04 juillet 2012

Tout est en place ? Au boulot, maintenant !

J’y étais ! C’était au Bourget, le 22 janvier. Même que cette andouille de Gildan était arrivée en retard et n’avait pas pu entrer. François Hollande avait lancé sa campagne… et balancé son projet, ce qui deviendrait « les 60 engagements », que nous avons défendu pendant deux campagnes successives.

Hier, on attendait le discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault. A gauche on était bêtement un peu tendus, on se demandait ce qu’il allait inventer. Quelques propos des nouveaux ministres nous avaient un peu inquiétés pendant ce mois et demi.

Jean-Marc Ayrault a dessiné les contours de son action : la mise en œuvre des 60 engagements. Ni plus, ni moins. Ce pourquoi François Hollande a été élu. Ce pourquoi le Parti Socialiste a obtenu la majorité absolue à l’Assemblée Nationale.

Alors, les blogueurs de gauche, ceux-là même qui ont soutenu François Hollande et le Parti Socialiste depuis le 22 janvier, si ce n’était avant, sont contents, ce qui amuse certains.

Didier Goux est en forme. Il entreprend de se moquer des gens qui sont contents que le projet pour lequel ils se sont battus soit mis en musique. Le problème de Didier est qu’il est condamné à rester dans l’opposition. C’est plus un principe, d’ailleurs. Il n’a aucune idée de ce qu’il y a derrière le projet des socialistes. Il a bien retenu le droit de vote des immigrés aux élections locales ce qui pourrait le faire ronchonner pendant quelques mois.

Jean-Marc Ayrault a d’ailleurs rappelé qu’il mettrait bien en œuvre ce droit de vote. Figurez-vous que j’ai eu une idée « géniale » en mettant mes chaussettes, ce matin : que le gouvernement nous prépare une évolution globale de la constitution et qu’il y mettre le droit de vote des immigrés et la règle d’or. Ensuite, il pourrait filer ça au Parlement en lui disant de se démerder.

Mais l’heure n’est pas à la rigolade. Il y a la rigueur et l’austérité. Ils ont changé de nom, hier. Ils sont devenus le redressement juste et c’est aussi bien. On va enfin pouvoir toucher à la fiscalité, dans ce pays. Annuler les réformes mauvaises de la droite et faire celles qui auraient du être faites auparavant.

Il y a du boulot, pour cela ! Mais heureusement, nous avons un Président, un Gouvernement et un Parlement pour cela. Au boulot !

Dans l’attente, les copains blogueurs peuvent se réjouir ! Hein Yann, Juan, Rimbus, Emmanuel, Politeeks, Rosa Elle, Romain, Captain Haka, El Camino !

Et toi lecteur réactionnaire, que tu viennes de chez Didier Goux ou pas, je t’invite à les lire. Si ! Tous ! Ca t’apprendra. Tu découvriras comment il est bon, parfois, de sortir du moisi et de d’observer qu’une ligne politique, quand elle est mise en place, a parfois quelque chose de jouissif.

Nicolas Sarkozy avait un seul point à son projet de 2007 : « travailler plus pour gagner plus ». Pouf pouf.

Une nouvelle législature est en place.

11 commentaires:

  1. Mon cher, il ne vous aura pas échappé que mon billet d'hier soir ne portait nullement sur le soporifique discours de votre Ayrault au sourire si doux (d'autant que j'en ignorais encore le contenu), mais sur l'espèce de réjouissante et très respectueuse idolâtrie qui s'est soudain répandu dans vos rangs de rebelles vigilants…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais, Didier. Mais permettez moi de rigolez puisque vous réagissez à peu près comme on le voudrait (puisque nos billets ne servent qu'à ça, en gros).

      Supprimer
    2. Vous, on sait plus comment vous prendre, quand on a des attentions pour vous eu égard à ce que vous faites, vous faites l'ours très mal léché.
      Si il y a rien à redire, on va pas critiquer pour critiquer.
      Cordialement.

      Supprimer
  2. Merci! Tu as bien résumé.
    Maintenant, ils ont les moyens de prendre les bonnes décisions et comme le dit si bien Falcon Hill, rien ne sert de critiquer bêtement mais il faut juger d'après les actes, qu'on soit du même bord ou non.

    RépondreSupprimer
  3. Au boulot !!L'aura-t'on jamais assez dit ;-) mais là, ça donne plus envie !!

    RépondreSupprimer
  4. Si vous croyez à ce point qu'il faut se mettre au boulot, pourquoi perdez-vous un temps précieux que vous pourriez mettre au service du redressement juste (ou du juste redressement, au choix) à écrire des coms ou des billets ? La France compte sur vous, nom d'un p'it bonhomme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas politicien. Juste un blogueur politique qui a choisi le bon cheval au bon moment parce que je croyais à ses idées et surtout à sa capacité à gagner l'élection. Tant que les idées restent les mêmes je ne peux pas faire grand chose d'autre que de regarder bêtement.

      Supprimer
  5. Ça les a réveillé chez Didier Goux ce discours de JM Ayrault, tant mieux.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.