16 octobre 2008

Et il sifflera deux fois

Si ça ne vous dérange pas (je suis un blogueur courtois mais en fait je m’en fous un peu), je vais revenir sur mon billet de ce matin à propos du match France Tunisie sifflé avant d’aller moi-même siffler un demi au bar du coin.

Ce billet était une critique des propos de Bernard Laporte et surtout un prétexte pour faire un billet avec des jeux de mots idiots (j’ai montré Laporte du doigt) après quelques jours d’absence de la blogosphère. Certains commentaires ont été affligeants et surtout, j’ai écrit ce billet avant de lire mes blogs fétiches dans lesquels j’ai lu beaucoup de propos qui tiennent plus de la conversation de bistro que de la fine analysé.

Vous me connaissez ! Ce n’est pas une critique… je passe plus de temps au bistro qu’à faire des billets de blogs.

Il n’empêche que les sifflements en question doivent être remis à leur place : un banal phénomène de meute. Un clown dans les tribunes se met à siffler car il se croit intelligent, il est repris par son voisin qui a bu une bière de trop, puis par deux ou trois copains qui ont trouvé amusant de se faire remarquer… Ca a finit par toute la tribune.

Mais on est quand même loin de la « révolte des descendants d’immigrés » que l’on peut lire partout ! J’ai même un de mes commentateurs qui propose de les renvoyer d’où ils viennent, en oubliant qu’ils sont nés en France, comme d’ailleurs leurs parents et probablement leurs arrières grands parents.

Le geste (le sifflement) est grave et certains mériteraient des baffes mais c’est en donnant trop d’importance à un événement qu’il en prend ! Un de ces jours, on va voir des appels à rébellion, des manifs de protestation, des affrontements divers, …

Pour ma part, j’étais au resto avec des collègues et je n’ai vu que la fin du match ! Les sifflements auraient été oubliés (et je n’en aurais probablement pas eu connaissance) si un Ministre de la République n’avait pas dit une connerie, ce qui, contrairement aux sifflements, doit être condamné fermement.

Alors si tout le monde veut faire de la psycho de bistro, je vais m’y mettre, c’est ma spécialité.

Avant que ma chère municipalité décide de raser le quartier pour y construire un supermarché gigantesque, j’avais pour coutume d’aller voir les matches de foot aux Monts d’Aubrac, aimable petite brasserie tenue par Brahim et Mouloud. Je me demande comment on peut raser des bistros pour construire des supermarchés mais ce n’est pas le sujet du billet.

J’y ai regardé la plupart des matches de la coupe du Monde 1998 et une partie de ceux des coupes 2002 et 2006 (mais beaucoup, à ces époques je voyageais beaucoup pour le boulot), sans compter des dizaines de matches à d’autres occasions.

J’y ai passé des moments magiques. Je me rappelle par exemple le match France Croatie en 1998, celui au cours duquel Dorham Thuram avait marqué deux buts salvateurs !

Tous n’étaient pas magiques puisque j’y ai aussi regardé la finale 2006. Ne revenons pas dessus.

Parmi ces moments magiques, je ne peux pas oublier le France Algérie au cours duquel la Marseillaise avait été sifflée. C’était avant 2002, je crois me rappeler (il me semble que Lionel Jospin était premier ministre). Je ne pouvais évidemment pas regarder le match d’ailleurs que de ce bistro, les Monts d’Aubrac, repaire de Kabyles Kremlinois comme son nom ne l’indique pas vraiment.

Je n’oublierais jamais ces « vieux arabes », que je fréquentais au quotidien, et qui pleuraient, pleuraient, pleuraient, après les sifflements. Et j’étais là, seul « Breton » dans l’assistance, à tenter de les consoler. « Mais non, les gars, ce n’est pas la honte du peuple Algérien, c’est des conneries de jeunes abrutis ».

Je me souviens de ce gros chauve en larmes. C’est un type chauve avec une grosse moustache. Quand il avait le dos tourné, on l’appelait Gérard Jugnot, tant il lui ressemblait ! On le connaissait bien, c’était le patron de la boucherie Hallal, juste à côté. Hasard des affectations, c’est maintenant celui de la boucherie voisine de la Comète ! J’espère qu’il ne lit pas le blog.

Et il pleurait. Et moi, je l’avais pris dans mes bras et lui tapotais le dos en espérant que la fontaine s’arrête. Et moi, qui en chialais à moitié aussi (c’est communicatif, tel que vous me lisez là, j’en suis à moitié ému) : « Mais non ! On ne vous en veut pas, la France ne vous en veut pas, ça ne sont que des conneries ».

Heureusement que les blogs n’existaient pas à l’époque, ça m’a évité de relire les mêmes idioties aujourd’hui. Des tas de trolls qui voudraient nous donner des leçons de patriotisme.

28 commentaires:

  1. le foot c'est l'émotion !

    Remarque, on a rarement vu dans un gouvernement un aussi beau tandem que celui que forment Bachelot et Laporte

    RépondreSupprimer
  2. Tu pars de l'axiome d'un clown initial qui fait juste une connerie. Pour moi, ce n'est qu'une hypothèse. Je ne crois pas que les siffleurs se soient pris au sérieux, mais il y a probablement une raison plus importante pour siffler que de simplement "faire une connerie pour se faire remarquer".

    Enfin, ça va pas m'aider à aimer le foot, tout ça...

    RépondreSupprimer
  3. La vache, quel article !
    Des fois, je me dis comme ça que tu vas finir numéro 1 en vrai !

    Bon, j'ai pris le même sujet mais le phénomène des supporters m'énerve un peu plus. J'aime bien les gens mais moins la foule !
    :-))

    Bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Bon billet. Suite aux commentaires de ton billlet de ce matin, jk'avais commencé à rédiger un bilet. Mais franvchement pas bon. Je l'ai donc détruit.
    Le présent billet me fait du bien...

    RépondreSupprimer
  5. Que du vrai !

    Arrêtons non pas les rencontres avec les équipes du Maghreb mais les rencontres de football tout court...

    :D

    RépondreSupprimer
  6. Arretons surtout de parler de ça et rappelons que pendant que Laporte fait diversion, La poste est privatisée.

    Et comme moi j'aime la France, je veux pas qu'elle se fasse entuber son service public.

    RépondreSupprimer
  7. Bon, je n'aime toujours pas le foot, mais c'est un beau billet. Chapeau.

    J'aime bien aussi celui de Riwal Ferry (un autre blogueur breton, c'est une épidémie, ma parole !) :

    http://helvetia-atao.blogspot.com/2008/10/sifflons-z-enfants-de-la-patrie-i-eu.html

    "le supporter de l'équipe tunisienne, surtout en bande, ne se distingue en rien des autres supporters, c'est avant tout bien souvent un con: exemple s'il en est de l'unité de l'espèce humaine, exemple à jeter à la face de tous les racistes"

    C'est tout bête, quoi.

    RépondreSupprimer
  8. Touchant récit.
    Parfois, une histoire toute simple suffit.
    Comme là.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  9. ouf ça y'est j'arrive à faire un billet sur PMA.

    RépondreSupprimer
  10. C'est un très beau billet, Nicolas, un peu émouvant aussi, par certains côtés...très touchant en tout cas.
    J'en ai lu un autre, ce matin, très bien aussi, d'un breton également.
    http://www.santeducation.com/article-23778230.html

    reste à lire celui indiqué par Irène.

    Bonne soirée Nicolas. et tous ceux qui passent par là aussi.

    RépondreSupprimer
  11. Personnellement, je suis convaincu moi qui le suis rarement que toute cette histoire est une vaste manipulation.Relisez les articles d'avant match parus dans la presse( même spécialisée) ça parlait beaucoup plus des deux précédents matchs( algerie et maroc et probables sifflets)que de préparatifs techniques des deux équipes.Quand à arrêter les matchs au cas ou... Je parie que ça ne s'appliquera jamais (trop d'enjeux)
    financiers bien sûr .

    RépondreSupprimer
  12. et puis ça fait un moment que la marseillaise est un sujet

    pourquoi ne pas chanter l'nternationale à la place, c'est à la mode

    RépondreSupprimer
  13. Moi aussi je suis émue à la lecture de ce billet... Ouah Nicolas, il faudrait plus de philosophes de bistro parmi les politiques !

    RépondreSupprimer
  14. Perso et je suis sure que je vais dire des âneries mais j'assume, je ne fréquente ni les matchs de foot, ni les cafés.
    Par contre, est-ce parce que je suis femme mais vraiment tout cela n'est-il pas de l'enfumage pur et simple ?
    Pendant qu'on désigne quelques hurluberlus ( pardon, moi la Marseillaise ne me fait pas "bander" et en plus physiquement j'aurais quelque impossibilité )qui servent de boucs émissaires à je ne sais quel défoulement de patriotisme poujadiste, les 370 milliards d'euros passent à l'as, les différents plans débilitos que nous concocte le petit à talonnette aussi.
    Bref, n'y a-t-il pas de vrais problèmes, de vrais sujets ?
    Mettons moins de fric dans le foot à tous niveaux et il y aura moins de cons à siffler, une Marseillaise, de la bibine ou autre.
    Les montées débiles de testostérone vraiment, berk, donnons donc du bromure aux spectateurs avant d'entrer dans les gradins et le tour est joué....
    Est-ce que je ne joue pas bien la castratrice en chef, là ?

    RépondreSupprimer
  15. Pas perdu,

    Oui, c'est un bonheur !

    Sia,

    Aime ce que tu peux...

    Poireau,

    Merci, mais reste calme !

    Elmone,

    Merci aussi (mais ça fatigue de remercier).

    Gularu,

    Heureusement que je ne t'ai pas rencontré !

    Benjii,

    Ne mélangeons pas les sujets. J'ai fait un billet sur Laporte pas sur Laposte.

    Irène,

    Merci !

    Audine,

    Parfois, un commentaire tout simple comme le tien suffit largement à faire plaisir !

    Peuples,

    Au boulot...

    Jeffane,

    Merci !

    Mourad,

    Bon, heu... la théorie du pire...

    Martin,

    C'est la cuite finale !

    Circé,

    Tu te trompes un peu. Je connais des gens qui aiment vraiment le foot. Moi, pas trop, mais je connais ces poussées d'adrénaline pendant les matches importants. Mais ça n'est pas le sujet !

    RépondreSupprimer
  16. Désolé d'être violemment en désaccord : votre billet passe totalement à côté, et c'est bien pour ça qu'il rameute les applaudissements des Bisounours habituels.

    Il ne s'agit évidemment pas d'un "banal phénomène de meute", ni de je ne sais quelle connerie de supporters de foot, par nature stupide : il s'agit - dans trois cas, tout de même - de jeunes gens qui trouvent, dans un simple match de foot, l'occasion de laisser éclater leur haine (ou leur mépris, ou ce que vous voudrez) du pays qui est censé être le leur, et qu'eux-mêmes ne considèrent pas du tout comme le leur : le problème est précisément là. Mais, heureusement, ils ont tous les droits, ils sont très malheureux, ils ont toutes les pleureuses circéennes pour leur fournir les clés de la ville.

    Il y a des moments où vous me navrez, tous autant que vous êtes...

    RépondreSupprimer
  17. Zoridae,

    Oups ! Je me confonds dans de profondes excuses d'autant plus que ton com me fait bien plaisir.

    Didier,

    Vous vous plantez. En fait, c'est vous qui êtes complètement à côté de la plaque. Complètement aigris pour des raisons qui m'échappent. A en oublier les conneries que vous-mêmes deviez faire quand vous étiez môme.

    La question n'est pas d'avoir tous les droits, mais de savoir quelle importance accorder à un fait divers. Continuez à vous scandaliser, ils en feront plus demain.

    Le problème est peut-être que vous êtes dans une tour d'ivoire ! La prochaine fois, il faudrait qu'on passe un soirée à l'Aéro (chez Idir et Karim) plutôt qu'à la Comète !

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas, je vous signale que j'ai déjà passé une soirée à l'Aéro. Vous ne voulez pas comprendre que je n'ai aucun problème avec les personnes, quelle que puisse être leur origine, qu'au fond je n'en ai même pas avec les immigrés pris dans leur ensemble car je comprends parfaitement leur logique, leurs réactions, etc.

    Ce qui me navre, c'est le renoncement à soi-même des Français.

    RépondreSupprimer
  19. Didier,

    Une partie de soirée, seulement !

    RépondreSupprimer
  20. Certes ! Mais rappelez-vous qu'alors, ce n'était pas les étrangers présents qui m'avaient fait fuir...

    RépondreSupprimer
  21. http://front-europeen-et-republicain.blogspirit.com/archive/2008/10/17/je-ne-suis-pas-sain.html

    RépondreSupprimer
  22. J'ai beaucoup aimé lire votre billet qui détient une bonne part de vérité et qui est empreint d'humanisme;
    Moi, ce qui me fait honte ce ne sont pas les sifflets de" quelques idiots "que je n'approuve pas mais le comportement de nos gouvernants .
    Dominique Lemoine

    RépondreSupprimer
  23. Dominique,

    Merci ! Oui. Nos gouvernants sont exaspérants ! J'ai bien aimé le pénalty sifflé par Platini dans le Monde aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  24. Franchement entre nous, que la France ne paie par les mêmes retraites d'ancien combattant pour "les indigènes de l'armée française" c'est tout de même une bonne raison, pour les petits et arrières petits fils de ces "indigènes qui ont donné leur sang pour la France" de siffler l'hymne français non?
    En tout se serait une très bonne raison je trouve

    RépondreSupprimer
  25. Darcy,

    Je propose que l'on arrête de verser sa retraite à ma mère : j'ai grillé un stop aujourd'hui.

    Abruti.

    Romain,

    Ca m'arrive.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.