29 octobre 2008

Les bienfaits de Xavier Darcos

Voilà qu'il souhaite que le contenu des cours d'histoire, à l'école, soient dictés par le Parlement ! Il n'a pas compris que l'histoire n'appartient pas à la politique et surtout pas à un parti politique majoritaire...
Il a oublié la polémique d'il y a quelques années sur les "bienfaits de la colonisation" ?
Si le Parlement participe à l'écriture de l'histoire... laissons les historiens futurs en décider.
N.B. : C'est CC qui m'envoie le lien sur cet article. Visiblement, elle n'en fait pas un billet. Tous des fainéants dans l'Education Nationale ? Que fait leur ministre ? Heuheu...

6 commentaires:

  1. « l'histoire n'appartient pas à la politique et surtout pas à un parti politique majoritaire... »

    Elle n'appartient pas davantage (ou ne devrait pas appartenir) à un parti minoritaire.

    Il en va autrement de l'enseignement de l'histoire (quand cette expression signifiait encore quelque chose), lequel a très longtemps "appartenu" au marxisme et relève encore aujourd'hui, pour plus de 80 % d'une idéologie de gauche.

    RépondreSupprimer
  2. Ah ! Vous reprenez votre rôle de troll de droite ?

    RépondreSupprimer
  3. "Les profs, tous des sales gauchistes !"

    C'est une étude américaine qui le dit (en parlant des USA). Avec comme conclusion que les gens de gauche mettent l'éducation au dessus de l'argent, d'où le biais de l'orientation professionelle ^^

    C'est pas la faute aux gens de gauche si ceux de droites se foutent complètement de l'éducation !

    Et puis, ne prenait pas les gosses pour des cons (gosse jusqu'à 18 ans, donc j'en sors tout juste ^^), quand un prof fait un cours sur lequel il est opposé, même s'il suit toute la "ligne gouvernementale", on le sent ;)

    RépondreSupprimer
  4. "Elle n'appartient pas davantage (ou ne devrait pas appartenir) à un parti minoritaire."

    Sont mignons, ces trolls. Ils n'ont pas encore réalisé que dans une démocratie, la majorité a plus de pouvoir que la minorité...

    Bon, à part ça, pour revenir au cœur du sujet, je signale aussi le billet du comte de Champignac, excédé (il y a un peu de quoi) mais toujours percutant :

    De la liberté de l'enseignement, et en particulier de l'histoire

    RépondreSupprimer
  5. Pas d'accord avec M. Goux... mais il est vrai qu'on peut avoir cette impression car en droite, à part De Gaulle, la droite au pouvoir a toujours été une calamitée. Ça se vérifie ces temps-ci...

    RépondreSupprimer
  6. Irène, Pas perdus,

    Laissez tomber... A droite on est persuadé que la gauche dispose des médias et de l'Education Nationale.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.