09 octobre 2008

Une bien belle colère

Marie-Georges est prof. Elle n'aime pas entendre les bêtises habituelles sur ce job. Et elle est en colère ! On la comprend.

10 commentaires:

  1. J'ai lu son billet, et je pense qu'elle a raison de hausser le ton ! Le service minimum c'est de la gnognotte.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas encore lu, vu que je commence mon tour des blogs par le tien. Mais j'y vais de ce clic...
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Dans un sens, c'est bizarre que les gens s'en prennent à ceux qui ont encore le droit de grève et de manifester leur colère.
    Nous devrions tous, au contraire, nous associer aux profs quand ils soulignent le manque de moyens qu'on leur donne pour éduquer les enfants. C'est un truc essentiel, non ?
    Belle colère !
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Leur idée du "principe maximum" est astucieuse, mais ça n'a pas été repris, je ne sais pas s'il y a eu d'autres écho. On a juste parlé avec condescendance de "bazar"...

    RépondreSupprimer
  5. T'es trop génial Nicolas... Toi aussi !

    RépondreSupprimer
  6. MGP,

    De rien !

    Zoridae,

    Comment ça, moi aussi ?

    RépondreSupprimer
  7. Ben t'as pas lu mon dernier billet ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.