20 juillet 2012

Peugeot ou l'erreur 404 de l'économie Française

Tiens ! François Fillon et Jean-François Copé tirent dans le même sens ! C'est à propos de « Peugeot » et de ce pauvre Thierry Peugeot qui se sent stigmatisé par François Hollande et Arnaud Montebourg...

« "Montebourg, c'est l'arrière qui tire dans le dos de ceux qui sont au premier rang du combat" économique, a accusé François Fillon, jugeant le gouvernement "irresponsable" sur ce dossier.
"Quelle est cette attitude qui consiste à taper sur une entreprise, à la dénoncer, à émettre des soupçons, alors que cette entreprise est aux premières loges dans le combat de la mondialisation", a-t-il lancé sur Europe 1.
"Mettre à ce point en cause l'image d'une entreprise (...) pour le plaisir d'expliquer que ça ne peut être que la faute d'un patron, comme on dit au PS, c'est menacer en fait des milliers d'entreprises, des milliers d'emplois", avait accusé le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, peu de temps auparavant sur France 2.

"Je dis attention! M. Montebourg est en train de porter atteinte à notre économie", a poursuivi Jean-François Copé, en raillant l'intitulé du portefeuille de M. Montebourg, ministre du Redressement productif: "Pour l'instant, il n'est pas en train de redresser grand chose". »

Je n'ai aucune preuve que le plan de licenciement de Peugeot était effectivement prévu de longue date et que la droite lui avait demandé de le repousser après les élections. Il n'empêche que si un cadre de l'UMP venait me le jurer au comptoir, j'aurais l'impression de voir son nez grandir.

Pendant que Montebourg est occupé à faire son plan de soutien à l'automobile, je vais répondre à notre duo.
Bonjour Messieurs,

Avant que la droite n'arrive au pouvoir en 2002, le commerce extérieur de la France était excédentaire. Vous pouvez maintenant juger que Montebourg porte atteinte à l'économie ou qu'il est irresponsable, c'est bien la droite qui a foutu le bordel et n'a pas su défendre le tissu industriel français. M. Hollande et Montebourg et tous les autres sont en train de tenter de sauver les meubles après dix ans d'une gestion catastrophique, sans ligne politique, avec parfois un odieux libéralisme et parfois un étatisme misérable.

Monsieur Fillon, vous avez raison de constater que Peugeot est au première loges dans le combat de la mondialisation. Mais, dit en Français, ça veut dire qu'ils n'ont plus grand chose à cirer de la France, ce qui les intéresse est le marché mondial et de produire dans des pays où le coût du travail est moindre. Je ne vais pas les blâmer, c'est tentant.

Néanmoins, vous leurs avez octroyé des milliards d'aides diverses ces dernières années sans exiger la moindre contrepartie industrielle. C'est donc le contribuable français qui a payé.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais vous voulez nous entrainer dans un système économique absolument tout pourri : l'Europe est au bord du gouffre et va exploser. L'économie Américaine ne va pas mieux. On pourrait se pencher sur les japonais mais on peut dire qu'ils survivent avec la planche à billet (qu'on appelle maintenant la dette, pour résumer). Le fleuron de l'Europe, l'Allemagne, bat tout les records du nombre de travailleurs pauvres et j'en passe.

Non ! Je n'en passe pas un. L'Espagne, nos voisins du dessous, qu'on oblige à appliquer la politique que vous avez promue vient d'annoncer un nouveau taux de chômage record. Il suffit qu'il monte de 0,3 pour atteindre celui des USA au pire moment de la crise de 1929.

Je vous invite sincèrement à arrêter d'accuser les autres de détruire l'économie. Ca n'est plus possible, vous l'avez déjà fait.

Votre dévoué,
Nicolas.

Non, pas lui, un autre.

49 commentaires:

  1. Très très joli titre ! L'un de tes plus réussis ! Bravo. Sur le fond Très bon biyé. Ok 100%

    RépondreSupprimer
  2. Ajoutons,
    en plus du subventionnement étatique de Peugeot,
    le titillement de la fibre patriotique - à gauche comme à droite - dont a usé ce constructeur, en vendant plus cher sur le marché français ses voitures qu'à l'étranger.
    De la marge en plus, sur l'amour du drapeau et le "achetez français".
    Certes, ce schéma existe aussi du côté allemand ou japonais, mais n'empêche...

    RépondreSupprimer
  3. Tout à fait d'accord avec @ladypolline!

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Merci. Je crois que je vais arrêter de faire des billets. Je vais me contenter des titres.

      Supprimer
  5. non non
    le titre est un chose
    amais sans un bon billet derrière c'est une coque vide
    ce serait dommage de gacher ton talent

    RépondreSupprimer
  6. Ca c'est une colêre saine Nicolas.
    Pour moi un de tes meilleurs billets.(en plus il est court)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! (j'en au fait un ou deux un peu longs).

      Supprimer
  7. C'est vrai, en Espagne, ils tirent avec des balles en caoutchouc sur la foule, c'est pas glorieux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi en caoutchouc ? Ils virent tarlouzes, les Espingos ?

      Supprimer
    2. Arrêtez de stigmatiser Rosa !

      Supprimer
  8. Et oui les " 400...et 4 " coups " de Peugeot !!!!
    -Un " Coup " en douce
    -Un sacré " Coût " pour l'etat
    -Une corde au " Cou " pour les Travailleurs
    -Casse-" Cou " crie la droite .
    Les hypocrites !!!! .

    RépondreSupprimer
  9. Dans tout ce malheur heureusement il y a le TSCG renégocié et le MES qui vont remettre les choses à l'endroit

    RépondreSupprimer
  10. Oui, excellent titre,
    mais pas la fin : "votre dévoué..." Ca va pas non ?
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.

      Ça n'est qu'une formule de politesse. Je signe bien tous mes maïs professionnels par "cordialement", ce qui veut dire "et ne fais chier, putain de connard".

      Supprimer
  11. Heu... on peut peut-être un peu parler des 450 000 voitures vendues en 2011 en Iran et, qui par le biais de la fusion PSA/Ford ne pourra se faire en 2012...
    450 000 voitures en un an, donc 225 000 voitures en 6 mois... Comparé aux chiffres officiels PSA qui cause de 250 000 voitures non vendues dans les 6 premiers mois de 2012....

    On fait vite la conclusion, vous trouvez pas ???

    Il serait temps d'ouvrir les yeux je trouve.....

    Manureva.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bne je sais, c'est dur, même pour moi...

      J'ai un putain de Sancerre devant moi qui me ferait oublier le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=c0jaX0jU9wM

      un dernier mot d'abord : hips.

      Manureva (même s'il aime pas le côté anonymous, mais
      vous zavez qu'à accepter le profil Twitter d'abord héhé)

      Supprimer
    2. Toi, t'as même pas regardé ma vidéo de Public sénat !!! Ouh le tricheur d'abord :)

      Supprimer
    3. C'est marrant le fait de dire 'd'abord' quand on est au Sancerre... A méditer..... :)
      Bises mon Jegoun !

      Supprimer
    4. Hé ho ! Je suis au bistro. Je ne peux pas regarder des vidéos.

      Supprimer
    5. Ben c'est dommage, et je suis sûr que tu vas, tel que je l'ai fait, dans un élan purement socialiste de vérification et de méditation, le voir dès que tu pourras.
      Et tu verras un syndicaliste te causer des vrais problèmes de PSA. Et c'est bien de savoir ça.

      Bord... de c... à qu.... mon verre est fini. Franchement les Caves de la Mignonne, allez y.

      Supprimer
  12. PS: le 'Vive Jegoun' vient d'être hurlé par 150 teutons dans une cave perdue dans le Cher. Si je l'ai fait d'abord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon dieu, la moitié continue à hurler 'Vive Jegoun', je suis sûr qu'ils pensent que c'est un rite initiatique bien français (ce qui est le cas en fait). Mort de rire. Bises moi je rentre.

      Supprimer
    2. C'est gentil, mais j'ai de la route...

      Supprimer
  13. Tiens, ça me fait penser à quelque chose... il ne faisait pas mumuse au circuit du Mans sur des Peugeot, à une certaine époque, M. Fillon? je vais chercher...

    RépondreSupprimer
  14. c'etait bien ça: http://left-it-blend.fr/un-petit-tour-en-peugeot-908-ca-vaut-bien-4-milliards-non/

    RépondreSupprimer
  15. Titre original et lettre percutante.
    Merci.
    J'ai trouvé original que l'on accuse Montebourg de porter atteinte à notre économie, alors qu'il se bat pour l'emploi en France.
    Dans l'esprit de la droite "notre" économie, ce n'est pas l'emploi en France, c'est le profit des plus aisés.

    RépondreSupprimer
  16. Vous simplifier un peu les choses Nicolas, mais une chose est sur, les gouvernements de droite n'ont effectivement pas fait grand chose pour l'industrie française.

    Ceci dit, les socialistes n'ont pas de solution non plus...

    Les solutions pour l’automobile ont les connait, il faut arrêter de se battre sur les même créneaux que les Japonais ou de tout ceux qui produisent en Chine. Nous avons la chance d'avoir des ouvriers compétents, visons donc le haut de gamme qui permet à l'Allemagne de produire sur son sol.
    Et puis l'autre c'est évidement la baisse des charges...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne simplifie pas. L'objet de mon billet porte sur les propos de Copé et Fillon.

      Ils ont eu 10 ans, par exemple, pour diminuer les charges sur le travail, ils n'ont fait que diminuer les impôts des plus riches... Le contraire de ce qu'il fallait faire.

      Supprimer
    2. Pas le contraire, mais il ne fallait pas faire que ça.

      Vous partez du principe que diminuer les impôt c'est faire un cadeau mais vous ne vous interroger jamais sur ce que devrait être le niveau de l'impôt. Peut être est il déjà trop haut et donc, le réduire n'est que revenir à un état plus juste et plus éfficace.

      La fameuse courbe de Laffer.

      Mais vous avez raison sur un point, ils ont 10 ans pour faire quelques choses et ils n'ont rien fait du tout ou alors des corrections à la marge sans aucune efficacité ni sociales ni économique mais qui font plaisir à l'électorat. Ceci dit c'est exactement ce qu'est entrain de faire le gouvernement socialiste avec la taxe sur les 75% par exemple.

      Supprimer
    3. La taxe à 75% n'est pas encore faite et ne touchera pas tous les hauts revenus.

      Pour le reste, l'impôt n'est pas le plus important, ce qui compte est la distribution des richesses produites...

      Supprimer
  17. c'est pas Montebourg qui a signé un accord avec GM qui a fait perdre à PSA son marché de 500 000 bagnoles avec l'Iran

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.