copains ou des proches, il faut savoir se manager soi même. Personnellement, j'essaye de prendre de la distance.

    RépondreSupprimer
  35. J'étais loin quand tu as écrit ce billet et je rattrape mon retard de lecture...Peut-être à cause du décalage horaire, mais pas seulement, je suis émue aux larmes par ton billet...grosses bises...et bonnes vacances, quand même...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.