11 février 2009

Aide à l'automobile pour des départs volontaires

Récemment, le Gouvernement annonçait une aide de 7,8 milliards d'euros aux constructeurs automobiles. Aujourd'hui, PSA annonce un plan de "11000 départs volontaires". Il n'y a pas une erreur quelque part ?

Le plan du gouvernement est d'ailleurs critiqué par l'Europe mais le gouvernement s'entête. Nicolas Sarkozy se ficherait-il de l'Europe ?

10 commentaires:

  1. Lu sur le Blog de Juan (http://sarkofrance.blogspot.com/2009/02/sarkozy-se-fiche-de-leurope.html) : "D'ailleurs, Volvo, co-actionnaire de Renault Trucks a annoncé mardi 10 février refuser l'aide de l'Etat français à cause de ses contreparties trop "drastiques.""

    "L'industrie doit être soutenue" nous dit-on ! La belle affaire ! L'industrie doit être soutenue sinon elle ne pourra plus distribuer des milliards à ses actionnaires. Voilà ce que je dis ! Le ouvriers et employés de l'industrie sont juste des bêtes de somme bonnes à être corvéées à merci. Le gouvernement se fout de notre gueule quand il veut nous faire croire que c'est pour notre bien qu'il mène ses réformes débiles et destructrices d'emplois. Et lagarde (pour qui je n'ai pas le moindre début de respect) est juste un pion qui bouge là où son boss et manipulateur lui dit d'aller et fait ce que son boss et manipulateur lui dit de faire. Point barre.

    Je pose juste une question : "Combien d'amis a sarko parmi les patrons des grandes entreprises françaises ?"

    RépondreSupprimer
  2. Rhâââ ! Zut ! j'avais pas vu ton billet, j'ai fait le même...ou presque...

    Décidément, les grands esprits, comme on dit...

    ;)
    CC

    RépondreSupprimer
  3. Et à coté, Nicolas Sarkozy dit que sans l'Europe, il ne peut pas baisser la TVA... Parce que l'unanimité, blabla, bela bela.

    L'Europe a toujours bon dos finalement...

    RépondreSupprimer
  4. Quand on aura fini de distribuer l'argent du contribuable à des groupes privés, on pourra peut-être envisager de rentrer dans leur capital ET leur conseil d'administration (contrairement à ce qu'on a fait pour les banques) pour obtenir de réelles garanties sur leur gestion...

    RépondreSupprimer
  5. De toute façon, qui peut acheter une voiture aujourd'hui ?
    Les banquiers, à la limite…
    Encore que la banque, ça eut payé…
    :-))

    RépondreSupprimer
  6. FalconHill,

    Ah ! L'Europe !

    Etiam,

    On peut rêver...

    Poireau,

    Je vais prêter des sous à mon banquier pour qu'il puisse acheter une caisse.

    RépondreSupprimer
  7. J'en connais un qui, en 2012, va partir aussi, mais involontairement.
    Un départ voulu, en quelque sorte.
    Par les électeurs.

    Ah .. Ne pas rater cet entretien totalement inutile et d'un autre monde (en même temps, il provient du Burkina-Faso) sur le site du Figaro.fr et intitulé :
    "Carla Bruni-Sarkozy : Mon Mari Ne Peut Pas Tout Faire."

    Mais :
    1 - Qui lui a demandé de TOUT faire, d'abord ?
    2 - Que fait-il, au juste ?
    3 - Elle commence à me brouter copieux Carla Bruni-Sarkozy avec ses "mon mari" par-là, ses "mon mari" par-ci. Ca sonne faux, j'sais pas pourquoi ... Je crois que - et c'est énorme - j'en viendrais presque à regretter Bernadette Chodron De Courcelles-Chirac. C'est dire ...

    RépondreSupprimer
  8. Philippe,

    Oui, j'ai vu le titre de l'article du Figaro, ce matin, j'étais plié de rire !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.