28 octobre 2008

On rencontre Julien Dray

Voilà ! C’est demain que nous rencontrons Julien Dray à l’Assemblée Nationale.

Nous ? Une brochette de left_blogueurs probablement accompagnée de Dorham et Tonnegrande.


Je viens de faire un billet pour récapituler les questions qui ont déjà été posées par mail. J’espère que je n’oublierai pas mais ça m’étonnerait. Je ne suis pas trop mauvais pour écrire des conneries mais pour les dire oralement, beaucoup moins… Pour le boulot, c’est pareil : dès qu’on a une réunion et que je ne domine pas totalement le sujet abordé, j’en perds les moyens. Pour résumer : si, avec Julien, la conversation tourne sur les bistros ou le blogage, j’aurai du répondant.

Je vais néanmoins essayer. Promis.

En fait, je suis vachement impressionné. C’est la première fois de ma vie que je rencontre une personnalité politique de premier plan en chair et en os. Surtout en chair me souffle-t-on à l’oreille.

Ca fait trois ans que je raconte des conneries sur le blog, du type : « bon, les socialos, vous vous retirez les doigts du cul », pour reprendre le mon dernier billet. Là, je vais me retrouver avec le gugusse en fasse. Je vais moins faire le main. C’est un peu comme si je rencontrais Nicolas Sarkozy. J’aurais du mal à lui dire : « Ben mon cochon, ta politique est mauvaise, ne penses-tu pas qu’il serait temps de démissionner et de cultiver des pommes de terre dans le jardin de ta grand-mère ».

Ca ne le fait pas…


26 commentaires:

  1. C'est Julien Dray qui devrait être impressionné, pas l'inverse. Tu lui diras de ma part, s'il oublie.

    RépondreSupprimer
  2. Bon ,tu ne nous fais pas la syncope, promis, hein, on a besoin de toi pour lui dire, que en tant que socialiste, qu'il serait temps qu'ils se mouillent la chemise, lui et ses compagnons et compagne de l'opposition. On a besoin d'espoir mais pas que des mots.. Des actes concrêts, réalistes et qui prouvent au peuple que nous sommes que nous pouvons continuer à leur faire confiance.

    Bois-un verre à notre santé et surtout dis-toi qu'on sera tous présents, invisibles mais présents... donc tu seras beaucoup..
    Pas une raison pour t'enfiler un verre pour chaque personne que tu représentes hein.. on t'auras à l'oeil... Mais non, on n'est pas Big Brother (2).

    RépondreSupprimer
  3. Au fait, ça n'a rien à voir mais un peu quand même : anniversaire PMA + Julien Dray + république des blogs, ça fait pas un peu beaucoup pour un mercredi ?

    RépondreSupprimer
  4. Christie,

    T'inquiète pas !

    MGP,

    Ce n'est pas l'anniversaire de PMA mais celui des deux autres blogs et je n'irai probablement pas à la RdB.

    RépondreSupprimer
  5. Bon et pour le sérieux; j'en suis aux prises de bec d'une part avec l'éducation nationale et d'autres part avec le cecle fermé d'un centre d'éducation spécialisé qui est aussi centre de soins à domicile et qui me complique la vie joyeusement.

    Quels pourraient être les contrôles renforcés sur la "maltraitance invisible" dans ces centres par des organismes totalement indépendants et fait de façon approfondie..

    Le programme scolaire est complètement inadapté aux élèves handicapés aujourd'hui. Il faudrait un système de modules avec pour eux le droit de supprimer des matières, des options de déterminations inutiles qui prennent beaucoup d'énergie et de temps.
    Parce que en classe d'unité pédagogique d'intégration, c'est une classe entière qui est soumis au même règles pour le confort de l'administration (équipe enseignantes et directive et coordonatrice entre le milieu spécialisé et ordinaire). Et que sortir de là est compliqué.5enfin c'est ce que l'on m'a raconté)
    Il faudrait revoir totalement ce système d'UPI et lorsque les matières enseignées ne sont pas utiles dispenser l'élève totalement au lieu de l'obliger à faire une année scolaire en deux.

    C'est à dire que mon gamin volait être dispensé de sciences éco et la punition est de faire sa seconde en 2 ou 3 ans pour un surdoué, phobique scolaire et handicapé invisible qui menace de quitter l'école à 16 ans (donc dans 2 mois), c'est l'horreur. Alors qu'il EST excellent élève.

    Dans le cadre du handicap, il faut aller beaucoup plus loin...
    Tout ce qui est mis en place est du saupoudrage.
    On manque d'Aide de Vie Scolaire (il n'y en a qu'une pour 6 élèves dont 3 en ont impérativement besoin).
    Il faudrait des cartables électronique ou des ordinateurs portables, une véritable logique d'égalités des chances avec des médecins scolaires "informés" et"formés", avec des contrôles suffisants sur la mise en place, avec des psychologues et tout ce monde "indépendants" de l'éducation nationale et des centre spécialisés. qui pourraient dépendent d'associations comme l'AFM (association française contre les myopathies) ou l'APF (Paralysés de France)ou toute association locale qui pourrait intervenir.. Il faut une politique volontariste réellement...
    C'est aussi une urgence mais il y en a tellement.. Tout est urgent..

    RépondreSupprimer
  6. Je me pose une question : quel est l'objectif de Julien Dray en vous recevant ? Vu que le Congrès approche, je suppose qu'il a un plan de communication et que cette rencontre en fait partie. A-t-il communiqué là-dessus avec toi ?

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Christie,

    Comme tu dis, il y a tant de sujets importants !

    Mathieu,

    Il ne faut pas être machiavélique ! Les left_blogs avaient inteviewé plusieurs personnalités politiques en juin et juillet. Comme j'ai un pote dans le staf de Julien Dray, je lui ai parlé de l'affaire. Finalement, le mois d'août approchant, on a repoussé ça la rentrée puis j'ai à moitié oublié.

    C'est l'équipe de Dray qui m'a relancé il y a une ou deux semaines, mais c'est bien moi qui était à l'origine de la démarche.

    L'approche du congrès n'est probablement pas pour rien dans cette relance, de là à ce qu'il s'agisse d'un plan de communication, c'est beaucoup dire ! Mais il est sûr qu'il vaut mieux être bien avec les blogueurs avant le congrès...

    RépondreSupprimer
  9. ohlàlà ! j'ai hâte de lire vos compte-rendus !

    RépondreSupprimer
  10. @ Nicolas : quoi, tu ne viens pas à la RDB ??? Damned...

    RépondreSupprimer
  11. Mathieu,

    Je ne sais pas ! Il y a des gens que j'ai bien envie de rencontrer (toi, Authueil, ...) mais d'autres que j'aime autant éviter (pas de nom !) : ne pouvant pas les blairer sur leurs blogs, je ne vois pas pourquoi j'irai leur lécher les fesses à la RdB.

    Nicolas

    N.B. : Il fait chier le nouveau blogger... Je ne peux pas m'identifier après avoir saisi mon commentaire...

    RépondreSupprimer
  12. @ Nicolas : franchement, Nicolas, j'avais des appréhensions énormes la dernière fois, mais j'ai passé un bon moment, même au moment où j'ai bu un verre avec Criticus, Penthièvre et LOmiG. Je crois qu'on peut tous se retrouver dans notre passion pour la politique, malgré nos grandes différences de positionnement...

    RépondreSupprimer
  13. Mathieu,

    Il ne s'agit pas de ça ! Si j'ai le choix entre une soirée avec les copains à la Comète et une soirée avec les blogueurs, je choisis la soirée avec les copains.

    Par contre si j'ai le choix entre cette soirée et dîner, mettons avec Authueil, Lomig et moi, je choisis ce dîner.

    Mon "lécher les fesses" du précédent billet porte à confusion : je voulais dire : "échanger les banalités d'usage". Voir par exemple le billet de Toréador de ce matin : les blogueurs aiment bien parler de blogs.

    RépondreSupprimer
  14. @ Nicolas : ok. J'espère en tout cas que tu viendras nous raconter ton entrevue avec Dray. A demain peut-être...

    RépondreSupprimer
  15. Oups ! Dans mon commentaire, à propos du dîner, je voulais dire "et toi", bien sûr !

    RépondreSupprimer
  16. Tu as raison d'être impressionné : ce mec fait peur.

    RépondreSupprimer
  17. Passe à ce phare de la "pensée" Royaliste le bonjour d'un ancien de la Gauche Socialiste.

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas, t'es le number oane des bloggers. Lui il est number one de rien du tout.
    Et si tu veux te décoincer, pense que t'es avec le vieux jacques

    RépondreSupprimer
  19. Je ne suis number one de rien, mon blog est number one à un classement, nuance.

    RépondreSupprimer
  20. ok ok nicolas. je disais ça pour détendre l'atmosphere

    RépondreSupprimer
  21. Elmone,

    Y'a pas de mal mais ce n'est pas le jour... Encore des polémiques à la con...

    RépondreSupprimer
  22. Oui, ca devrait bien se passer s'ils servent de la bière ...

    RépondreSupprimer
  23. Poule mouillée28 octobre, 2008 19:04

    On a de quoi faire la révolution !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.