25 février 2009

La relève est-elle à la hauteur ?

Chaque année, on l’attend. Il arrive, il est là. Au salon de l’agriculture, à tâter le cul des vaches et des grosses paysannes. C’est ce qui fait que, finalement, on aime bien Jacques Chirac. Surtout par comparaison avec son successeur, qui se fait encadrer par des jeunes UMP de peur à avoir à affronter la foule.

J’ai bien aimé la lecture du Parisien, ce matin. D’un côté Jacques Chirac face à la France, de l’autre la famille Tibéri, face à ses accusations de fraude avec la défense à plier de rire de Xavière : « si les fonctionnaires (l)'écoutent, ils sont bien bêtes car (elle) n'est pas élue, n'a pas d'ordres à donner et n'en donne pas».

Jacques Chirac semble toujours aussi populaire alors que Nicolas Sarkozy se résout à sombrer. « la crise met à bas tout le socle idéologique sur lequel le candidat de droite s'était fait élire ». « 'Nicolas Sarkozy n'a jamais renié ses engagements et conserve un socle de soutien d'un tiers de la population, analyse M. Teinturier. Il est potentiellement moins en difficulté que M. Mitterrand et M. Chirac car il n'y a pas de mensonge fondateur'. » Ah ? Et le « travailler plus pour gagner plus », ça vaut bien la « fracture sociale », non ?

Pas facile de succéder à Jacques Chirac !

27 commentaires:

  1. Des choses ne changent pas, et c'est tant mieux. Mais quand, ça fait plaisir voir quelqu'un boire, manger, et en plus y prendre du plaisir !

    Laissons la politique de coté, et réjouissons nous. Manger et boire, c'est bien. Et pas besoin de groupi(e)s à coté à scander son nom...

    RépondreSupprimer
  2. Ouais !
    C'est pas sous Chirac qu'une étude aurait pondu que le pinard c'est pas bon.

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui est marrant, c'est que jusqu'aux début des 90's, Chirac n'avait pas du tout, mais alors du tout cette image du gars sympathique et un peu populo.

    Longtemps, Chirac a incarné LE technocrate (il suffit de relire "Obelix et Cie" pour s'en rendre compte).

    C'est, sans doute, une des plus belles opérations de repackaging politique de l'histoire

    RépondreSupprimer
  4. Florent,

    C'est peut-être naturel !

    RépondreSupprimer
  5. En fait, j'ai un copain qui l'a connu il y a très longtemps : il parait qu'il est réellement sympathique et "vivant". C'est le côté "technocrate" qui a été le packaging ! Le relooking a consisté à changé les lunettes...

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. C'est le contraste avec Sarko, effectivement, qui réussit à Chirac. Mais il est vrai qu'il a un contact chaleureux, comme je l'ai constaté en me trouvant un jour sur son chemin, presque par hasard.(mauvais réveil!)

    RépondreSupprimer
  8. Chirac est sympa parce qu'on ne l'a pas trouvé coupable..encore:
    le président de la République, dont le nom est cité dans plusieurs procédures judiciaires, que ce soient celles du juge Patrick Desmure à Nanterre (les emplois fictifs du RPR), de Marc Brisset-Foucault (les marchés truqués des lycées d'Ile-de-France), de Colette Bismuth-Sauron à Paris (contrats de chargé de mission à la mairie de Paris) ou d'Eric Halphen, doit être renvoyé devant la Haute Cour de justice. ('Express)..

    A l'étranger...son image est terni et on parle de justice de République de Bananes

    Est-on trop sévère?:)

    RépondreSupprimer
  9. Chirac, c'est un humaniste, plus proche du peuple qu'on ne l'imagine, c'est vrai que son look et sa façon de communiquer à évoluer au fil de ses différentes candidatures,d'impopulaire, il est devenu populaire,comme quoi l'image est un vrai atout, j'ai beaucoup de tendresse pour le personnage, j'ai écrite une biographie sur lui, il est attachant, je parle de la personne pas de ses opinions politique.

    RépondreSupprimer
  10. Moi, je ne sais pas, des culpabilités dans des affaires, ils ou elles en ont presque tous, à gauche, à droite ou au milieu, par contre Chirac ne m'a jamais fait froid dans le dos, contrairement au Néron sur pattes.

    RépondreSupprimer
  11. Mais qu'est-ce que vous avez à dire du bien de Chirac ? Il est mort ?

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  12. Tous,

    Je pense que les guignols ont contribué à rendre Chirac sympathique, il y a une vingtaine d'années. Je crois aussi que la durée du pouvoir crée un "détachement".

    Suzanonyme,

    A ma connaissance, non ! Vous auriez voulu que je fasse quoi ? Un billet au sujet de la réinsertion des Ségolistes au PS ?

    RépondreSupprimer
  13. Plus généralement:

    Est-ce que c'est donc si important, le rendu "gars sympathique et populo?" et donc, à prendre avec des pincettes, l'enarque qui est grand amateur d'arts orientaux ? (Chirac est quasiment spécialiste en poésie indienne)
    Quant au concept d'homme politique "attachant, pour qui on a de la tendresse nonobstant ses opinions politiques, est-ce que ça n'induit pas à choisir ces hommes politiques, à voter pour eux, non en fonction de ce qu'ils font, ont fait ou prétendent faire s'ils sont élus, mais en fonction de leur look "brave gars près du peuple" ?

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  14. Les ségolistes ont été virés du PS ? Puis réinsérés ?
    Zut, faut que je lise la presse, moi.

    RépondreSupprimer
  15. Sophie, je suis allée faire un tour sur votre site, les photos de Montréal sont très jolies.

    RépondreSupprimer
  16. Suzanne,

    Non, Chirac n'est pas très important aujourd'hui. J'ai fait un billet de 20 lignes pour faire le parallèle entre Chirac en pleine forme et ses successeurs à la mairie de Paris et à l'Elysée, sur un "coup de tête". C'est tout.

    Il ressort des commentaires un fond de nostalgie quand on voit notre Président actuel. C'est tout.

    RépondreSupprimer
  17. En tout cas, Nicolas, vous avez évité l'article "le nain à talonnettes va se pavaner au salon, avec sa Rolex au poignet, sans distinguer une vache d'un cochon".
    mais mais MAIS, dans "Nicolas Sarkozy se résout à sombrer.", vous proposez un lien vers un article du Monde.fr. Je l'ai suivi. Il y est dit que les sondages sont mauvais pour N.S, qui se "résout à être impopulaire", mais catastrophiques pour l'opposition, jugée non crédible.

    Sinon, les jonquilles sont en fleurs et le mimosa aussi.

    RépondreSupprimer
  18. Si Marine Le Pen devient chef d'Etat, vous verrez qu'on trouvera Sarkozy TRES sympathique.

    RépondreSupprimer
  19. @ Suzanne...on accueille les réfugiés politiques au Québec..:)

    RépondreSupprimer
  20. Je ne crois pas qu'on choissise un homme politique sur l'image de lui qu'il nous présente mais l'opinion qu'on le veuille ou non est influencé par les apparences, qu'elle soit bonne ou mauvaise, vendre un homme politique, c'est de la communication, cela peut choquer ou paraitre ridicule et pourtant...
    Quand à taper sur Chirac, laissez moi rire, autant taper sur tout l'appareillage politique, la corruption, l'abus de pouvoir, les dessous de table, c'est monnaie courante, de gauche ou de de droite, personne n'est épargné, d'ailleurs mitterand n'était pas un enfant de coeur!
    Quand à la tendresse du personnage, c'est à prendre au second degrés, encore faut-il savoir lire entre les lignes, qui a parlé de vote ici?

    RépondreSupprimer
  21. Vertazt:
    Oui, vous avez raison.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  22. Politiquement, Chirac nous a collé une sale image avec le nucléaire, nous a fait de belles bévues.
    Mais il a aussi : refusé que les britanniques nous refilent leur boeuf pourri, parce que les experts français considéraient que c'était trop tôt pour cela; refusé de participer à la seconde guerre d'Irak.
    Quand il se déplace en Algérie ou en Palestine, il est carrément ovationné.
    Je suis de gauche, et je n'aimais pas la politique de Chirac, par principe; mais quand le Sarko, au lieu d'injurier la populace, causera autant de sympathie, je crois que les poules se sentiront pousser des canines.

    RépondreSupprimer
  23. Pas lu les commentaires :
    Ce qui frappe en différence de Sarkozy c'est que Chirac semble quand même soucieux de ses actions, même s'il est soupçonné d'avoir détourné un paquet de fric, et soucieux du résultat sur la population. Sarkozy pour sa part arbore simplement la volonté d'une carrière rapide et brillante.
    Ca change tout, je pense…
    :-))

    RépondreSupprimer
  24. Heureusement que tu n'as pas lu les commentaires pour me faire penser à les lire.

    Ils sont bien. J'ai des bons commentateurs.

    RépondreSupprimer
  25. Salut à tous,

    Une petite note pour que l'agriculture de demain permette de nourrir les hommes tout en préservant les équilibres naturels...

    A bientôt,

    RépondreSupprimer
  26. Sa cote de popularité explose, il paraît même qu'un comité Chirac 2012 a été créé... des infos là dessus, Nico?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.