25 juillet 2012

Le mot du jour : REACOSPHERE #dicodesblogueurs

Dans son blog, mon confrère Bembelly a lancé une chaîne où il invite des blogueurs à proposer des définitions pour des mots que nous utilisons dans notre milieu un peu fermé. Il est temps que j’y participe, avec ce blog, pour apporter ma pierre au dictionnaire des blogueurs ! Je choisis un mot : réacosphère, c'est-à-dire l’ensemble des blogueurs réactionnaires.

Revenons en arrière. Le 10 mai 1981, précisément. Je venais d’avoir 15 ans et nous recevions nos « correspondants allemands » à Loudéac. Avec le mien, on avait passé la soirée chez une copine avec le sien. On avait quitté la maison de mes parents, où l’ambiance était à la fête, bien sûr, un peu après 20 heures et l’annonce du résultat. Nous nous étions pointés quelques minutes après dans la vieille famille réac de la copine. Le champagne avait été mis au frais pour fêter la victoire de Giscard. Du coup, on a piqué la bouteille et on l’a fini dans la chambre de la copine (sans nous livrer aux cochonneries que je vous vois déjà imaginer).

A l’époque, nous qualifions de « réacs » toutes les vieilles familles bourgeoise de la commune, notoirement à droite et mettant souvent leurs enfants dans les écoles privées (pas les parents de ma copine…). C’était le mal absolu, dans mon milieu, dans cette commune du Centre Bretagne.

Comment définir ce qu’est un réactionnaire ?

Paf ! Ce n’est pas l’objet du billet, je ne vais pas m’attarder sur ce point. Globalement, les réactionnaires sont des gens qui refusent des évolutions de la société.

Quand je vais à Loudéac, je fais souvent des billets à propos du centre-ville qui se vide à cause de cette zone commerciale nouvellement installée en périphérie. Quand je fais ce genre de billets, je me sens absolument réactionnaire, sans la moindre gène.

Pendant dix ans, la droite nous a proposé des réformes au nom de la modernité. Nous autres, gauchistes, avons lutté contre, notamment dans les blogs. Nous refusions les évolutions de la société proposées par Nicolas Sarkozy, essentiellement (avant 2007, les blogs n’avaient pas de visibilité). N’étions-nous pas un peu réactionnaires ?

Prenons la définition de réactionnaire dans un dictionnaire en ligne.

« réactionnaire, adjectif, Opposé au progrès. Synonyme rétrograde Anglais reactionary
réactionnaire, nom Personne opposée au progrès. Synonyme conservateur Anglais reactionary. »

Si construire des zones commerciales et travailler plus sont considérés comme un progrès, puisque c’est présenté ainsi, je dois dire que j’y suis opposé. Donc, par définition, réactionnaire.

C’est ballot. Surtout pour toi, cher lecteur, qui se rend compte subitement qu’il est réactionnaire. Tu as le droit de prendre un cognac pour te remettre. Tu peux aussi prendre une Manzana si tu juges que c’est plus moderne et as peur de te renforcer dans la réaction en appréciant des vieux alcools.

Depuis 1981, le monde a bougé. La gauche a été trois fois au pouvoir pendant cinq ans. La droite a occupé deux fois le pouvoir pour des périodes plus courtes puis dix ans d’affilée, soit un total de seize ans.

On se retrouve bien embêtés pour définir ce qu’est réac. On s’en fout, ce n’est pas le sujet du billet ai-je déjà dit.

Nous allons interrompre cette intéressante information par un flash d’information. Monsieur Philippot, vice-président du Front National, a déclaré : « A la veille de la présentation du plan de soutien à la filière automobile, Florian Philippot suggère que l'Etat achète des parts du groupe PSA, "qui ne vaut plus que 2,5 milliards d'euros". » Suite à cette déclaration, nous nous sommes livrés à un micro trottoir auprès de blogueurs gauchistes dont un gros avec une cravate à chier qui a déclaré qu’il est tout à fait normal que l’Etat entre au capital des entreprises qui reçoivent une aide. C’est la fin du flash d’information.

Nous sommes toujours embêtés. Nous avons des réactionnaires à gauche et le parti qui devrait être le plus proche des réacs prône maintenant une entrée de l’Etat au capital des entreprises. C’est d’autant plus amusant que je fréquente beaucoup les réactionnaires : pour la plupart, ils sont ultra libéraux. Les libéraux ? Ils n’existent plus vraiment. Ils étaient représentés, à une époque, par le centre droit et l’UDF dont faisaient partie Charles Million qui a pu gérer une région avec le Front National et tous les anciens compères de Occident, ce « mouvement politique français d'extrême droite », tels que Alain Madelin, Gérard Longuet, Claude Goasguen, Hervé Novelli et d’autres…

Le paysage politique Français n’est pas toujours simple à comprendre et nous allons laisser les réactionnaires se définir eux-mêmes, s’ils en ont envie.

Nous voila à définir le mot « Réacosphère ».

Je vais recycler une photo du Maréchal Pétain pour illustrer ce billet. Il n’avait pas de blog, à ma connaissance, mais je ne voudrais pas réécrire l’histoire de France.

Réacosphère : nom masculin (enfin, qui devrait l'être...). Ensemble des blogs très à droite voire d’extrême droite. Certains blogueurs de droite sont réactionnaires sans le savoir. Dans ce cas, ils ne font partie de la réacosphère et restent bouder dans leur coin puisque les blogueurs de gauche se foutent de leur gueule. A l’heure où la droite est laminée en France, la réacosphère est très présente sur Internet. Certains considèrent comme un honneur d’en faire partie. Les membres normand de la réacosphère fricotent beaucoup avec les blogueurs de gauche se qui rend les classements assez difficile. Beaucoup de tauliers de blogs membres de la réacosphère sont des intellectuels. Ceux qui s’y connaissent un peu en économie vivent sur une autre planète et sont libéraux. Généralement, les fonctionnaires y sont considérer comme des méchants. Les membres de la réacosphère détiennent tous une vérité et se moquent des blogueurs opposés qui détiennent une autre vérité.

Voila. J’espère que vous avez suivi.

Comme c’est une chaîne de blogs, je vais « taguer » sept de mes confrères qui seront chargés de choisir un mot utilisé dans les blogs et d’en faire une définition. Sont tagués : O16o, Cyril, Louis, Guillaume, Eric, Arnaud et Nicolas.

60 commentaires:

  1. Ton billet tombe à point. En effet, on a eu dernièrement dans notre petite sphère de blogueurs SF une tempête autour de l'interview d'un éditeur, qui nous qualifie de "blogueurs réactionnaires". Nous nous sommes pas mal étonnés et demandés si cet éditeur connaissait au moins la définition. Je vais de ce pas relayer ton billet qui y répond !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux rendre service... Et n'oublie pas de répondre à la chaîne.

      Supprimer
  2. Réacosphère : nom masculin ???

    Le Réacosphère ?? La Réacosphère ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups. Merci. C'est bien ce que je voulais mettre mais je n'ai pas fini ma phrase.

      Supprimer
  3. Au sujet des libéraux, pourquoi citer Alain Madelin, Gérard Longuet, Claude Goasguen, Hervé Novelli, l'ancienne génération

    et pas

    Aurélien Véron, Laurence Petit, Frederic de Harven et tous les gens d'Alternative Libérale ? Quid de Hervé Morin ? Hervé Mariton ?
    Et les libéraux de gauche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne sont pas connus du public et je ne suis pas payé pour lancer leur carrière.

      Ce billet porte sur les réactionnaires pas sur les libéraux. Surtout je voulais, par cette pique, montrer que les anciens centristes sont plus reacs que de vieux RPR.

      Supprimer
  4. Et les libéraux de gauche ? Et les réactionnaires de gauche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben j'en parle dans le billet, me qualifiant moi même de réac.

      Supprimer
    2. Où sont Dupont-Aignan et Chevènement pour vous ?

      Supprimer
  5. Une petite remarque purement lexicographique. Le dictionnaire en ligne que vous avez consulté donne une définition incomplète et assez faible. Réactionnaire signifie certes "opposé au progrés" mais également "favorable au rétablissement d'institutions antérieures".
    Cette nuance ne change rien au fait qu'en critiquant les zones commerciales excentrées vous êtes toujours réactionnaire ;-)
    Ceci dit, c'est un terme essentiellement péjoratif. Je ne l'emploierais pas dans ce cas...
    s.

    RépondreSupprimer
  6. Phacochère, c'est un mot de la même famille?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Phacosphère, c'est le regroupement des amateurs de sangliers. Faut pas confondre.

      Supprimer
  7. "Les membres normands de la réacosphère fricotent beaucoup avec les blogueurs de gauche ce qui rend les classements assez difficiles."

    On ne voit vraiment pas de qui vous pouvez bien vouloir parler.

    Une chose est certaine : pour ce qui me concerne, bien qu'affichant par dérision mon adhésion à la réacosphère, je suis un progressiste de droite et je m'insurge contre la confiscation tu terme progrès par la gauche. Réagir ne sert à rien, c'est de l'action qu'il faut !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien confisqué. Par contre la droite a une fâcheuse manie à appeller "réforme" des régressions... voire à faire croire que ces régression sont le progrès.

      Par exemple, la réforme des retraites, qu'elle doit nécessaire ou pas, est présenter comme un progrès. Or ça n'en ai pas une. C'est bien une régression (éventuellement nécessaire, la question n'est pas là).

      Et vous ne me verrez jamais (j'espère) utiliser le mot "progressiste" (réellement confisqué par la gauche) autrement que péjorativement parce que je ne vous pas, non plus, en quoi c'est un progrès de tolérer, par exemple, des prières dans la rue.

      Supprimer
    2. L'orthographe ne s'arrange pas, chez moi. On va dire que c'est de la faute de l'iPhone.

      Supprimer
    3. Je n'ai aucune personnalité donc j'adhère totalement à ce que dit JacquesEtienne...

      Si l’abolition des privilèges fut une réforme (et un progrès) la suppression du privilège que constitue le statu de fonctionnaire sera également un progrès...

      Et c'est marrant comme la gauche voit systématiquement le fait de donner moins d'argent ou de demander de travailler plus comme une régression...

      Supprimer
    4. C'est peut être parce qu'à gauche nous sommes humains.

      Supprimer
    5. Cela étant, vous ne pourriez pas faire un commentaire à la fois plutôt que des rafales. J'ai l'habitude de répondre à tout le monde mais j'utilise un iPhone et, en plus, je ne capte pas la 3G, blogger plante une fois sur deux en Edge.

      Supprimer
  8. "Progressiste de droite". Ca peut se cloner ?

    RépondreSupprimer
  9. …"Beaucoup de tauliers de blogs membres de la réacosphère sont des intellectuels. …"
    Voilà au moins une chose qu'on ne peux reprocher à certains tauliers de la "gauchosphère"…
    A propos : votre définition pour Gauchosphère?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intellectuel n'est pas toujours un compliment... Au moins la plupart des blogueurs de gauche ont les pieds sur terre.

      Gauchospere ne veut pas dire grand chose avec tous ces ânes qui se battent pour savoir qui est la vraie gauche.

      Supprimer
    2. Sans doute, vous avez raison, mais être intellectuel n'exclut pas d'avoir les pieds sur terre.
      Cordialement.

      Supprimer
    3. Reprenez votre citation et ajoutez la phrase suivante (désolé, je ne peux pas le faire avec l'iPhone). Vous aurez le fond de ma pensée.

      Supprimer
  10. Est réactionnaire celui qui ne s'enthousiasme pas automatiquement aux réformes sociétales proposées par la gauche girondine. Cela ne doit pas aller beaucoup plus loin que ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf qu'elle ne cadre pas nécessairement avec le clivage droite gauche bien de chez nous.

      Supprimer
    2. Clivage qui me semble de plus en plus obsolète et absurde. Surtout depuis l’avènement du FN et du FDG...

      Supprimer
    3. L'avenement du fdg ? Le PC faisait 15% en 1981.

      Supprimer
    4. Disons sont avènement médiatique...

      Supprimer
    5. Bof. Tout est lié à la connerie de l'UMP.

      Supprimer
  11. Qu'est-ce que l'étiquetage?
    Qu'est-ce que le mot?
    Qu'est-ce que l'acte?
    Vous avez 4 minutes, et un bac à la clé.
    A vous

    RépondreSupprimer
  12. Après avoir été mis dans une jolie petite case j'attends avec impatience ma petite étoile (pas jaune, cela rappelle de trop mauvais souvenir...).

    RépondreSupprimer
  13. Et autre chose, après une lecture attentive des programme du front de gauche et du front nationale, on peut rapidement s'apercevoir que la seule différence notable entre les deux ce sont les problématiques sociales de l'immigration...

    de plus, compte tenu du fait que le FN est un parti partisans d'un Etat fort, le libéral (au vrai sens du terme, pas au sens économique que lui donne la plupart des incultes) ne peut être, par définition d'extrême droite...

    Le libéral n'est ni à gauche ni à droite d'ailleurs, il est libéral, point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le libéral peut être de gauche ou de droite. Ou alors il devient doctrinaire.

      Le pb du FN est que son programme ne ressemble à rien. Est ce un pb, d'ailleurs ?

      Supprimer
    2. Non, ce n'est pas un problème, il faudra s’inquiéter quand il ressemblera à quelque chose...

      Supprimer
    3. Ça n'arrivera jamais. Ou alors le FN ne sera plus d'extrême droite. Le PC avait un programme contre les immigrés en 1981.

      Supprimer
    4. Que Dieu (Allah, Javé, Raël ou je ne sais qui, vous choisirez) vous entende....

      Supprimer
    5. Putain de bordel ! Je vous ai demandé d'arrêter les commentaires en rafale. Pensez à mes lecteurs qui s'abonnent aux commentaires et qui n'ont rien a cirer de vos conneries.

      Je ne vais pas rester poli longtemps. Vous pourrissez mon blog.

      Supprimer
    6. Bah," que Raël vous entende", c'est plutôt marrant.

      Supprimer
  14. Ce que j'aime bien, c'est l'association, pratique pas innocente et usuelle au ps, de Petain et du terme "réac".
    Quel message subliminal doit passer par là?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui te manque, pépère, c'est l'humour. Tu crois en faire (voir ton commentaire précédent) et c'est nul mais tu ne comprends pas celui des autres.

      Tu ne comprends pas non plus ce qu'est un blog. C'est con.

      Supprimer
    2. Et non, je ne suis pas dans le blogage depuis 5 ans, je ne peux être à ton niveau.
      Pétain, 2 portraits en 3 jours. C'est si drôle.... Comment n'ai-je pas compris..
      En tout cas merci pour "pépère", ça change du connard ou de l'abruti, qui me font quand même marrer. Mis je pense que tu m'en remettras quelques uns à l'avenir.

      Supprimer
    3. J'espère que tu as noté le côté affectif du pépère, le même qu'on a avec l'idiot du village.

      Je t'explique : le blogueur s'adresse à ses lecteurs habituels, pas aux autres. Il cause à ceux qui viennent là parce qu'ils aiment bien venir là. S'il peut augmenter le nombre de ceux qui viennent tant mieux.

      C'était le sens de ma réflexion sur ton manque de connaissance des blogs : les gens qui viennent la par hasard confondent ça avec des espèces d sites d'information.

      Pour ma part, je me contrepignole de ces gens qui viennent "par hasard". Tant mieux néanmoins s'ils d'y sentent bien et tout le monde est bienvenu.

      Toi, tu débarques, tu déposes des commentaires sans intérêt et sans chercher à comprendre.

      En outre, je suis à peu près le seul blogueur de gauche un peu en vue à entretenir un dialogue amical (voire de l'amitié dans la vraie vie) avec des blogueurs réactionnaires. Ils auront donc compris que je mets ce portrait de Pétain pour les charrier et une grande partie de sera rappeler que j'ai fait un court billet, hier, illustré par ce portrait, parce qu'ils lisent la totalité de mes billets ou presque tout comme je lus tous les leurs ou presque s'ils sont blogueurs.

      En haut à droite de ce blog, tu trouveras un bouton "créer un blog". Tu cliques dessus et tu te lances. Tu me demandés des conseils par mail. Je ferai un peu de publicité pour ton blog s'il a un niveau minimum de qualité.

      C'est ainsi que j'ai fait avec Jacques Étienne qui a commenté ce billet il y a plusieurs mois. Il sait maintenant ce qu'est un blog. Il en tient un de qualité même si politiquement opposé au mien.

      Ça te fera la plus grand bien plutôt que de lâcher des petites merdes qui n'intéressent que toi dans quelques commentaires.

      Supprimer
    4. Je commence à le comprendre et ferai tout mon possible pour formuler mes commentaires avec du style, et leur donner du contenu. T'as raison, je n'ai rien fait pour ne pas paraître comme l'idiot du village; j'ai même cherché à me faire passer pour, car je trouve la majorité des électeurs sont des idiots de villages...
      Promis je vous gratifierai de réponses un peu plus respectueuses.
      Bonne journée!
      Promis, je ferai preuve d'humour à l'avenir.

      Supprimer
    5. Merde, trop de promesses...

      Supprimer
    6. Bah ! Elles n'engagent que ceux qui y croient.

      Supprimer
  15. Nicolas, vous oubliez l'humour! Les blogs réacs que je fréquente font tous dans l'humour (de plus ou moins bon goût mais quand même).

    Par exemple, c'est un youpin et un nègre qui rentrent dans un bar à pédales...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais si tous les blogs reacs pratiquaient l'humour, ça serait le bonheur.

      Le youpin et le nègre vous ont dérangé dans votre bistro ?

      Supprimer
    2. Amiral, soyez international un peu, un ne dit plus un nègre mais un nigga.

      Et youpin, c'est démodé, juden ça fait plus européen.

      Supprimer
  16. Aie, je suis taggé. Alors "réacosphère", j'aurais eu des idées, surtout après lecture de ton billet... ça va demander de réflexion.

    RépondreSupprimer
  17. Personnellement, j'aimais beaucoup la formule lancée par Hank (dont nous sommes nombreux à regretter le silence), à propos des réacs :

    « On ne dit pas que c'était mieux avant, on dit que ce sera pire après. »

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.