24 janvier 2009

Quand le pape est complice...

Pour la rentrée du blog, je vais être encore plus fainéant que d'habitude : cliquez ici.

4 commentaires:

  1. J'avoue ne pas trop bien voir l'opportunité d'une telle décision, surtout en ces temps de regain d'antisémitisme virulent et actif. Je sais bien que l'Église doit pardonner les fautes des uns et des autres, mais là...

    RépondreSupprimer
  2. Dieu est miséricorde et pendant qu'il fait ça il n'est pas au bistro.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le lien Nicolas.
    Et bonne fin de semaine!

    RépondreSupprimer
  4. L'ex-nazi de l'opus dei, on va se le taper sur youtube, en plus, il aura un canal pour lui; un comble ! on avait radio-vatican, mnt on aura benoit en vidéo...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.