10 juillet 2012

UMP : trop à droite ou trop au centre ?

Ce matin, je suis interpellé avec FalconHill par Jacques Etienne. Il s’agit de savoir quelle stratégie doit adopter l’UMP – donc quel chef elle doit choisir… – pour  remonter la pente et si la « droitisation » initiée par Nicolas Sarkozy doit être poursuivie.

Jacques Etienne est persuadé que oui. Elle expliquerait la remontée de Nicolas Sarkozy dans la dernière ligne droite. Je ne suis pas le porte-parole de FalconHill. Je ne sais pas s’il pense que la droitisation est une bonne chose et je m’en fous. Par contre, je suis d’accord avec lui sur le fait que certains personnages sont extrêmement nuisibles à l’UMP non pas pour le contenu de leurs propos politiques mais sur la manière de les tenir.

Je vais devoir répondre à Jacques Etienne (parfois, on a l’impression de tenir un dialogue de blog à blog…).

Je me fous de savoir qui doit devenir le nouveau chef de l’UMP : je ne suis pas de l’UMP. A la limite, je préfèrerais que Jean-François Copé devienne le leader incontesté, je suis persuadé qu’une partie non négligeable des Français ne peut pas le sentir. En conséquence, je pense que la meilleure stratégie pour l’UMP serait de le foutre dehors.

Toujours est-il que j’invite Jacques Etienne à méditer ces propos de l’ancien Premier Ministre : « J'entends bien le discours sur on est trop à droite ou on est trop au centre. Mais nous gagnerons seulement si nous rassemblons le plus largement possible. »


11 commentaires:

  1. Je suis pour l'option Copé. Il est le mieux placé pour définitivement envoyer l'UMP dans le mur. Bon.... sauf que s'il y'a du plus d'UMP attention danger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense, Seb, que c'est Fillon qui l'enverrait dans le mur et suis tout à fait d'accord avec vous pour dire qu'en ce cas il y aurait "danger"...

      Supprimer
    2. Je ne sais pas si vous avez les mêmes notions du danger...

      Supprimer
  2. ".. nous gagnerons si .."
    Cela me fait penser à une phrase que j'ai attrapée au vol à la radio hier matin : le journaliste disait que ce qui constituait leur souci, leur préoccupation, c'est "qui est en meilleure position pour gagner en 2017 face à Hollande".
    Mais je rêve ! ils ne peuvent pas s'occuper de leur CIRCONSCRIPTION, de ce pourquoi ils viennent d'être élus ! Non mais quel spectacle !
    Ces choses là doivent drôlement résonner aux oreilles des électeurs : la jouissance du stratège à la pensée de gagner le pompom DANS CINQ ANS !
    C'est vrai qu'à gauche on ratiocine beaucoup, mais finalement c'est mieux qu'avoir des fourmis dans les pieds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pendant ce temps, les femmes .. : après Roselyne qui écrit à Manuel Valls pour qu'il la protège des loups, voilà Rachida qui en appelle à François Hollande "moi je suis mieux que Taubira, elle fait que mal s'occuper des gardiens de prison"
      Quel spectacle !

      Supprimer
  3. La droite se décompose, moi je pense que seule l'option Juppé est valable. Mais c'est leur problème.
    Certains ont peur de retourner dans la marginalité, là où est leur place, comme certains du FDG, ils ont eu l'illusion d'être majoritaires, déjà qu'ils ont perdu, c'est plutôt dur à encaisser.

    RépondreSupprimer
  4. laissons fillion faire des courses automobiles
    laissons copé mariner
    et les vaches serront bien gardées

    RépondreSupprimer
  5. C'est absolument sans importance : après cinq ans de socialisme, même un balai de cantonnier réussira à envoyer Hollande dans les cordes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, en parlant de cantonnier, va falloir vous y mettre si les pays arabes, chinois et autres ne nous achètent pas notre dette, ce qui risque normalement de subvenir si la droite républicaine ne se ressaisit pas dans l'hypothétique optique de la défaite de la gauche en 2017...j'espère ne pas avoir été trop compliquée(rapport à votre commentaire sur mon blog), les investisseurs étrangers n'aiment pas trop les préjugés "réacs" (pour vous faire plaisir), pourquoi vous pensez que tout le monde se précipite pour acheter notre dette depuis que Sarkozy est parti?
      Mais, vous avez raison, élisez Copé, ce sera encore plus facile pour donner un deuxième quinquennat à la gauche...

      Supprimer
  6. Hein ? Quoi ? (c'est qui ce M. Etienne ?).

    Je suis obligé de répondre aux procès d'intention ? Ou je peux espérer retrouver une droite qui gagne, et pas une qui se prend raclée sur raclée en faisant n'importe quoi ?

    Enfin bon... "vrai droite", "fausse droite", c'est aussi con que les "vrais gauches" ou "fausses gauches" chez vous. Ce n'est pas bien intéressant...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.