24 juillet 2012

Où était la France en 1942 ?

Allez donc lire Authueil, ne serait-ce que pour énerver mes lecteurs réacs.Ou alors, il a viré gauchiste.

64 commentaires:

  1. Edifiant: on en parlait justement, de tous ceux qui ont subi l'Occupation en l'acceptant, avec mes enfants.
    Les Résistants étaient très peu au début.
    Merci pour ce lien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très peu de résistants au début… et aucun communiste parmi eux, puisque Staline leur avait ordonné de rester l'arme au pied. Et de négocier avec l'occupant la reparution de L'Humanité.

      Supprimer
    2. C'est important, la presse. Voir mon billet de ce matin.

      Supprimer
    3. 11 novembre 1940, ça ne vous dis rien, arrêtez de vous obstiner, vous êtes ridicule.
      Je n'ai jamais dit que la Gauche avait fait la Résistance toute seule...

      Supprimer
  2. Je suis loin d'être d'accord avec tout ce que dit Authueil. Mais au moins, il sait de quoi il parle et il n'assène pas de contre-vérités énormes. en bref, c'est quelqu'un avec qui on peut (pourrait) discuter en partant de bases à peu près communes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais, des contrevérités historiques, à droite, on est très bon pour en sortir, voyez Guaino et les commentaires de Corto sous le billet d'Authueil.

      Oui, c'est un très bon billet que celui d'Authueil...

      Supprimer
    2. Mais enfin, Dorham, qui a prétendu que les contrevérités étaient l'apanage de la gauche ? Certainement pas moi, en tout cas ! Du reste, le grand champion contemporain de ces falsifications, c'est le général de Gaulle, qui a réussi à faire croire à tout le monde que la “vraie” France était tout entière à Londres ou à Bir-Hakeim et que Vichy n'était qu'un ectoplasme, une illusion d'optique.

      Supprimer
    3. On ne s'engueule pas. En plus, je ne suis pas loin d'être d'accord avec Didier. Je crois que les discours de Chirac et de Hollande ne sont pas véritablement sincères. Ils sont clairement conçus pour plaire à une certaine catégorie de la population (je ne parle pas que de la communauté juive). J'ose le dire, ils sentent la démagogie à plein nez. Pire, le discours de Hollande était très mal écrit, ce qui est du reste très souvent le cas. Le Président devrait s'acheter une plume un peu plus acérée, mais j'dis ça, j'dis rien...

      La vérité se situe très certainement entre ceux qui prétendent que la France, ce ne fut pas Vichy et ceux qui disent que la France est coupable des rafles. Vichy fut la France. Vichy, ses crimes, son administration, ses flics. Tout autant que la Résistance fut la France. Un pays d'un seul tenant, cela n'existe pas. Encore plus lorsque l'on parle de la France qui est un pays (pluri-)divisé depuis plus de 200 ans. Que dirait Guaino si on lui disait que les Révolutionnaires de 1789, ce n'est pas la France ? Il s'étranglerait, ce grand idiot ! Sont-ils davantage la France que les royalistes de l'époque ? La Restauration pour prendre un autre exemple, c'est plus ou moins la France ? Bref, ce débat ne devrait même pas exister tant il est nul et grotesque, des deux bords si je puis dire.

      Supprimer
    4. A Didier,

      Oui mais vous ne relevez jamais que celles des gens de gauche, l'honnêteté devrait vous conduire à recenser au large...

      Supprimer
    5. Dorham,

      Le problème est que beaucoup de clowns cherchent à imposer une vérité absolue. Mon débat avec Skandal ci dessous est édifiant.

      Pas d'accord avec toi à propos des discours d'Hollande mais ce n'est pas bien grave.

      Supprimer
    6. Dorham, vraiment vous êtes surpris que je relève plus volontiers les bourdes de mes adversaires que celles de mes amis ?

      Supprimer
    7. Non, cela ne me surprend pas, mais ça m'énerve.

      Supprimer
    8. "Le problème est que beaucoup de clowns cherchent à imposer une vérité absolue."

      Je fais pourtant exactement le contraire :
      "De la même façon que tous les allemands n'étaient pas nazis, tous les Français n'étaient pas collabos et dire donc que la responsabilité de la France est totale me semble être un raccourcis intellectuel quelque peu fallacieux.

      De la même façon que de dire que la France n'a aucune responsabilité est également un raccourcis fallacieux."

      Supprimer
    9. Non. Vous ne faites pas le contraire. Comme beaucoup, vous assenez des vérités en vous positionnant au dessus des autres et en déformant le débat.

      Ni Hollande ni moi n'avons parlé de responsabilité totale.

      Cela étant le billet fait une ligne et votre insistance commence à me les briser sérieusement.

      Supprimer
  3. Ah ! L'une des trois questions qui hantent mes nuits.
    La deuxième est : ou était Pétain en 1918 et la troisième : ou se trouve Authueil en 2012.

    Coach Berny

    RépondreSupprimer
  4. Ca fait du bien de lire des billets senses dans des blogs de droite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nicolas
      " On n'est pas habitués " dis tu .En effet je trouve mais peut etre ne suis je pas assez objectif,qu'un sympathisant de gauche a la dent plus dure pour les mesures prisent par ses mandants qu'un partisant de droite pour les siens et toi ?....

      Supprimer
    2. On ne peux jamais être objectif, en politique ! Mais ce n'est pas qu'une question de dent dure. Les clivages politiques existent réellement. Par exemple, sur le fond de l'histoire, je suis en opposition complète avec Didier Goux (on se retrouve sur un point : les camarades en font trop...) parce que je pense sincèrement qu'il faut intégrer tout ce bazar à notre histoire, ce qui n'a rien de grave. Et c'est trop facile de dire : c'est pas nous.

      De toute manière, c'est peu important (d'où ma remarque sur ceux qui en font trop).

      Supprimer
    3. Mais nous sommes beaucoup moins en opposition que vous semblez le croire : moi aussi, je tiens à ce qu'on intègre “ce bazar” à notre histoire ! Et qu'on y intègre tout le reste, depuis Clovis jusqu'à François Hollande, en passant par Bouvines et la guerre d'Algérie. Mais qu'on le fasse en essayant de respecter les faits un minimum, et que chacun cesse de trépigner tout seul dans son petit camp retranché idéologique.

      Supprimer
    4. Mais je ne trépigne pas ! Je n'ai pas fait un billet avec une liste de gugusses de gauche ayant donné une liste de gugusses de gauche ayant "collaboré" prise dans un blog royaliste voulant me chier dessus qui essaie de démontrer que les plus grands résistants étaient parmi les royalistes.

      Qui trépigne, en l'occurrence ?

      Tous les bords doivent arrêter le grotesque. Je n'ai pas fait de déclaration grandiloquente, j'ai unique fait, à part ce court billet, un billet à propos de Henri Guaino et des propos qu'il a tenus.

      Supprimer
  5. Petite précision, la déportation des juifs étaient la priorité des nazis, des SS et de la Gestapo, pas de l'armée allemande qui était composée en très grande partie de nobles allemands (chez les officiers) relativement hostiles aux nazis.

    L'antagonisme Wehrmacht / Nazis est une réalité.

    De la même façon que tous les allemands n'étaient pas nazis, tous les Français n'étaient pas collabos et dire donc que la responsabilité de la France est totale me semble être un raccourcis intellectuel quelque peu fallacieux.

    De la même façon que de dire que la France n'a aucune responsabilité est également un raccourcis fallacieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne refaisons ni l'histoire ni les débats qui ont lieu dans d'autres blogs.

      Supprimer
  6. Peut-on dire - même si une fraction du PCF alors dans la clandestinité négociait la re-parution de l'Humanité - qu'AUCUN communiste n'a été résistant ? Il faut être ce pauvre Goux pour réécrire ainsi l'histoire.
    Pour en savoir plus en 40.
    http://www.souviens-toi.org/1940.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ! Tout le monde réécrit l'histoire ces jours ci.

      Supprimer
    2. Personne n'a jamais dit qu'aucun communistes n'a été résistant. Ce qui est un fait c'est que les communistes suivant les directives du parti (et ils ne suivaient probablement pas tous les directives du parti) ne sont pas rentrés en résistance avant l'offensive allemande à l'est...

      Supprimer
    3. Skandal, si vous commencez à discuter avec cette andouille de Bibi, vous êtes mûr pour le cabanon d'ici trois mois !

      Supprimer
  7. Et s'il faut se repentir à vie et s'excuser sur ce que la France aurait fait, la cohérence intellectuelle oblige alors à remercier à vie les états-unis et les soldats américains mort en libérant la France de l'occupation....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne s'agit pas de repentance mais d'admettre.

      Supprimer
    2. C'est admis depuis longtemps, des français ont collaboré, la France de vichy a une responsabilité, c'est admis de tout le monde...

      Dela à dire que la France à une responsabilité totale, c'est de la flagellation gratuite.

      Ce qui est étonnant c'est que chez certains de vos commentateurs ont a du mal à admettre que Mao fut un génocidaire au moins aussi ignoble que le petit moustachu...

      Soyons cohérent un petit peu...

      Supprimer
    3. Qui te parle de flagellation ? Je ne suis pas responsable de ce qu'ont fait mes ancêtres. Il s'agit d'admettre que des français ont fait des saloperies ce que tout le monde admet d'ailleurs.

      Je ne comprends pas "votre" position. À force de défendre n'importe quoi, "vous" devenez incohérents. Je ne me flagelle pas.

      Et arrêtons de comparer les extrêmes qui ne se rejoignent que par les génocides dont ils sont responsables. L'idéologie communiste n'est pas de tuer des gens en fonction d'une appartenance religieuse, ethnique ou autre...

      Supprimer
    4. « L'idéologie communiste n'est pas de tuer des gens en fonction d'une appartenance religieuse, ethnique ou autre... »

      Je vous demande bien pardon : en Russie dans les années vingt, il s'agissait bel et bien d'éliminer les koulaks en tant que classe. Et le prolétariat se doit d'éliminer la classe bourgeoise de la même manière.

      Supprimer
    5. Auparavant, les bourgeois étaient cordialement invités à devenir prolétaires...

      Plus sérieusement, les koulaks étaient assimilés à des opposants politiques et je n'ai pas dit que les cocos n'avaient pas fait quelques massacres, mais pas par idéologie, pour asseoir les pouvoir (ce qui n'est pas nécessairement plus joyeux mais pas comparable). .

      Supprimer
    6. Et je ne vois toujours pas pourquoi on parle de ça ici. Ça commence à bien faire de nous jeter les cocos à la la figure comme si ça pouvait "absoudre" les fachos de leurs atrocités.

      On parle du Vel d'Hiv. Pas de Mao.

      Supprimer
    7. Ah, parce que, nous, “on” ne nous jette pas Pétain et Vichy en travers de la figure à propos de tout et de rien, peut-être ? Vous êtes gonflé, quand même !

      Et je maintiens que le massacre des koulaks avait bel et bien une dimension idéologique.

      Supprimer
    8. Sur l'idéologie, on ne tombera pas d'accord. Les gugusses qui voulaient aller dans les kolkhozes pouvaient le faire. Un juif fils de juifs peut difficilement arrêter d'etre un juif fils de juifs.

      Pour le reste, je ne renvoie Pétain à la tête de personne.

      Supprimer
    9. A gauche on sait nuancer l'horreur quand ça arrange. L'horreur est toujours moins affreuse quand elle peut servir des intérêts. Dans le cas présent, il est idéologique.

      Supprimer
    10. De quoi tu me parles sombre crétin ?

      Supprimer
    11. Je parle que tu prétends que Mao n'est pas aussi affreux qu'Hitler.
      Et je ne parlais pas qu'à toi, même si tu me fais l'honneur de laisser mon message..

      Supprimer
    12. 1. Je n'ai pas comparé Mao et Hitler, au contraire, j'ai demandé à ce qu'on arrête les comparaisons. Tu es vraiment très con.

      2. Je ne supprime pas beaucoup de commentaires dans ce blog. Qui est mon blog. Je considère que les commentateurs s'adressent à moi d'abord. Tu n'es pas que con, tu es aussi prétentieux en t'imaginant que tes conneries intéressent quelqu'un d'autre que le taulier du blog (qui sNy intéresse par pure politesse).

      Supprimer
    13. J'ai pas dit que tu comparais. J'ai dit que tu avais été gentil avec Mao. C'est pas la même chose. Pèse bien les mots que tu emploies. Prétentieux aurait été le cas si je pensais avoir raison, mais pas pour le simple fait d'être lu ou pas. Ca je m'en fous. Je réagis à ce que je lis sans me dire que ça doit être vérité absolue, et je sais très bien que mon avis paraît merdique, mais il est important que je le donne. En revanche t'es gentil avec toi-même quand tu te dis "poli".
      Si je devais recenser les noms d'oiseaux que tu me donnes à chaque fois, qui finalement me font sourire, ça ressemblerait pas à de la politesse.

      Supprimer
    14. Tu prétends que je compare regarde ton dernier commentaire : sa première phrase est explicite.

      Je n'ai pas dit que j'étais poli, j'ai dit que je lisais les commentaires par politesse.

      Je vais te détromper encore : il n'est pas du tout important que tu donnes ton avis. Si ça l'est pour toi, ouvre un blog.

      Supprimer
    15. Ok alors je suis détrompé.
      Je réagissais juste à vos commentaires, ça va, faut pas aller chercher non plus des os ou il n'y en a pas...

      Supprimer
    16. Mais je tiens juste à préciser que je ne m'accorde aucune importance, je ne prétends ni être lu ni être compris, donc merci à toi de m'avoir lu. Voilà, juste que tu ne me portes pas des intentions que je n'ai pas..
      J'arrête de faire chier, je disparais pour un moment..
      Et zzzZZooouuuu....

      Supprimer
    17. Allez, salut vieux lèche-cul!
      Tu es le nouveau visage de l'intolérance, c'est beau de te voir avec tes p'tits amis, te gaver de raisin et de vin aux frais du contribuable... et te féliciter d'avoir l'impression de tout connaître. Mais imagine 2 secondes, si tu n'en savais pas plus qu'un ignorant? Si tout ce que tu savais ne servait à rien?

      Supprimer
    18. Tu te lèves de bonne heure., bravo!
      Ca n'a pas de sens ce que j'ai dit..
      Cette fois je disparais vraiment, ne renchérirai pas.
      Bonne journée!

      Supprimer
  8. Bon, sinon, après une longue minutieuse recherche, j'ai trouvé la réponse à la question de votre titre : en 1942, la France essayait de se planquer derrière le gros cul de la Bretagne, sans voir que l'ennemi arrivait dans son dos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Bretagne n'a pas un gros cul mais de jolies petites fesses. J'en suis la preuve vivante.

      Supprimer
  9. Vis.
    Chie.

    Pour rigoler...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était en effet vachement drôle !

      Supprimer
    2. Ta réponse est drôle, c'est donc un joli commentaire participatif à cette blague vraiment douteuse.
      Je re-disparais..
      Hop là!

      Supprimer
    3. Dorham, ne réponds pas aux cons des autres.

      Supprimer
    4. Je ne répondais pas vraiment, un type qui se glorifie d'être un gros lourd, c'est un specimen en soi, il me semble.

      Supprimer
    5. Oui. Mais on ne va pas l'encadrer.

      Supprimer
  10. Mon grand-père, colonel de l'armée française, déserteur en 1940 pour se placer sous l'autorité de Jean de Lattre de Tassigny et aller avec lui jusqu'en Allemagne en 1944, aurait pleinement approuvé ce discours, assumant le torse droit et le regard fier la responsabilité de son pays dans l'horreur du rafle du Vél d'Hiv sans même chercher à dire ni à penser "moi je n'y étais pas".
    Nous, ses descendants, ne songerions pas un instant à entrer dans ce débat qui nous parait un peu insensé aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette fois, on est d'accord. Ce débat est totalement délirant. 70 ans après (et 17 ans après Chirac), il est temps de tourner la page et de laisser cette partie sombre de notre histoire aux historiens.

      Le combat des "reacs" est un peu délirant.

      À leur décharge, certains billets de mes confrères de gauche sont aussi délirant, tant ils tentent de démontrer que la France est coupable.

      C'est de l'histoire, il faut admettre et jeter l'éponge (pour ne pas effacer l'histoire, aussi).

      Supprimer
    2. Totalement d'accord avec seb aton.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.