27 janvier 2009

François Bayrou votera la censure

Ainsi, François Bayrou votera la motion de censure déposée par les socialos. Bien lui en fasse.

A l’entendre, c’est lui-même qui aurait proposé en premier un plan de relance.

« Deuxièmement, je proposais une aide aux familles modestes, un livret d'épargne crise, dont le montant pourrait atteindre 1000 euros ».

C’est quoi un livret d’épargne crise ? Un truc pour que les types qui n’ont pas de pognon puissent le mettre à gauche en leur évitant de consommer bêtement des produits inutiles ?

« Premièrement, je plaidais pour un grand emprunt européen de l'ordre de 3 % du PIB. »

Oui. Il vaut mieux faire l’emprunt au niveau de l’Europe… Ca nous évitera d’atteindre une dette de 70% du PIB ?


Trêve de plaisanterie. François Bayrou arrive à justifier en quelques lignes la nécessité de censurer la politique en place : « "les atteintes aux libertés se multiplient de façon infiniment inquiétante." "On est à un tournant, assure-t-il. Au début du quinquennat, certains pouvaient soutenir que ces entorses étaient seulement une question de style. Aujourd'hui, c'est une question de textes : on fait entrer dans la loi et dans les institutions des manquements qu'aucun républicain et aucun démocrate ne doit pouvoir accepter." »

11 commentaires:

  1. Ah, vous voyez qu'il est de gauche, le Bayrou de secours !

    RépondreSupprimer
  2. L'essentiel, parmi les bêtises, est dit!

    RépondreSupprimer
  3. Eh bah quand même...
    @Didier Goux
    Gauche mais pas de gauche...

    RépondreSupprimer
  4. Est ce que Bayrou relaiera notre appel à la grève 2.0?

    RépondreSupprimer
  5. Sa proposition pour le "livret-crise" démontre, s'il en était besoin, que Bayrou n'est ni de gauche ni de droite mais simplement un politicien détaché de toutes nos réalités. Il faut payer le loyer et lui nous propose d'économiser ? Risible !!!
    :-))

    [Didier Goux : mais non, Bayrou est toujours tourné dans le sens du vent. A gauche quand ça semble bien et à droite si c'est la mode !!!].

    RépondreSupprimer
  6. Oui, bon... je faisais un peu semblant, hein !

    RépondreSupprimer
  7. @ Didier
    Je comprends que vous ne résistiez pas au plaisir d'un bon mot, "Bayrou de secours", bravo!
    mais soyons sérieux. Vous qui fûtes de gauche, du moins le dites vous, Vous qui fûtes de gauche, pouvez-vous m'expliquer en quoi Bayrou correspond, en quoi que ce soit, à ce qui naguère fit de vous un homme de gauche.
    Bayrou de secours... dites vous
    Bayrou : combien de divisions blindées, vous répond-je... 2 députés, qui ajoutés à ceux de gauche sont encore loin de constituer une majorité.
    Une roue de secours qui si on comptait sur elle ( comme le préconise la madonne Picto-Charentaise) ne permettrait pas de parvenir à la prochaine station service...
    On ne va pas refaire le congrés de Reims ( dont j'imagine que vous vous êtes copieusement contre-pignolé), mais Bayrou n'est pas un allié du PS.
    Qu'il vote une motion de censure, déposée par le PS ne prouve rien sur la forme.
    Lui même ne peut pas en poser une, faute de combatants (ils ne sont que 2, je vous le rappelle).
    Il déclare que donner des milliards aux banques, comme un chèque en blanc, sans que l'état n'ait le moindre regard sur la gestion desdites banques , ni même le moindre pouvoir de décision est inacceptable.
    Sur ce point, moi je suis d'accord avec lui, sans pour autant voir en lui un allié potentiel pour le PS.
    En résumé, les banques font des conneries, l'état, donc vous ou moi, payons le prix des conneries, mais l'état file le pognon, sans se mettre en situation de gouvernance. Dans 5 ans, dix ans, puisque le politique abdique, dès la nouvelle crise, il faudra payer à nouveau.
    Ce que l'on peut reprocher à ce triste Sarko, c'est de considérer que la crise actuelle est une crise conjoncturelle quand il s'agit d'une crise structurelle.
    Didier, SVP, faites nous un billet polémique (Victor), mais un billet sérieux là-dessus

    RépondreSupprimer
  8. Olivier (et Poireau),

    Ne demandez quand même pas à Didier Goux de faire un billet sérieux.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.