07 février 2009

Nicolas Sarkozy s'en paye une tranche, de l'impôt sur le revenu

Le chef est passé à la télé, l’autre jour, et je n’ai fait aucun billet. J’ai une bonne excuse, je n’étais pas chez moi, mais à la Ville de Guingamp, aimable bistro qui a baigné ma juvénile montée à Paris, avec le numéro un d’un autre classement. Je dois préciser que je n’ai lu aucun blog depuis : la seule analyse que j’ai eue, c’est en écoutant la radio le lendemain.

Parmi les mesures annoncées par mon célèbre homonyme, il y a la suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu. C’est plutôt réjouissant dans la mesure où on s’attendait à une suppression de la dernière… Mais je trouve que je n’ai pas entendu suffisamment de critiques de la part de personnalité de gauche.

Cette mesure parait en effet sympathique puisqu’elle donne du pouvoir d’achat à des gens qui en ont les moyens mais elle n’est qu’un coup de griffe supplémentaire dans l’impôt le plus juste actuellement en place : les gens payent de l’impôt sur le revenu en fonction du pognon qui rentre dans leurs poches.

D’une part, cette mesure sera très difficile à annuler (je vois difficilement un parti politique faire campagne sur le thème de la nécessité d’augmenter l’imposition sur le revenu). D’autre part, cette mesure laissera paraitre cet impôt comme de plus en plus injuste car il deviendra payé par une minorité de personne.

C’est donc la preuve qu’il est donc injuste de diminuer le nombre de gens qui le payent. Ce sont les impôts payés par tous qu’il faut diminuer, comme la TVA.

La mesure sonne ainsi la fin programmée de l’impôt sur le revenu, l’impôt le plus juste.

Il faut être vigilant sur cet impôt ! Toute diminution bénéficie, in fine, (dorénavant, je parle latin) à ceux qui ont des gros revenus même si c’est le contraire qui vient à l’esprit !

16 commentaires:

  1. C'est en effet la TVA qu'il faudrait revoir de fond en comble: même les plus miséreux, ceux qui sont réduits à faire la manche, la payent au moindre achat.

    RépondreSupprimer
  2. Entièrement d'accord avec vous sur ce sujet. L'impôt sur le revenu (payé seulement par un Français travaillant sur deux) devrait au contraire être étendu. Même si, bien entendu, les plus bas salaires ne seraient bien entendu que très faiblement imposés, voire de manière toute symbolique.

    RépondreSupprimer
  3. Pardon pour ce double "bien entendu"...

    RépondreSupprimer
  4. Le Coucou,

    Oui, c'est bien la TVA qu'il faut baisser.

    Didier,

    Oui, du moment qu'ils ;aient une compensation voire une augmentation du pouvoir d'achat par la baisse d'autres impôts

    RépondreSupprimer
  5. Tout ça participe de coups de griffes contre l'Impot sur le revenu dont la progressivité est en forte baisse.

    On est passé de 13 à 5 tranches, et voilà que Sarkozy en supprime une. Faites le calcul, ça va faire 200 à 300 euros d'économie d'impots pour ceux qui sont imposables avec les plus faibles revenus.

    Bref, pas grand chose.

    RépondreSupprimer
  6. Tenons-bon la rampe comme disait Sally Marra !

    RépondreSupprimer
  7. @jean, tu parles de la rampe à Sarkozy? Drôle d'idée de mêler Queneau à tout ça!

    RépondreSupprimer
  8. Si si, augmenter l'impot sur e revenu doit faire parti du programme d'un parti de gauche, ne serait que pour basculer dessus tout ou partie de la TVA et des Taxes locales (habitation, foncières ...) ... tout en en donnant une part sous la maitrise des collectivités locales.
    Pour les facebookers fous, il y a un groupe vive l'impot sur le revenu":
    http://www.facebook.com/home.php?#/group.php?gid=6185903907

    RépondreSupprimer
  9. Lorsque l'inflation augmente plus vite que les salaires, une diminution des impôts sur les tranches de revenus les plus faibles n'améliore pas le pouvoir d'achat. Diminuez la TVA est une solution mais c'est un impôt qui est payé sur la valeur de l'objet et non sur les revenus de l'acheteur. On augmente sensiblement le pouvoir d'achat mais cette mesure a ses limites sauf si on applique une diminution de TVA à un secteur d'activité bien spécifique qui souffre de la crise(ex : la restauration, hôtel,..) et qui emploie de nombreuses personnes.

    RépondreSupprimer
  10. L'impôt sur le revenu devrait être obligatoire même si symbolique pour les petits revenus, on en avait parlé pendant la campagne. C'est la forme la plus juste de "cotisation" au fonctionnement de la démocratie !
    Le gros désavantage de la TVA, c'est qu'on ne se rend pas compte qu'on paie un impôt…
    :-))

    RépondreSupprimer
  11. Gaël,

    Vu le nombre d'orgies que j'ai fait là-bas en fin des 80's, je vais avoir du mal à m'adapter.

    Dagrouik,

    Ouais... Il faudrait expliquer à ceux qui vont gagner 200 euros qu'il payent sans le savoir près de 1000 euros de TVA par an.

    Peuples,

    Exact !

    Le Coucou et Jean,

    Faites comme si j'étais pas là.

    Erasme,

    On est d'accord mais faire de ça un argument électoral est risqué !

    RépondreSupprimer
  12. Merde ! Je voulais aller m'inscrire à un groupe Facebook quand j'ai cliqué sur "publier".

    Webkili,

    La TVA a un certain nombre d'avantages il n'empêche qu'elle est injuste. Si on torpille l'IR en période de crise pour relancer la conso, on torpille toute idée de justice sociale hors période de crise.

    Poireau,

    C'est un des désavantage (voir ma réponse à Dagrouik).

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.