05 février 2009

Un nouveau blog et Kouchner

C'est le blog de Romain Pigenel qu'il vous faudra mettre dans le Netvibes (mettre le blog, pas Romain, andouille) pour le suivre attention... D'autant qu'il raconte dans son dernier billet un peu ce que je voulais écrire ce matin (si les transports en commun ne me l'avaient pas empêché). C'est la lecture du Parisien qui m'avait énervée... Ils évoquaient l'affaire Kouchner, dont je disais hier que je m'en foutais (de l'affaire, pas de Kouchner, andouille).

Le journaliste expliquait qu'il avait reçu les encouragements de députés socialistes au moment où son affaire a été évoquée. Je voudrais rappeler à ces braves gens que Bernard Kouchner siège dans le gouvernement qu'ils sont sensés combattre et lui adresser des encouragements est un mauvais signe au public, ça accrédite tout simplement la thèse que "l'ouverture à la Sarkozy" est possible, qu'une personne qui se prétend de gauche puisse participer à un gouvernement tel que celui-là en cautionnant implicitement toutes les mesures prises.

Pourriez apprendre à vous taire... Ce qui ne vous empêchera pas d'avoir de l'amitié pour qui vous voulez. En public, vous feriez mieux de soutenir les copains...

19 commentaires:

  1. Alors là, pas d'accord du tout...
    Mais alors, pas du tout. On peut quand même donner son soutien à quelqu'un même s'il n'est pas du même bord politique.

    Il faut lire le livre de Péan. Apparemment, ce bouquin ne comporte aucune preuve. On peut donc légitimement s'interroger non seulement sur le rôle de Kouchner mais également sur ce qui pourrait être de la diffamation.

    Quant à l'affaire en elle-même, c'est dommage de s'en foutre, elle mettrait en lumière exactement ce pour quoi l'Afrique en est là aujourd'hui. ça dépasse à mon sens la simple "affaire personnelle". ça déborde.

    RépondreSupprimer
  2. Rachid,

    tu l'as lu ce livre ?

    Tu es prêt à nous expliquer en quoi il n'y a pas de doute possible, pas d'échappatoire (à quoi d'ailleurs) ?

    RépondreSupprimer
  3. Je veux dire, mis à part le genre d'assrtions invérifiables que tu véhicules ci-dessus, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouvais bien que tu n'ais pas commenté les soucis de Kouchner en ce moment. Parce que présomption de l'innocence, et que pareillement à Julien Dray, le trainage dans la boue de toutes personnes, de droite ou de gauche, est assez insupportable.
    Sur ce point là, et à la différence de certains autres qui se régalent aujourd'hui de l'odeur de sang "dans le camp d'en face", ta constance est louable. C'est chouette.

    Par contre, je suis assez surpris par le "sectarisme" (le mot est assez mal choisi, mais j'en ai pas d'autres) que tu sembles appeler dans ce billet. Qui est assez différent de l'image que tu me fais, de quelqu'un d'assez ouvert.
    On peut combattre idéologiquement des personnes, et trouver que les procès qui peuvent être fait sont assez scandaleux. Et apporter un soutien amical.
    Un soutien amical et humain n'étant pas la validation et le soutien à une politique générale...

    Par contre, sur ta conclusion... C'est évident que soutenir publiquement des personnes théoriquement "ennemi politique", après avoir publiquement descendu en flèche le contre projet de relance "officiel" du PS, c'est surprenant...
    (autant que le silence à Noel pendant la cavale Dray, c'est vrai...)
    Mais bon, ça n'empêche pas.

    Enfin, je n'ai pas entendu Aubry ou Guigou soutenir le gouvernement Fillon. Mais juste, à la différence de Montebourg dont l'indécence opportuniste me navre régulièrement, un soutien amical vis à vis de quelqu'un qui était membre du PS et ancien ministre de Jospin à l'époque des faits qui sont reprochés à Kouchner par Péan. Et pareillement à d'autres affaires, une demande de respect de la présomption d'innocence, et une non participation aux chasses à coures politiques.

    Bonne aprèsmidi. (et bonne soirée, trois chaines quand même...)

    RépondreSupprimer
  5. Rachid,

    Je suis obligé de supprimer ton commentaire (il est insultant pour beaucoup de gens, et je ne tiens pas à subir un procès pour le plaisir que tu as eu à l'écrire).

    Dorham,

    Non. Pas en public, pas dans le journal, pas de la part de gens qui n'ont pas soutenu un collègue, Dray. Mais, j'ai bien dit : pas en public.

    Et pas Bernard Kouchner qui est passé d'une lutte de gauche à une lutte de droite, un type que tous les blogueurs de gauche qualifient de traitre. On ne soutient pas un traitre. On est dans la politique, le message à faire passer au public c'est que le gouvernement est "pas bien" et qu'il faut une autre politique. Pas celle soutenue par un "ancien des nôtres".

    Si Kouchner a trahi la gauche, la gauche peut lui rendre la pareille. Ce qui n'empêche pas l'amitié ou la sympathie qu'on peut avoir pour lui...

    Quand je dis que je me fous de l'affaire, c'est à dire de la sortie du bouquin, pas du fond qui est surement très intéressant mais le contenu n'est pas prouvé.

    Enfin, je n'ai pas parlé de l'affaire dans mon blog car je n'aime pas ces histoires nauséabondes alors que mon job de blogueur aurait voulu que j'en parle... C'est déjà presque un soutien !

    FlaconHill,

    J'aurais pu te faire la même réponse qu'à Dorham. Je vais donc aller plus loin : j'ai horreur de voir un titre en page 2 du Parisien qui indique (en gros) "Kouchner a le soutien des députés socialistes".

    Je ne fais pas un appel au sectarisme dans le billet, je fais un appel à "fermer sa gueule" ce qui n'a rien à voir. Et ca ne va pas plus loin !

    Et il faut remettre ça dans le contexte : c'était juste avant les séances de questions au gouvernement alors qu'une pointure allait monter à la tribune pour dire ce qu'il avait à dire en tant que député d'opposition : "C'est quoi se bordel, on veut des explications". Le soutien affiché justement et retranscrit dans le Parisien discrédite encore plus l'Assemblée Nationale et le moyen dont disposent les élus pour interpeler
    le gouvernement !

    RépondreSupprimer
  6. Tu as complètement raison sur le titre, très "Ici Paris"...

    Concernant le terme "sectarisme", j'ai dis plus haut combien je trouvais ce terme peu approprié. Ta constance avec ce que tu écrivais sur l'affaire Dray montre que justement, de sectarisme, tu es peu pourvu. C'est agréable...

    Après, c'est vrai que je pense, naivement et bêtement pour ma part, que la politique peut être aussi affaire d'"hommes humains" et d'humanité. Et que les divergences politiques, et le coté clanique "droite" contre "gauche" n'empêche pas forcément les cotés humains et sympathiques. Je ne suis pas choqué des soutiens publics et amicaux de député de gauche vis à vis de Kouchner, tout traitre qu'il est. Comme je n'aurais pas été choqué d'appel à la responsabilité et de soutiens de la part d'UMP lors de l'affaire Dray (mis à part celui ed Lefevbre : c'est terrible, quand il parle ce Monsieur, on voit de suite derrière malice et intérêt politique... terrifiant de suinter d'autant d'insincérité... terrifiant)

    Merci de la réponse (c'est bien les bloggueurs qui répondent aux commentaires ^___^)

    RépondreSupprimer
  7. Je comprends bien ta position (même si le mot traitre me fait frissonner et même si par ailleurs, je ne partage pas beaucoup de positions de Kouchner ; notamment son atlantisme un peu effréné).

    Cela dit, on a quand même un type (Péan) qui est habitué de ce genre de livres. Il balance son pavé dans la mare sans véritables preuves, c'est de la calomnie. Il le fait par vengeance parce que son livre sur le génocide au Rwanda a été assez largement critiqué (ce livre défendait l'idée que la France n'était pas responsable du génocide et que par ailleurs, les massacres de tutsis étaient presque équivalents à ceux des hutus ; je ne connais pas assez le dossier pour dire ce que je pense de cette thèse) notamment par Kouchner.

    Aujourd'hui, on assiste donc à un lynchage pur et simple, encore pire que celui de Dray finalement. On jette l'opprobre sur une vie entière, on vient dire notamment ici (en commentaire et c'est bien que tu aies supprimé ça) que Kouchner n'a jamais été qu'un opportuniste.
    C'est quand même particulièrement dégueulasse, je trouve...

    RépondreSupprimer
  8. Falconhill,

    Il est hors de question que je réponde à ton commentaire !

    Le côté "humain" et "sympathique" peut se faire en privé, pas devant des journalistes.

    Par ailleurs, je ne crois pas avoir traité Kouchner de traitre sur le blog sauf dans mon commentaire ci-dessus (et encore, j'ai dit que "les blogueurs le considère comme"), ça n'empêche pas que je ne peux pas le blairer, mais je mesure mes propos sur ce blog public (et, qui plus est, numéro un du machin). Je souhaite juste que les politiciens fassent leur boulot et que les députés de gauche ne défendent pas les types de gauche passés à droite.

    RépondreSupprimer
  9. Dorham,

    Nos messages se sont croisés... et j'ai été happé... entretemps.

    On est d'accord sur le fond : l'affaire est lamentable, encore un type jeté aux fraises pendant que Péan tape sur lui pour gagner de l'oseille. On pourrait même aller plus loin et taper également sur la presse qui reprend l'affaire (contrairement à mon blog...)

    RépondreSupprimer
  10. Ce sont des députés socialistes ou des futurs traitres en attente de postes ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Poireau,

    On pourrait se demander...

    RépondreSupprimer
  12. Bof, Kouchner est familier des faits. Le fait est qu'il a une certaine appétence pour le mélange des genres comme je le dis sur mon blog. Est-ce que ça vaut un livre? Heu... Franchement... on s'en fout.

    RépondreSupprimer
  13. Abadinte,

    Assez d'accord avec toi. Ce qui pourrait valoir un billet, c'est que Le Parisien en fasse le sujet du jour...

    RépondreSupprimer
  14. La presse, Nicolas, finalement fait pas trop mal son job, j'ai lu des trucs relativement intelligents et dépassionnés ici et là.

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. Dorham,

    Ou ?

    BA,

    J'efface ton com. J'ai la flemme de le lire pour vérifier qu'il est politiquement (et humainement) correct. Et en plus, on s'en fout.

    RépondreSupprimer
  17. http://www.challenges.fr/actualites/politique_economique/20090205.CHA0760/la_photo_qui_dement_les_propos_de_bernard_kouchner.html

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.