15 février 2009

Un doigt dans le c...

Je présente mes excuses à mon aimable lectorat pour ce titre d'une grossièreté sans précédent sur un blog politique de cette tenue. Ce titre représente la meilleure manière d'ausculter les jeunes lapins malades puisque, selon Gotlib, célèbre médecin à bulle : le cancer de lapereau se tâte.

Nos éminents scientifiques ont trouvé une méthode remplaçant avantageusement le doigt du gros docteur dans le troufignon pour détecter un cancer de la prostate : la sarcosine. Ca ne s'invente pas. "A simple urine test for sarcosine could be used to detect cancer."

Nous pouvons en déduire soit que les scientifiques Américains ont de l'humour soit que l'image de notre Président de la République à l'étranger est mauvaise. Soit les deux.

Je ne vais pas mettre de photo pour illustrer ce billet. Une réjouissance de moins pour nos sympathiques toubibs.

8 commentaires:

  1. Ce qui nous éclaire un peu plus sur le fondement de sa politique...

    RépondreSupprimer
  2. zut, les commentaires profonds sont déjà pris, je me recouche!

    RépondreSupprimer
  3. Désolé. Sincèrement. Profondément.

    RépondreSupprimer
  4. Sarkozy a un cancer de la grosse stat' ?
    :-))

    [Le test consiste visiblement à uriner pour découvrir la sarcosine. Ça démontre pour le moins qu'il s'agit d'un mal intérieur…].

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  6. "Je ne vais pas mettre de photo pour illustrer ce billet" Dommage, il y en avait pourtant une qui aurait pu bien illustrer ton billet ici ;-)
    http://www.taha.fr/blog/post/2009/02/13/Ah-si-les-singes-savaient
    Je ne dit pas laquelle que c'est mais ça valait quand même le coup vu ton titre ;-))))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...