02 janvier 2009

La guerre dont on ne veut pas

Je suis tellement quadragénaire que j’ai 42 ans. Depuis que je suis en âge de comprendre un peu ce que le monsieur dit dans le poste, c’est la guerre en Israël ou en Palestine.

Ce matin, je prenais le café à la Comète. Nous étions quatre clients : trois employés municipaux que je connais bien et qui allaient se gâcher la matinée à laver nos trottoirs et moi. Les trois lisaient le Parisien. Le grand Akim me dit : « Tu te rends compte, Nicolas, toi qui fait de la politique » (heu…) « on est à deux doigts d’une guerre mondiale. »

En buvant ce café, je réfléchissais à l’articulation des trois billets que je voulais faire ce matin (Bonne année les leftblogs, les littéraires et les geeks) et je n’avais pas envie de parler (les séquelles du réveillon et le renvoi de saumon vu que je n’avais mangé que ça, la veille, et pas qu’un peu : j’avais préparé beaucoup trop de toast pour mercredi soir). Alors, aborder les problèmes du Proche Orient avec des gugusses d’origine Magrébine n’était pas mon souhait le plus cher mais ce type étant vraiment sympathique et gentil, je ne pouvais pas l’envoyer chier.

J’ai donc bougonné un truc du type : « Ouais, y font chier. » Je suppose qu’Akim est Kabyle. Il me dit « Tu sais ? Ils ne se rendent pas compte que les Arabes sont vraiment ulcérés, la guerre est très proche et elle ne peut qu’être Mondiale ». Il retourne à la lecture du Parisien et je me replonge dans mes rêveries.

Ce n’est qu’après, en lisant le billet de Céleste, que je me suis rappelé cette brève discussion et différents échanges que j’ai vus sur le net. Chacun y va de sa propre analyse : « C’est de la faute aux Arabes » « Non, c’est celles des Israéliens ». Les arguments fusent : « Ils occupent les territoires » « oui mais ils ont été chassés de partout ».

Je ne sais pas que penser. Je m’en fous de savoir à qui est la faute. Pendant qu’on débat sur nos conneries, sur les possibilités d’intervention, … des types qui n’ont rien demandé à personne meurent.

Je ne pense pas. Tout le monde donne son avis sans y connaître grand-chose… et en oubliant que ceux d’en face ont bien raison dans leurs propres arguments.

Si j’avais un avis, je le donnerais avec plaisir. Je n’ai pas d’avis, juste un souhait : que ça cesse.

26 commentaires:

  1. Vivement le retour du Vieux Jacques, qu'on ait un avis étayé sur les tensions internationales

    RépondreSupprimer
  2. Oui, que cela cesse...qu'une juste paix s'instaure ....et que les peuples en souffrance puisse connaitre la douceur de vivre, celle de voir grandir leurs enfants, celle de pouvoir marcher dans les champs ou les villes sans risquer d'y trouver la mort, celle d'avoir de la nourriture en quantité suffisante, celle d'avoir un toit que les bombes ne menacent pas...

    RépondreSupprimer
  3. Olivier,

    Je pense que sur un sujet comme ça, l'avis du Vieux serait aussi intéressant que celui de nombre d'andouilles pondant des billets, des analyses, ...

    Céleste,

    Oui. Mais je ne suis pas optimiste.

    RépondreSupprimer
  4. Une fois de plus Israël continue sa reconquête des territoires palestiniens prétextant une croisade contre le hamas.
    Bof, voilà ce que j'en pense, merde à tous ces connards qui ont besoin de montrer leurs forces militaires et pouvoir sans cesse, en tuant par milliers femmes gosses vieillards pour une soit disant justice de merde.

    Une guerre mondiale ? Je n' y crois pas une seule seconde. Qu'ils se démerdent Israël : qui sème le vent récolte la tempête et j'espère que Sarko sera pas assez con pour dire amen à tout ça.Qu'il reste neutre c'est tout ce qu'on lui demande à celui là.Que surtout il ne mette pas son grain de sel.

    Oui, je sais je suis vulgaire, mais je soutiens le peuple palestinien "et" israélien qui souffre de la connerie de leurs dirigeants.

    RépondreSupprimer
  5. C'est le billet dont on voulait! (Et celui de Céleste valait aussi le lien, merci de la découverte Nicolas).

    RépondreSupprimer
  6. M.,

    Oui, mais toi aussi, tu désignes un coupable, tu as pris parti...

    RépondreSupprimer
  7. Ca fait 2 millénaires que c'est le bordel.... La seule différence aujourd'hui, c'est que nous sommes dans la mondialisation.

    Ils commencent à m'échauffer les oreilles avec leurs religions.

    RépondreSupprimer
  8. Elmone,

    Oui, ça dure depuis toujours... A bas la calotte !

    RépondreSupprimer
  9. Pfff, pareil, les anti-sionistes et les pro-sionistes me tapent sur le système, les béni oui oui pro-palestiniens qui ont l'air de croire que l'attentat aveugle n'est qu'un dommage collatéral et tous ceux qui pensent reconnaître chez l'arabe le mal absolu sont également désespérants.

    L'état palestinien a autant de légitimité que l'état israélien. Point.

    Il faut prendre en considération que les pays voisins d'Israël font tout pour déstabiliser la région, souvent, le peuple palestinien n'est pour eux qu'un prétexte visant à maintenir leur sphère d'influence.

    Cela dit, je crains que la guerre ne soit une très mauvaise stratégie. Tant que le hamas pourra prétendre au statut de martyr, ce conflit ne pourra jamais cesser.

    RépondreSupprimer
  10. Tiens ! De retour !

    La guerre n'est jamais une bonne stratégie.

    RépondreSupprimer
  11. http://circe45.over-blog.com/article-26291755.html, c'est ce que j'avais écrit au soir du 31 décembre dernier.
    Il n'empêche...
    Assez !

    RépondreSupprimer
  12. Ok des types qui n'ont rien demandé à personne meurent, c'est certain. Mais les colons israéliens qui font des milliers de km pour venir habiter à 1km de la frontière de la bande de gaza, putain, ils ont quand même plus le choix que les gamins palestiniens qui n'ont eu d'autre possiblité de grandir là où ils sont nés.

    RépondreSupprimer
  13. "Si j’avais un avis, je le donnerais avec plaisir"

    Tu n'a pas don né ton avis mais tu as posté un photo ... t'as pas trouvé de photo de pilotes de Tshahal ?

    RépondreSupprimer
  14. GRANDE MARCHE POUR GAZA, POUR LA PALESTINE SAMEDI 3 JANVIER 2009 - 15h - PLACE DE LA RÉPUBLIQUE

    Merci pour cet espace, faire circuler.

    RépondreSupprimer
  15. Tu as raison, il faut que ca cesse mais personne ne veut intervenir à cause de la protection américaine !
    Le conseil de sécurité de l'ONU a bien essayé plusieurs fois mais systèmatiquement, toutes les initiatives se retrouvent bloquées.
    Remarque, il y a déjà des résolutions de l'ONU,il suffirait d'appliquer le droit international !!!
    :-))

    RépondreSupprimer
  16. toto (on croit rêver) a dit :

    "Mais les colons israéliens qui font des milliers de km pour venir habiter à 1km de la frontière de la bande de gaza, putain, ils ont quand même plus le choix que les gamins palestiniens qui n'ont eu d'autre possiblité de grandir là où ils sont nés."

    Je suppose que leurs grands parents avaient le choix aussi... Certains ont une conception étrange de l'Histoire...

    RépondreSupprimer
  17. Quelle analyse,
    ça ressemble à un commentaire de Bougrenette !

    RépondreSupprimer
  18. C'est devenu si difficile que ca d'etre juste , au point de ne pas avoir d'avis. Non, ca ne dure pas depuis deux mille ans.Pretendre cela c'est déjà prendre parti.Il s'agit d'un peuple qui a ete chasse de sa terre.Y meler la religion fait remonter la source du conflit a plus loin , ce qui pour le gugusse arabe que je suis titille mon intelligence.
    On ne va pas refaire l'histoire. Ce dont on parle aujourd'hui c'est du bombardement de Gaza et de la mort d'hommes,de femmes et d'enfants . Ne rien comprendre au conflit ( j'en doute) ne peut en aucun cas servir de pretexte pour ne pas donner son avis.
    Il est question aujourd'hui de F 15 ou 16 qui bombardent le territoire le plus dense demographiquement au monde . Ni plus ni moins.

    RépondreSupprimer
  19. "Il s'agit d'un peuple qui a ete chasse de sa terre"

    N'est-ce pas plus particulièrement valable pour le peuple juif ? Je le crois davantage. On parle là d'un peuple qui s'est éparpillé de par le monde entier, contraint à un exil total et inconditionnel. ce n'est pas le cas des palestiniens.

    Le peuple palestinien ne s'est pas réellement fait chasser de sa terre, c'est totalement faux. Il vit dans la même région géographique à peu de choses près. Il y a même des palestiniens qui vivent en nombre à Tel Aviv, à Jérusalem et dans d'autres villes d'Israël. Pour le reste, il serait plus juste de dire qu'ils se sont fait dépouiller d'une partie de leur territoire (qui, d'ailleurs, était occupé par les britanniques...donc...).

    "Ce dont on parle aujourd'hui c'est du bombardement de Gaza et de la mort d'hommes,de femmes et d'enfants ."

    Bon, on le voit bien, on est dans l'empathie. Je la partage sans aucun doute. Mais verse-t-on les mêmes larmes quand il y a un attentat dans un bus bondé de juifs (le moyen de transport le plus "dense géographiquement) ?

    Moins déjà.

    La seule façon d'envisager le conflit, c'est bel et bien de mettre chacun - je dis bien CHACUN - devant ses responsabilités. Moi, j'aimerais bien savoir si ICI, quelqu'un peut retracer le contexte historique de ce conflit depuis l'origine. Vous doutez que l'on puisse en toute bonne foi ne pas tout comprendre de ses tenants et aboutissants.

    Se trouve-t-il quelque géopoliticien dans le coin ?

    RépondreSupprimer
  20. Oui, Mourad et Dorham, je maintiens ce que j'ai écrit (même si la formule est rapide). J'ai dit que c'était le bordel car les conflits existaient déjà il y a 2000 ans. Mais aussi car le conflit est devenu incompréhensible.
    Il l'est devenu d'autant plus qu'il est instrumentalisé sans arrêt.
    "Qui a commencé ? Qui était là avant ? Qui est soutenu par qui ? Pourquoi lui soutient Israel ? Pourquoi lui soutient la Palestine ? Et pourquoi la France a rendu les honneurs militaites çà Arafat ?'" etc etc.
    La mondialisation fait que le conflit est en train de se délocaliser en France. Et là, ça devient encore plus insupportable. (ca devienbt difficile de mettre des graduations dans l'indignation).
    Israel a tort de faire la guerre, La Palestine aussi.
    Mais bon, on dira ce qu'on veut, mais ils sont bien 2 à se fouttre sur la g---le non ?

    RépondreSupprimer
  21. Elmone,

    C'est à peu près ce que je dis dans mon nouveau billet de ce matin.

    RépondreSupprimer
  22. Pas nécessairement ! J'aime bien ton truc sur la délocalisation du conflit.

    RépondreSupprimer
  23. Mourad,
    Ne te casse pas la tête.
    Quand il s'agit d'Israël les choses sont claires,
    il y a bien 2 poids 2 mesures mais chuttt...c'est déjà de l'antisémitisme

    RépondreSupprimer
  24. Dorham,
    Ce n'est pas parce que l'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.