22 février 2009

Un handicapé insulté à l'hôpital

L'histoire est ignoble. Richard Fernandez, infirme moteur cérébral et "directeur d'un foyer pour personnes handicapées à Rennes, est tombé de son fauteuil en pleine rue à cause de la pluie. La tête en sang, il est conduit aux urgences du CHU de la ville. Le personnel hospitalier le prend rapidement en charge : il a besoin de douze points de suture sur le front. Puis le médecin arrive, et en le voyant aurait déclaré tout haut : "j'en ai marre de m'occuper des personnes grabataires débiles profonds", ajoutant en tournant les talons : "je vais boire un café"."

Je ne sais pas ce qu'on peut faire. Exiger la révocation de ce toubib ? Je ne sais pas.

C'est encore une de ces discriminations qu'on voit au quotidien, en lisant la presse. Celle-la aurait échappé à ma sagacité si ma mère ne m'en avait pas informé. Richard est presque mon cousin germain (ça ne vous regarde pas mais pour faire court : c'est le fils du compagnon de la soeur de mon père).

Je parle souvent de l'hôpital dans le blog parce que j'ai un âge où un tas de proches y font des séjours desquels ils me rapportent un tas d'anecdotes très utiles pour en faire des billets dénonçant la mauvaise gestion de l'hôpital par la droite. Cette fois, je peux difficilement mettre la connerie de ce toubib sur le dos du gouvernement.

Qu'il se débrouille tout seul pour assumer la honte qui devrait être la sienne. Il a juste refusé de soigner un patient. J'espère que le conseil de l'ordre saura prendre les mesures qui s'imposent et que la justice le condamnera comme il se doit. On pourra pardonner aux toubibs des erreurs médicales : ils ont un métier "à risque". Mais comme c'est leur métier de soigner des gens, qu'ils connaissent le handicap, on ne pourra pas leur pardonner une telle discrimination.

24 commentaires:

  1. Tu l'as dit. Le problème va plus loin que l'insulte à une personne hadicapé : il a simplement refusé de s'occuper d'un patient. Ca mérite plus que des coups de pied au cul.

    Après, on pourra toujours parler des conditions de stress dans lequel évoluent certaines personnes, la condition des hopitaux, etc, etc... Ca n'est pas une raison valable.

    Bon billet en tous cas. Ca fait pas démarrer le dimanche matin sur des jolies choses quand même...
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  2. L'attitude de ce médecin est non seulement infecte mais délinquante! Cela me rappelle une autre indignité de toubib, dont j'ai été témoin dans le temps, à Paris. En pleine nuit, une femme médecin est appelée pour soigner l'hémorragie d'une fillette. Un voisin qui guettait son arrivée la prévient que les parents de la gamine sont fauchés comme les blés. Elle se met à gueuler: "Si on ne paie pas, je m'en vais!". Et elle est partie.

    RépondreSupprimer
  3. Le Coucou, FalconHill,

    Oui. Les toubibs ont des difficultés diverses mais leur job est de soigner des gens. Quand ils refusent de soigner des gens, ils ne méritent plus leur job, leur gagne pain (par ailleurs assuré par nos impôts).

    RépondreSupprimer
  4. Ca va plus loin que le refus de soigner: il y a un dégout prononcé dans cette phrase. Sans compter qu'il laisse donc faire son travail par une infirmière, autre esclave d'un système de santé où ce sont elles qui font le plus de boulot et ont la plus grande responsabilité. Ce docteur est infect.

    RépondreSupprimer
  5. ce n'est pas très étonnant (bien qu'effectivement révoltant) quand on connait le milieu hospitalier et la logique de caste qui y est à l'œuvre, dont souffre chacun des échelons dits inférieurs... Alors, un handicapé, pensez vous !

    RépondreSupprimer
  6. Il y a quelques années, un médecin a refusé de se déplacer en pleine nuit pour une mamie qui dans sa maison de retraite avait des vapeurs. Au matin, elle était décédée.
    Plus tard, le Conseil de l'Ordre des Médecins s'est réuni et a décidé de corriger vite fait bien fait ce médecin qui ne respecte pas son serment d'Hypocrate : il a été carrèment muté dans un autre département !!!
    Il y a bien longtemps que ces Ordres, quelque soit les professions (j'ai en ce moment en ligne de mire une chambre départementale des huissiers), ne joue plus leur rôle. Ce sont des vitrines du droit derrière lesquelles les magouilles sont simplement masquées mais surtout pas corrigées…
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Homer,

    Tout est ignoble ! Le refus de soigner, le mépris, ...

    GdC,

    Que ça ne soit pas étonnant est une chose. Ca n'empêche pas de dénoncer !

    RépondreSupprimer
  8. Ce qui est édifiant, c'est de traîner dans les amphis de la fac de médecine. A part quelques vrais motivés par le soin et l'aide à la personne... Et puis n'oublions pas que "mon fils sera avocat ou médecin"... Ça en fait des conn*rds qui n'ont rien à y fiche !

    RépondreSupprimer
  9. Poireau,

    Oui, ces "ordres" sont un truc purement libéral qui sert de paravent "on déclare nous-même nos règles".

    Loïc,

    Bienvenu ici ! C'est un peu pareil dans tous les boulots : les gens espèrent gagner de l'oseille et s'en foutent !

    RépondreSupprimer
  10. Il me semble que le Dr Garetta (sang contaminé) n'a jamais été sanctionné par L'Ordre...

    Faudrait pas trop compter sur eux en effet

    RépondreSupprimer
  11. Tefy,

    Je crois qu'il a été sanctionné, je ne sais plus.

    RépondreSupprimer
  12. Comportement indigne du serment d'Hippocrate. Un peu tombé aux oubliettes ce serment pour ce médecin.

    RépondreSupprimer
  13. C'est sa femme qui l'a plaqué avec l'infirmier car elle travaille aussi à l'hôpital. Il a donc voulu le muter à l'hôpital Velpo mais n'a pas pu d'où sa mauvaise humeur.

    (vu la gravité du problème, je préfère essayer d'être léger...)

    RépondreSupprimer
  14. et je sais que ça fait très série télé mais elle fleurissent en ce moment autour des hosto ces séries...

    RépondreSupprimer
  15. @Nicolas : Heu... Loïs, avec un "s", j'ai des chaussons roses :o)

    RépondreSupprimer
  16. C'est la société toute entière qui insulte les handicapés ... mais aussi , les femmes , les enfants, les pauvres, les poivrots, les étrangers, les jaunes, les verts mais bizarrement pas l'UMP ? !

    Va comprendre ...

    @ +

    RépondreSupprimer
  17. Infect!

    Tu as parfaitement raison de le raconter.

    Puisque nous sommes dans le chapitre médecin, en Italie, et bien que l'avortement soit autorisé par la loi, une grande partie d'entre eux refuse de les pratiquer, mais dans des cas de viols, objection de conscience disent-ils.

    RépondreSupprimer
  18. il me semble que ce brave monsieur a été soigné convenablement aux urgences, il se plaint simplement de l'attitude débectante de ce médecin.
    Pour avoir fait un passage aux urgences de ce même hopital pour une plaie du visage après une bien belle gamelle, ce ne sont pas les médecins qui m'ont suturé, mais un étudiant en médecine en 5e ou 6e année, je ne sais plus bien, et ce dernier malgré le monde aux urgences, a bien pris soin de moi (si on met de coté les piqûres; j'aime pas ca :-) )
    Donc ne tirez pas de conclusions trop fumeuses, ce médecin a largement fauté, c'est condamnable, mais ce Mr Fernandez n'accuse pas non plus l'hôpital public de tous les maux de notre société.

    RépondreSupprimer
  19. C'est justement ce qu'on dit : c'est condamnable.

    RépondreSupprimer
  20. Et si on faisait une pétition sur sa tronche, juste pour en rajouter une couche, hé, hé...

    RépondreSupprimer
  21. Laissons Richard (et la Halde si elle est avec) coordonner les actions. Si une pétition est faite, je la transmettrai.

    RépondreSupprimer
  22. La Halde, ne rêvons pas... à moins qu'il y ait viol, boucherie, meurtre... ils ne servent à rien; ma femme en a été témoin; ils font ricaner tous les juristes.

    RépondreSupprimer
  23. Hallucinant un tel comportement. Qu'il change de boulot s'il en a marre de s'occuper d'handicapés. Quand t'es médecin, tu ne regardes pas qui est ton patient, tu soignes, point barre.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.