23 février 2009

Publicité - 2

Romain étant aussi amoureux des bistros que de la philosophie de comptoir -particulièrement quand elle est nourrie au viognier, il ne faut guère s’étonner de le voir à l’origine d’un bréviaire de la phrase qui tue, dont les débuts sont déjà prometteurs.
(pompé ici)

7 commentaires:

  1. La phrase qui tue, direck dans mon Netvibes !
    Merci au taulier pour l'info, merci au Romain pour la tuerie.

    RépondreSupprimer
  2. Je fais la même chose que mam'zelle cigüe ^^

    RépondreSupprimer
  3. La phrase qui tue : " Les banques françaises seront nationalisées dans quelques jours. "

    http://www.lesechos.fr/info/inter/300332125-washington-ouvre-la-porte-a-une-eventuelle-nationalisation-des-banques.htm

    RépondreSupprimer
  4. Là tu es hors sujet. Et apprends à faire un lien clicable.

    RépondreSupprimer
  5. Mlle Ciguë,

    Je n'ai pas accès ici, mais j'aime bien les extraits choisis par Vendredi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...