10 octobre 2008

On chauffe trop à Loudéac

Loudéac ressemble à une espèce de bistro géant.

La dernière histoire du cru tient assez bien dans une coupure de presse. La voilà. Cliquez dessus pour agrandir mais pas trop fort pour ne pas casser l’écran.

Je résume…

Jacqueline Chevé (j’en ai parlé sur le blog) a récemment été élue Sénatrice. Jacqueline est membre de l’Amicale Laïque depuis plus de 10 ans. Son mari est d’ailleurs Président de la section handball. Ah ! La section handball ! L’équipe première évolue en Nationale 3 (je crois… vous savez, moi le sport…). Elle fait la fierté de la commune… comme sa sénatrice. Sur le « programme » annonçant le match de Hand qui suivait l’élection Sénatoriale, le secrétaire du club a annoncé l’élection de Jacqueline. C’est évidemment la moindre des choses. Non seulement son époux est Président du Club mais elle-même en est une des dirigeantes et une ancienne joueuse.

Loudéac étant Loudéac, le maire a immédiatement rouspété ! Je rappelle que Jacqueline était sur la liste d’opposition socialiste lors des dernières municipales, deuxième de la liste si ma mémoire est bonne.

Les propos du Maire sont parfaitement clairs. D’ailleurs, le journaliste de Ouest-France ne s’y trompe pas dans sa conclusion : « et de sous-entendre… ».

J'étais membre de la section tennis de l'ALL avec comme prof le père d'une ancienne ministre maintenant député, section que j’avais quittée pour entrer à la section de handball, maintenant présidée par le mari d'une sénatrice dont la mère est une voisine de la mienne, elle-même ancienne prof de la ministresse ci-dessus, à l'époque où mon prof de tennis était son patron à elle. Vous avez bien suivi ? Je continue. Aux municipales la future Sénatrice était sur la liste de gauche tenue par l’opposition municipale dont le chef de file n’est autre que l’ancien prof de guitare de mon grand frère et je l’ai revu du temps de la municipalité précédente, au siècle dernier, donc, quand j’étais moi-même responsable associatif et lui adjoint à la jeunesse. Bon. Revenons à notre époque moderne. L’équipe de handball de Loudéac est en Nationale 3 et les joueurs fréquentent le même bistro que moi quand je vais à Loudéac, même si le patron n’a pas un caractère toujours facile.

Devinez à qui va mon soutien !

10 commentaires:

  1. Je n'ai pas bien compris pourquoi le maire de Loudéac sous-entend des trucs sur ton grand frère… À cause de la voisine du père de la sénatrice ? Parce qu'elle joue mal de la guitare ?

    RépondreSupprimer
  2. Le père de la ministre était patron de ta mère ?
    Je croyais qu'il était médecin ?

    RépondreSupprimer
  3. Et pendant ce temps - 22 h 28 - les blogueurs de gauche refont le monde et la France à La Comète, en buvant du café décaféiné et en grignotant des tartines de pâté dépâtéiné afin de garder la ligne en prévision du Grand Soir...

    Vive la réaction, bordel !

    RépondreSupprimer
  4. ça y'est nico, j'ai compris comment on enregistre son profil sur blogger

    RépondreSupprimer
  5. La politique locale c'est bas, mais c'est bas... ^_^'

    Attention il va peut-être baisser les subventions :p

    RépondreSupprimer
  6. Le coucou,

    Ah ! Les affaires locales !

    Franssoit,

    Non ! C'était le père du mari qui était toubib.

    Romain,

    Complètement.

    Didier,

    Oui, mais on n'a pas bu du vin sans alcool.

    Peuples,

    Il est temps !

    Etienne,

    Partageons mon avis est encore moins lu que Ouest-France.

    RépondreSupprimer
  7. Partout, les patrons de bistro ont un caractère difficile, faut croire !
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. le parano est jaloux ????? ou est-il tout simplement atteint d'une nouvelle crise ???????

    RépondreSupprimer
  9. histoire de profs........
    le maire a été prof délégué syndical ( pas apprécié) et collègue de classe ( pas apprécié ) au lycée de mon dentiste !!
    J'aime le mot rouspété on imagine le maire avec le doigt levé faisant la morale gentiment au président du club de hand alors qu'on sait comment il réagit .
    Il faut en effet plutôt l'imaginer vociferant des menaces concernant l'attibution de subventions...
    Tiens ça me fait penser qu'il faut que j'achète un collier antiaboiement à mon chien.........
    Et que je parle de tout ça a mon dentiste.......

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.