27 février 2009

Vive Vendredi (et Maitre Eolas)

Tout le monde connaît Vendredi ! C’est cet hebdomadaire fait à partir de billets de blogs. Je ne l’achète pas toujours mais c’est presque systématique depuis un mois puisque je me tape les transports en commun. Je l’achète parce que je soutiens la démarche (ils participent à la popularisation des blogs en général) et parce que ça me marrer de voir les billets des copains dedans… et les miens. Quand ils reprennent un vrai billet, ils préviennent à l’avance (et rémunèrent les auteurs, sauf moi car j’ai refusé pour différentes raisons) mais souvent ils reprennent des extraits. Ca me fait rigoler.

Aujourd’hui, ils citent l’introduction de ce billet à propos de la visite de Jacques Chirac au salon de l’agriculture : « Chaque année, on l’attend. Il arrive, il est là. Au salon de l’agriculture, à tâter le cul des vaches et des grosses paysannes. » J’étais évidemment plié de rire en pensant que les milliers de lecteurs n’allaient retenir que ce passage de ma prose !

J’achète souvent, mais je ne lis pas. Je passe une partie de mes matinées et soirées à lire les blogs des copains et les blogs des pas copains. Dans le métro, c’est impossible de lire un journal de ce format (il faudra que j’en touche deux mots au taulier de Vendredi… Maud ou Jacques, si vous passez par là…). Donc je ne lis pas.

Aujourd’hui, j’ai eu à prendre les transports en commun pour aller chercher ma voiture, environ une heure et quart. En cette période de congés scolaires, les transports en commun sont vides, on peut lire peinard !

J’ai découvert Vendredi.

D’une part, passant mes journées à lire des documents techniques pour le boulot sur mon écran, je me rends compte que la lecture des blogs sur le papier rend cette lecture totalement différente. Ce n’est plus le blogueur qui lit mais le type normal. Quand un blogueur (politique) lit le billet d’un collègue : il en cherche des idées de billet pour lui, des scoops politiques, des analyses intéressantes à citer, tout en pensant à autre chose…

Sur le papier, sans clavier à proximité, la lecture donne autre chose ! Très intéressant !

D’autre part, avoir du temps à consacrer à Vendredi (je dirais presque être obligé de lire Vendredi car on n’a rien d’autre à faire), permet de découvrir un tas de blogs géniaux sur lesquels on ne serait pas attardés devant un écran. Par exemple, tout le monde (dans la blogotruc) connaît Maitre Eolas. Moi aussi, mais je n’avais accroché (on ne peut pas tout lire, je suppose qu’il ne me lit pas). Vendredi reprenait ce billet. Je suis resté scotché.

Alors je vous demande : que faites vous-là, devant votre écran, alors qu’un Vendredi soir, vous devriez être au bistro, non sans avoir acheté Vendredi pour le lire demain à tête reposée.

Je finirai mon exemplaire en prenant mon bain demain. Mais je ne suis pas sur que le format s’y prête vraiment.

16 commentaires:

  1. c'est compliqué d'aller au bistrot en region parisienne...

    un paysan

    RépondreSupprimer
  2. Je n'achète mon Vendredi que le Samedi (on me le garde), et je le lis surtout le Dimanche.
    Bonne lecture papier, cher confrère!

    RépondreSupprimer
  3. Y'aura même un super billet dans le numéro de la semaine prochaine... ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que le billet d'Eolas est très bon. Ça change de certains de ses billets soporifiques. Pour le reste le format de Vendredi doit leur faire perdre des lecteurs ... pas pratique du tout !

    RépondreSupprimer
  5. Bonsoir,
    Le format n'est pas un problème pour moi : plié en deux, c'est un tout petit format. Et il est conçu pour ça.

    Et la semaine prochaine, ouh la la ! ça va buzzer !

    RépondreSupprimer
  6. t'as bien raison Nicolas !
    @CC: ça va buzzer vraiment beaucoup ?

    RépondreSupprimer
  7. Le format est assez pratique, les maquettiste s'arrangent pour respecter la plupart du temps la pliure en deux à l'horizontale et du coup tu peux le lire entièrement ainsi. A la limite, ils pourraient même l'imprimer dans un format demi mais je suppose que l'imprimeur n'est pas d'accord parce que ca ne colle pas avec sa machine !
    C'est vrai que lire des blogueur sur papier, ça crée un rapport différent. Je me demande s'ils vont un jour d'intéresser à Monsieur Poireau !!!
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. le format le rend effectivement difficile à lire dans le train. le N° de la semaine prochaine sera un N° d'anthologie

    RépondreSupprimer
  9. Et les flèches de BiBi ? Elles n'atteignent pas ta cible ?

    RépondreSupprimer
  10. Ils préviennent à l'avance ? Encore heureux ! Il ne manquerait plus qu'ils préviennent en retard...

    RépondreSupprimer
  11. La vidéo de Mozinor, que Me EOLAS a mise au bas du billet dans lequel il a taillé un costard à BESSON pour l'hiver, était hilarante.

    RépondreSupprimer
  12. tiens mon commenbtaire rédigé hier n'est pas passé.

    Je disais que ce que tu expliques sur le format et sur le plaisir de se lire et de découvrir des blogs est très vrai, en revanche, je suis un peu déçu de ce qu'est Vendredi.

    Je pensais que ce serait un journal qui tâcherait de s'inspirer du web pour expliquer ce qui se disait sur les blogs. En réalité, vendredi utilise les articles de blogueurs (certes en les rémunérant) pour conforter ce que ses dirigeants pensent de tel ou tel sujets. Il ne choisit donc pas ce qui se dit sur le web mais ce qui vient confirmer sa grille de lecture.

    Ce faisant, je prédis donc sa chute prochaine.

    RépondreSupprimer
  13. Toujours aussi intéressant les billets de Nicolas Jégout

    RépondreSupprimer
  14. Je lis Vendredi tout en bloggant sur l'écran de mon portable et dans mon lit !

    Record à battre !

    RépondreSupprimer
  15. Dispararitus,

    Bravo. (Evite le portable dans le lit, je suis sérieux : les trous d'aération sont dessous le portable et sont bouchés par les drapts).

    Malko,

    Evite les fautes d'orthographe aux noms de famille, surtout quand il est aussi fréquent que le mien.

    Le Chafouin,

    Tu fais l'erreur, je crois, que font tous les blogueurs : ce journal ne leur est pas destiné !

    OY,

    La vidéo passait assez mal dans Vendredi.

    Didier,

    Bon, d'accord.

    Bibi,

    Elles sont sans intérêt.

    Olympe, CC, MGP,

    Ah ? Un numéro rédigé entièrement par des gonzesses ? J'espère qu'il y aura des photos.

    Juan,

    J'ai TOUJOURS raison.

    Putain, j'ai combien de commentaires en retard, moi ?

    Poireau,

    Ah ! Il me fallait quelqu'un du métier.

    Farid,

    D'un autre côté, si on est à côté d'un nain dans le métro, il peut lire le bas pendant qu'on lit le haut.

    Le Coucou,

    Camedit rien.

    Anonyme,

    D'un autre côté, il y en a partout.

    Bon, j'ai oublié personne ?

    RépondreSupprimer
  16. «Quand ils reprennent un vrai billet, ils préviennent à l’avance (et rémunèrent les auteurs, sauf moi car j’ai refusé pour différentes raisons) mais souvent ils reprennent des extraits. Ça me fait rigoler».
    Moi, je n'ai pas refusé de me faire payer.
    Je me suis fait avoir à deux reprises.
    Tu acceptes, ou tu n'accepte pas, tu ne seras pas payé de toutes manières.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.