01 octobre 2008

François Fillon nous rassure

Tout va mal en matière économique. Même le Premier Ministre, François Fillon, admet que les banques Françaises ne sont pas à l’abri d’une déroute abyssale mais s’apprête à torpiller le livret A pour les sauver.

« C'est pour cela que nous assurons les Français de la garantie absolue de l'Etat sur le système bancaire français. Comme l'a dit le président de la République à Toulon, l'Etat interviendra pour qu'il n'y ait pas de conséquence concrète pour les Français de difficultés éventuelles des banques françaises. » Nous dit on ? En fait, je n’y comprends plus rien. Les caisses de l’état sont vides. Pour sauver des banques – en racheter, ça veut dire – il nous faudra emprunter de l’oseille. Mais… A qui emprunte-t-on de l’argent ? Aux « Marchés Financiers » ? C’est la déroute. Aux banques ? Elles n’ont plus de pognon.

« Très concrètement, nous proposons la responsabilisation des agences de notation, y compris sur le plan juridique ». Ah. Les agences de notation. Comme Lehman machin qui a coulé il y a une semaine ?

« [nous proposons] le contrôle des paradis fiscaux » Ah ! Ils dépendent de la loi Française dorénavant ?

« Votre appel à l'« union nationale » a fait long feu... » « Quand on est dans une tempête, un peu de cohésion nationale ne nuit pas et je constate que c'est le cas dans beaucoup d'autres pays. J'aurais souhaité que l'opposition le comprenne. » Oui. Ils mènent une mauvaise politique depuis 7 ans et il faudrait que la gauche la soutienne. Pas moi. Merci »

« Si la situation économique venait à se dégrader de façon plus importante, on peut toujours imaginer une évolution de notre politique économique ». Comme hier ? Débourser un milliard pour sauver une banque. « Nous faisons le choix de tenir fermement les dépenses, en particulier celles de l'Etat » Heu…

« Nous avons engagé des réformes fondamentales sur l'emploi et la compétitivité de l'économie ». Ah. Bien. C’est raté.

« Nous ne nous sommes jamais interdit de relancer les contrats aidés au cas où la situation de l'emploi se tendrait ». Communiste !

Ces charlots… Ils recommencent. Raffarin avait supprimé les emplois aidés… Devant la catastrophe, ils avaient été obligés de les rétablir. Puis ils les ont supprimés. Et ils les rétablissent. Incompétents…

« Ma conviction est que La Poste aura besoin de financements pour se développer si elle ne veut pas voir d'autres établissements européens prendre sa place. Cela ne passe pas par la privatisation. » Non. Une ouverte de capital au privé, on appelle ça comment ? Remarque ! Ne lui jetons pas la pierre à notre François Fillon préféré. Nicolas Sarkozy avait promis que GDF ne serait pas privatisé.

Ne désespérons pas.

18 commentaires:

  1. Ha ! Je sens que vous êtes énervé là. J'aime bien..... Même si je m'en passerais bien !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas énervé ! J'attendais le classement Wikio pour faire mon billet traditionnel et mensuel ce qui fait que je n'ai pas trop écouté l'actualité ce matin... Le classement n'étant pas sorti, il fallait que je fasse autre chose...

    RépondreSupprimer
  3. J'aime bien la litanie des prophètes qui n'ont rien vu venir et qui maintenant nous assure que tout ira bien dans le meilleur des mondes, vraiment j'aime bien !
    :-))

    Jacques Attali (Atali ?) était intéressant à 7h45 sur France Inter. Il évoquait la possibilité d'un accord entre les 50 plus grandes banques mondiales pour ne plus bosser avec les paradis fiscaux !
    En clair, on avait raison depuis bien longtemps avec nos analyses, la droite a juste mis très longtemps à se le prendre dans la tête !
    :-))

    RépondreSupprimer
  4. J'aime pas beaucoup : ne vous inquiétez pas, "nous assurons les Français de la garantie absolue de l'Etat sur le système bancaire français". Vu comme le gouvernement assure cela ne me rassure pas du tout !

    RépondreSupprimer
  5. Attali intéressant ? Ben vous voyez, il y a quand même des trucs remarquables ...

    RépondreSupprimer
  6. 3,8 millions d'euros pour l'ex-patron de Dexia ?

    Le président du comité de direction de Dexia, Axel Miller, qui a dû démissionner mardi 30 septembre, pourrait partir avec une indemnité de 3,8 millions d’euros, selon son contrat.

    La banque Dexia a été sauvée par les gouvernements français, belge et luxembourgeois, qui lui apporteront au total 6,4 milliards d’euros.

    Le gouvernement français injectera 3 milliards d'euros pour renflouer la banque Dexia, le gouvernement belge injectera 3 milliards d'euros lui-aussi, le gouvernement luxembourgeois injectera 400 millions d'euros.

    http://eco.rue89.com/2008/09/30/38-millions-deuros-pour-lex-patron-de-dexia

    Trois conclusions :

    1- Quand les banquiers gagnent en jouant à l'économie-casino, les banquiers gardent l'argent.

    2- Quand les banquiers perdent en jouant à l'économie-casino, les contribuables paient des milliards d'euros pour les renflouer.

    3- Quand les banquiers perdent en jouant à l'économie-casino, les banquiers partent en empochant des millions d'euros en parachutes dorés.

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme (qui devrait signer ses commentaires !) : c'est le patron de Dexia qui vient d'être embauché et qui part (déjà ?) avec cette clause de fortune immédiate ? :-)

    RépondreSupprimer
  8. Un milliard pour une banque et alors ? Ils tiennent par ailleurs "fermement" les dépenses : 6000 postes d'enseignants supprimés (chiffre pour l'école primaire seule) pour 13 000 élèves supplémentaires à la rentrée prochaine.

    RépondreSupprimer
  9. "Même le Premier Ministre, François Fillon, admet que les banques Françaises ne sont pas à l’abri d’une déroute abyssale mais s’apprête à torpiller le livret A pour les sauver."

    Que le gouvernement se préoccupe plus des banques que du logement social (que la collecte sur Livret A est sensée financer), ça te surprend ?

    Au congrès HLM de Cannes (le choix de la ville d'accueil annonce déjà la couleur), on a pu voir que le gouvernement avait bien pour projet d'assouplir la loi SRU (et notamment l'article 55 qui "contraint" les communes à construire 20% de logements sociaux sous peine de sanctions financières). Cf la présentation de l'inénarrable C. Boutin.

    RépondreSupprimer
  10. Il sent la crise nico, ton billet, tu vas filer la scoumoune à la société générale si tu continues. Si un trader de la socgen te lis, vu que tu diffuses pas mal de cours d'action, il va se récher dans ses transactions passer onze 0 de trop. Et hop Sarko rachète une banque de plus.
    un battement d'aile de papillon sur "partageons mon avis" et la dette de la France quintuple.

    RépondreSupprimer
  11. Peuples,

    Tu es pire que Sarko ! Tu mets la crise sur le dos de PMA...

    Tiens. J'ai pas répondu aux autres.

    Poireau,

    Tout va bien, on te dit.

    Dodue,

    Pareil, bon Dieu ! TOUT VA BIEN.

    MGP,

    D'un autre côté, ça fait ne fait qu'un prof supprimé pour deux nouveaux élèves. TOUT VA BIEN, Bordel.

    Franssoit,

    Te fous pas de la gueule de Poireau, il va encore se fâcher.

    Poireau,

    Dis pas de connerie, l'anonyme, c'est peut-être Versac qui fait de la pub pour la rubrique Eco de rue89, comme il fait sous Twitter.

    La Merguez,

    Oui. J'arrive toujours à être surpris !

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas : ah mais si j'arrêtais de dire des conneries en commentaire, que resterait-il ?
    :-)))

    (J'ai entendu l'histoire d'un patron de banque qui vient d'être nommé - genre 10 jours - et qui part déjà avec la caisse. Il cumule un salaire énorme du coup, de mémoire : 75.000 euros par jour !).

    RépondreSupprimer
  13. @monsieur Poireau : (c'est sûrement mérité !)

    RépondreSupprimer
  14. mr poireau, c'esr mon billet d'aujourd'hui avec bcp plus de 0

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme : n'oublie pas d'indiquer l'adresse de ton blog quand tu veux en faire la promotion.

    RépondreSupprimer
  16. Le deuxième degré serait appréciable si la situation n'était pas si dramatique. En l'occurrence, il a l'insolence que l'on entend dans la voix de ceux qui ne perdront rien ; heureux homme.

    RépondreSupprimer
  17. Chris,

    Prout.

    Je ne vois pas d'autre chose à répondre devant ta bêtise. Je vais en faire un billet.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.