28 octobre 2008

C'est la CAMIF ou l'Education Nationale qui ferme ?

En mangeant à la cantine, avec les collègues, on a eu une de ces éternelles discussions sur l’Education Nationale, le mammouth et tout ça. Ca m’a tellement énervé que j’ai été jusqu’à défendre François Bayrou pendant la conversation, c’est vous dire.

Je résume les propos tenus : les mômes qui sortent d’école ne savent pas lire à cause des profs qui refusent les mesures proposées par les ministres sauf François Bayrou et Jack Lang qui n’ont strictement rien fait

.
Voilà ce que pensent certains de nos concitoyens. Au moins ceux qui mangent avec moi.

Pas de matière à faire un billet, mais, coïncidence, en sortant de déjeuner nos magnifiques moyens technologiques 2.0 m’informent que CC n’a pas passé son repas à la cantine mais a écrit un billet pendant ce temps.

J’y fonce. Beaucoup de gueule ! Elle rebondit sur la fermeture annoncée de la CAMIF ! Un propos entendu à la radio ce matin m’avait aussi fait tiquer : on met la fermeture de la CAMIF sur le dos des profs qui ne commandent plus assez…

On pourrait sans doute les accuser de tous les maux de la société comme le réchauffement de la planète, la crise économique ou la déroute de l’OM face au PSG ce week-end.

18 commentaires:

  1. Et pendant qu'on y serait, on pourrait leur foutre sur le cartable qu'ils seraient responsables du rachat de la Camif par les américains?

    RépondreSupprimer
  2. La Camif a été rachetée le 5/09/07 par Osiris Partners , fonds d'investissement français alimenté par des capitaux américains, spécialisé dans la reprise d'entreprise en difficultés.

    En gros .

    http://archives.lesechos.fr/archives/2007/LesEchos/19997-141-ECH.htm

    En tout pitit dans le papier payant.

    RépondreSupprimer
  3. non, j'ai pas mangé à la cantine : je suis en vacances (salauds de profs, toujours en vacances...)

    Beau coup de gueule, ou beaucoup de gueule ? Dans les deux cas, merci !

    ;)
    CC

    RépondreSupprimer
  4. Si les profs n'achètent plus à la CAMIF, c'est que pour le pouvoir d'achat baisse. Et en plus, on consomme pas !! Décidément, on a vraiment tous les défauts...

    RépondreSupprimer
  5. Mélina,

    Merci ! Tu es bien renseignée.

    CC,

    De rien.

    Gaël,

    Tous des fainénants !

    Mathieu,

    Tous, vraiment...

    RépondreSupprimer
  6. Vive les profs! La camif avait tenté de sortir de l'univers clos de l'EN, non? Ma factrice nous avait donné, il y a quelque temps, le catalogue camif de vente par correspondance…

    RépondreSupprimer
  7. Ils peuvent acheter à la Redoute, comme tout le monde, non mais.
    En plus, il fait un temps de chien, encore de la faute des profs.

    (Nicolas, je ne suis pas maniaque, mais "l'om fasse au psg" au lieu de "face", ça me fait mal aux oeils !)

    RépondreSupprimer
  8. Audine,

    Tu as raisons de me signaler cette faute horrible... Tu as même le droit de me donner une baffe, puisque je commence le billet en critiquant "ces mômes qui ne savent pas écrire".

    Le Coucou,

    Je crois, oui. En fait, mes parents étaient profs, j'ai toujours vécu "avec" le catalogue de la Camif.

    RépondreSupprimer
  9. Le problème est que ce sont les salariés Camif qui trinquent à présent, mais rien à voir avec les profs, hormis ceux (combien ?) qui siégeaient au conseil d'administration et qui ont fait les choix qui mènent à la situation d'aujourd'hui. Dans les années 70, le président de la Camif gagnait 5 à 7 fois le SMIC, aujourd'hui, le salaire des dirigeants c'est 35 fois le SMIC !

    RépondreSupprimer
  10. Réagir,

    C'est un problème mais tu t'écartes du sujet du billet : la fermeture de la CAMIF (lourde de conséquence pour les salariés) n'est pas la faute du million et quelques de clients, les profs, mais peut-être des quelques administrateurs !

    Je ne connais pas spécialement le sujet, mais il y a probablement des raisons plus profondes, comme le changement de la structure du commerce en France. Quand je veux acheter un frigo, je vais maintenant chez le discounter en bas de chez moi ou, au contraire, dans un petit commerce de proximité, surtout pas à la Camif.

    Ma première chaine hifi, je l'avais acheté à la Camif (en 1980), la deuxième (en 1987) à la FNAC, la dernière (vers 2000) chez Carrefour...

    RépondreSupprimer
  11. CC oui un peu ... (je rigole)

    sur la CAMIF, les choix ont en effet eu un impact assez négatif sur les ventes...

    RépondreSupprimer
  12. Pff c'est pas un commentaire qu'il faut faire là, ton sujet mérite un voire deux billets ! ("Le niveau baisse", bin voyons... Ca ne mange pas de pain, c'est bien, tes collègues ont de la conversation étayée dis-donc !)
    @Audine : la Redoute, à cause des salauds de profs qui achetaient à la camif, a également annoncé un plan de restructuration. C'est malin !

    RépondreSupprimer
  13. MGP,

    Ho ! Mon billet a pour objet de relayer celui de CC ! D'accord, comme d'hab, je me suis laissé aller à écrire des conneries...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.