24 février 2009

Liberté de pensée

Comme je suis sympathique, je diffuse le mail que je reçois à l'instant :

"Trois pétitions que tout citoyen peut signer pour défendre la liberté de pensée : - La défense du service public d'Education Nationale : http://www.shesp.lautre.net/spip.php?article43 - La défense de l'Agence France Presse (AFP) : http://www.shesp.lautre.net/spip.php?article50 - La défense des revues de sciences humaines et sociales : http://www.shesp.lautre.net/spip.php?article46

Merci de diffuser ce message à vos carnets d'adresses, listes de diffusion et discussion... de l'insérer sur les blogs, sites web... de le publier dans les Newsletters électroniques, bulletins périodiques, etc..."

Signez si vous voulez ! Pour ce qui me concerne : bof. Quand on est arrivé à assurer la promotion de trois pétitions par mail, je me demande si la liberté de pensée est bien assurée...

En outre, trop de pétitions tuent les pétitions...

C'est le côté gavant d'être blogueur zinfluent : on reçoit un tas de machins pour en assurer la promotion (sans compter le nombre d'andouilles qui me followent sous twitter... Je viens encore d'être abordé par des blogueurs du modem : ils prennent des risques...).

6 commentaires:

  1. L'UMP ne t'envoie rien ?

    RépondreSupprimer
  2. Pas tout à fait d'accord: la ou les pétitions contre Edvige ont été efficaces!

    RépondreSupprimer
  3. Pas perdus,

    Non. Étrange...

    Le coucou,

    Je n'ai rien contre les pétitions, mais trois en même temps ça diminue l'effet ! Et vouloir convaincre des gens au nom de la liberté de pensée est amusant !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai reçu ça aussi, j'hésitais à en faire un billet... C'est relayé donc, je vais me rendormir

    RépondreSupprimer
  5. correct il vaut mieux une petiton unique et de qualité que 10.

    RépondreSupprimer
  6. Signer une pétition, c'est un peu comme se délester d'une piécette auprès d'un sdf en pensant qu'on a réglé la pauvreté…
    :-))

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...