04 décembre 2007

Nicolas Sarkozy et la colonisation en Algérie

Me levant à l’instant et découvrant les actualités, j’ai le regret de devoir dire du bien de Nicolas Sarkozy. La journée commence mal.

Je n’ai pas écouté son discours sur la colonisation mais il la condamne sans appel : « Oui, le système colonial a été profondément injuste, contraire aux trois mots fondateurs de notre République: liberté, égalité, fraternité ».

Avant de lire se discours, dans la voiture en rentrant du boulot, j’entendais un reportage à la radio (vers 18h30 sur France Inter, je crois) où un interviewé rappelait la position de Nicolas Sarkozy, je résume : « il faut aller de l’avant et se tourner vers le futur ».

Je suis d’accord ! Il ne faut pas revisiter l’histoire, comme avaient tenté de le faire les députés de droite avec leur texte sur les bienfaits de colonisation.

7 commentaires:

  1. Mince, je savais pas que les mots fondateurs étaient Liberté, egalité et fraternité ! Je cryais que ça avait changé après les léections en travail, famille et patrie...

    RépondreSupprimer
  2. L'avidité , le pouvoir leur tient lieu d'intelligence ..
    C'est tout dire !!

    RépondreSupprimer
  3. le message anonyme ci-avant est de Christie
    c'est quand qu'on remet l'ancien système ?

    RépondreSupprimer
  4. Christie,

    Va voir sur Partageons le reste pour voir comment on peut signer correctement.

    Nicolas

    RépondreSupprimer
  5. whaouh ça fume aussi ici, chez Christie et chez Nicolas, vous avez la frite les jeunes !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...