09 octobre 2008

Une bonne guerre pour oublier la crise

« L'Afghanistan est plongé dans une spirale négative et il est peu probable que son gouvernement soit en mesure de contrer la résurgence des taliban, selon un projet de synthèse des 16 agences américaines du renseignement cité jeudi par le New York Times. ».

C’est marqué , gravé dans mon écran.

Info ou intox ?

Un bon prétexte pour envoyer de nouvelles troupes, faire une plus grosse guerre,…

Quoi de mieux pour que les braves gens oublient la crise ? « Ne vous inquiétez pas, on assure votre sécurité, continuez à travailler. ».

Ca avait marché la dernière fois.

« Revotez pour nous ».

15 commentaires:

  1. Demain les hypothèques bancaires reposeront aussi sur les corps. Rompu et ruiné, le badaud n'aura plus que la guerre pour se racheter une existence sociale.

    Tout s'imbrique, reste plus qu'à bâillonner nos blogs

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas,
    une partie des historiens disent que ce qui a fait sortir le monde de la crise de 1929, ce n'est pas le New-Deal, mais la 2nde guerre mondiale...

    RépondreSupprimer
  3. pas tout à fait d'accord, mais c'est pas grave. J'ai fait un billet il y a quelques semaines sur la guerre en afghanistan (je ne vais pas mettre un lien ça ne se fait pas ;) ) .
    La France n'a effectivement, contrairement aux Etats-Unis aucun intérêt géopoltique a resté en Afghanistan sauf à honorer la mémoire du lion du panshir (commandant Massoud), il aurait mieux vallu l'aider de son vivant.
    Donc pas de liens à faire à faire avec la crise actuelle et l'envoi de troupes contre les talibans.Juste un signe fort d'une France désormais atlantiste.

    RépondreSupprimer
  4. Sur l'Afghanistan, je suis perplexe, parce que je ne crois pas que notre participation à cette guerre soit totalement injustifiée. Mais c'est vrai que le capitalisme se tire en général des grosses crises par la guerre, histoire de faire taire les peuples et de relancer la sainte croissance par l'armement…

    RépondreSupprimer
  5. Une guerre n'est jamais bonne ! Je sais qu'il s'agit d'ironie, mais quand même.

    RépondreSupprimer
  6. Y'a déjà l'Irak... et l'éco n'est pas au top, non ?

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'accord, une bonne petite guerre et ça repart!
    On n'a qu'à espérer un miracle outre atlantique avec un Obama pacifique qui fera le bien dans le monde...
    Je rigole, mais je pense qu'avec l'Afghanistan on s'en sort bien, imaginez un peu l'Iran... Et avec McPalin tout est possible...

    RépondreSupprimer
  8. 16 agences ?

    Putain, comment ils nous niquent grave !

    RépondreSupprimer
  9. Les blogs ont leur vérité propre. Quand je lis un nouveau billet de vous et que mon premier réflexe est de me dire : "tiens, là, Nicolas est con", je suis à peu près certain que les commentaires vont être ENCORE plus cons. Cela se vérifie ici :

    Carlomachin devrait couvrir de cendre (et je suis poli) son petit brushing.

    Ctoileblog donne libre court à sa sottise (naturelle ?) et à son manque habituel de réflexion.

    D'autres nous expliquent que la guerre c'est caca : parfait, on progresse.

    Encore plus profond dans la connerie, on vous ramène "l'éco" (c'est quoi "l'éco" ?), dont on se demande ce qu'il (elle ?) vient foutre ici.

    Seuls Elmone et le Coucou semblent partisans de la réflexion : c'est encourageant.

    RépondreSupprimer
  10. Ils sont capables d'inventer tous les contrefeux (sans mauvais jeux de mots) pour qu'on regarde ailleurs, c'est clair.
    Mais pour faire la guerre, il faut acheter de l'armement et les E-U sont un tout petit peu surendettés en ce moment, non ?

    [Ah mais le sujet, ce n'est pas la guerre en Afghanistan mais son utilisation par la propagande ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Carlogiuliani,

    D'humeur macabre, ce soir ?

    Elmone,

    Ben ouais... Mais ce n'est pas une raison pour recommencer.

    Ctoileblog,

    Je ne parle pas de la France mais des USA.

    Le coucou,

    Pareil ! Je ne parle pas de la France.

    Daudavendauth,

    On est d'accord !

    Franssoit,

    On est des petits joueurs.

    Manuel,

    Oui, tout est possible. Vive Obama !

    Pas perdus,

    Ca ne suffit pas !

    Didier,

    Parfois, c'est vous qui êtes con... Pensez-vous que mon billet puisse inspirer autre chose qu'une discussion badine ? Vous êtes totalement à côté de la plaque.

    1. Je tombe par hasard sur une dépêche et j'en informe mes lecteurs. Je pense avoir eu raison : sur les deux sites d'actualité que j'ai consulté ce matin, aucun en parle.

    2. J'en profite pour me foutre de la gueule des Américains. Rappelons qu'ils avaient été manipulés par Bush pour la guerre en Irak où aucune arme de destruction massive n'a été trouvée...

    Qu'alliez vous imaginé ? Que je pensais qu'il fallait une guerre pour qu'on s'en sorte ?

    Poireau,

    Ils sont capables de tout ! Y compris de s'endetter encore plus.

    RépondreSupprimer
  13. la question du "détournement de centre d'intérêt" de l'économie vers la guerre n'est pas inintéressante mais la réponse mérite quand-même une réflexion un peu poussée, non? L'Afghanistan nous semble loin, l'Iran peut-être un peu moins, la Géorgie c'est tout petit, les attentats en Europe ça fait longtemps,... Oui mais quand-même. Il y a d'autres périodes de l'histoire où les tristes méfaits des pays voisins ne nous intéressaient pas et où nous nous en sommes mordus les doigts... Vous aviez le choix entre la honte et la guerre, vous avez choisi la honte et eu la guerre, a dit Churchill...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.