07 janvier 2009

Un mort sur le Dakar

Je m'associe bien sur à la douleur de la famille, il n'empêche que cette course est de plus en plus grotesque. Voila un nouveau motard mort sur le Paris Dakar après deux l'an dernier. Quand arrêtera-t-on le massacre et cette épreuve délirante et totalement inutile ?

33 commentaires:

  1. Comment mesure tu l'utilité d'un événement sportif ? Va falloir m'expliquer.

    RépondreSupprimer
  2. @seb c'est surtout le côté "sportif" qu'il faudrait m'expliquer...

    RépondreSupprimer
  3. Au moins, il n'y a pas de victime parmi les populations des bleds traversés, comme avant. Et puis, faut-il interdire aux gens de risquer leur vie s'ils aiment l'aventure? Le suicide est aussi l'ultime liberté dont chacun dispose. Là-dessus, je me fiche autant du "Dakar" que de n'importe quelle compétition sportive!

    RépondreSupprimer
  4. ... Lorsqu'il ni aura plus d'essence, peut être ?

    RépondreSupprimer
  5. Seb,

    On pourrait effectivement en disserter longuement. Mais je parle bien de cette épreuve précise comme de la plupart des sports mécaniques, qui sont polluants et dangereux et néfastes en faisant croire cinq minutes qu'on s'intéresse à l'Afrique sans même y passer.

    D'ailleurs on a oublié le précédent Dakar qui avait été "gêné" par la guerre en Mauritanie ! Mais maintenant, plus personne ne parle de cette guerre.

    Gaël,

    Si quand même... c'est un peu physique.

    Le Coucou,

    Tout peut se discuter : mais voir ma réponse à Seb. On s'intéresse à l'Afrique uniquement pour vérifier qu'il n'y a pas de guerre quand le Dakar y passe.

    RépondreSupprimer
  6. Eric,

    C'est un argument valable. On nous dit de limiter la consommation et des guignols viennent gacher du pétrole pour leur plaisir.

    RépondreSupprimer
  7. @ Gaël: Deux solutions. Ou c'est de la mauvaise foie, ou tu n'a jamais touché aux sports mécaniques !

    @Jegpol: Je trouve personellement que c'est justement un moyen de parler d'Afrique autrement qu'en pleurant et en consommants des Kleenex. Ce continent est aussi superbe et renferme un tas de richesses. Une épreuve sportive n'a pas pour objet de régler tout les soucis qui se déroule sur sa route.

    De toute façon le problème est réglé ils sont désormais en Am Sud. Comme ça au moins, on parle vraiment jamais de l'Afrique...

    RépondreSupprimer
  8. mon foie va trés bien Seb, mais c'est vrai que ma foi... :)

    pour entendre parler d'Afrique différemment je préfère lire Aya de Yopougon ou écouter l'Afrique enchantée" sur France Inter

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi, j'ai un mauvais foie...

    Fait-il parler de l'Afrique autrement ? Je ne le crois pas. Il faut en parler. On regardera les paysages après.

    RépondreSupprimer
  10. Enfin, mon foie n'est pas pire que celui de certains. J'ai encore un peu de marge.

    Tout de même, si on connait bien l'histoire du Dakar, on s'aperçoit que les premières éditions n'avaient rien à voir avec ce Barnum débile, jalonné de cadavres et de gaz d'échappement. Les mecs étaient de vrais aventuriers, en effet, de vrais amoureux de l'Afrique.

    C'était l'idée de base. Aujourd'hui, Seb, tu dois considérer qu'il n'y a plus aucun rapport. C'est pile poil comme le Vendée Globe Challenge. Des mecs comme Colas ou Tabarly apportait une poésie à la voile qui n'existe plus. Tous ces pseudos aventuriers sont en réalité des mercenaires pathétiques et médiocres qui meurent médiocrement (pour une coupe en somme) ou qui échouent pitoyablement, ce qui permet de suivre les cachalots, les paquebots australiens ou les hélicoptères venezueliens se mettre minable pour aller chercher ces cons égarés dans le sable, la pampa ou au détour du Cap Horn...

    RépondreSupprimer
  11. Ah Gaël,
    tu m'as grillé, vieille enflure :)

    RépondreSupprimer
  12. Seb,

    Tu peux m'appeler Nicolas... Et ne parle pas du foie de Gaël, il a arrêté de boire.

    Pour le reste : non.

    Dorham,

    Oui.

    Mais pas trop d'accord sur la voile (mais c'est mon coeur Breton qui parle). Va voir chez Lomig, il rebondit sur le Vendée Globe pour défendre le libéralisme alors que l'épisode des gugusses qui se déroutent pour sauver leurs copains montre la solidarité...

    RépondreSupprimer
  13. Chaque année je rêve d'une nouvelle bande son pour les points étape du Dakar, un truc qui commence par "500 connards sur la ligne de départ, 500 blaireaux, sur leurs motos"...

    Mais c'est comme "Santa Maradonna" de la Mano Negra avant un match de coupe d'europe : on y aura jamais droit :(

    RépondreSupprimer
  14. Fabrice, ça a l'air chouette...
    Je souscris...

    A part que Maradona, ça prend un seul "n" : mon idole absolue...

    RépondreSupprimer
  15. Nico,

    au Dakar, ils s'aident aussi. Encore heureux qu'ils se laissent pas crever la bouche ouverte pleine de de terre quand même...

    Remarque, on va finir par y arriver.

    Purée, cette dernière sentence, on croirait une phrase de Didier Goux...

    RépondreSupprimer
  16. Fabrice,

    Ouais...

    Dorham,

    Tu vas y ressembler.

    RépondreSupprimer
  17. Moi j'en ai rien à battre du Dakar.

    RépondreSupprimer
  18. quand cessera t'on de naître vus qu'on finit tous par mourir !!!!!!!!!!!!
    Les gars reveiller vous y'a d'autre choses bien plus grave qui se passe dans le monde sans que les gens aient le choix
    La le type est mort a pratiquant un sport et une passion le BIENHEUREUX devrait t'on tous clamer

    RépondreSupprimer
  19. Moi aussi, je veux mourir a pratiquant un sport.
    Du handball féminin nu sous la douche. C'est bien comme sport pour mourir... A pratiquant, pratiquant et demi, c'est bien connu...

    RépondreSupprimer
  20. Dorham, vous savez bien que je suis votre avenir...

    Sinon, pour une fois qu'on peut envahir l'Afrique et non l'inverse...

    (Ça, c'est du vrai Didier Goux : il faut bosser, mon vieux !)

    RépondreSupprimer
  21. En réalité, le seul qui sait vraiment faire du Didier Goux, c'est Tonnégrande.

    RépondreSupprimer
  22. N'empêche que le nom de cette course est très drôle depuis qu'elle a été délocalisée.

    RépondreSupprimer
  23. "N'empêche que le nom de cette course est très drôle depuis qu'elle a été délocalisée."

    Oui, c'est comme le truc qu'on continue à appeler "tour de France".

    Quand au gars qui est mort, c'est bien triste, mais c'est pire quand c'est un africain qui se fait shooter, je trouve. Parce que celui là, il n'avait pas envisagé de se sacrifier pour la course...

    RépondreSupprimer
  24. Didier,

    Ah non ! Il a une grosse bite, lui.

    RépondreSupprimer
  25. Les gars,

    A cette heure ci, j'ai un peu la flemme de répondre à tous les commentaires (et je vous présente mes excuses) (sauf quand je peux me moquer de la bite de Didier), mais je tiens à saluer mon anonyme ci-dessus.

    On m'aura tout fait !

    RépondreSupprimer
  26. Et quand cessera le massacre israélo-arabe by Israël ?

    Chacun ses priorités.

    Et la neige à Marseille, tu veux pas "en faire" un article ?
    Avec des voitures qui glissent et JP Pernaut en consultant ?
    Le top, quoi ...

    Bonne année.

    RépondreSupprimer
  27. Didier,

    Vous confondez avec un de vos fantasmes.

    RépondreSupprimer
  28. Je suis d'accord avec l'homme sage.

    A quand la faim de la fin dans le monde ?

    RépondreSupprimer
  29. Le suicide est aussi l'ultime liberté dont chacun dispose ????????????

    RépondreSupprimer
  30. Il ne faut pas parler de l'Afrique, il faut l'écouter.

    RépondreSupprimer
  31. Cela me rappel une chansonnette de Renaud déjà d’actualité lorsque le continent africaine hébergeait cette épreuve humaine quelque peu indécente et tellement méprisante.

    http://www.dailymotion.com/video/x5bjtm_500-connards-sur-la-ligne-de-depart_music

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.