27 février 2009

Pour 90000 de plus

On nous avait annoncé : "Il y aura entre 2 et 300 000 chômeurs de plus en 2009 du fait de la crise économique". Pour le mois de janvier, on en est déjà à 90 000. En fait, encore 11 mois et on va atteindre le million.

Méditons trente secondes sur le triste sort réservé à ces braves gens (la probabilité qu'on en fasse partie n'est pas nulle, d'ailleurs) et attardons-nous deux minutes sur les chiffres. Ce gouvernement a pour objectif de supprimer 30000 postes dans l'Education Nationale sous prétexte de faire des économies. Un million de chômeurs en plus à indemniser.

Hop ! Je retourne me coucher.

9 commentaires:

  1. Mouais, passer plus de temps sur les chiffres que sur le sort de ces (pas toujours) braves gens privés d'emploi ?
    ;-)
    Et les 500 000 emplois non pourvus, ils vont nous les ressortir ou bien ?
    Non, là ça serait trop flagrant quand même.

    RépondreSupprimer
  2. Ne vous inquiétez pas, on fait dire aux chiffres à peu près ce qu'on veut.
    Dans quelque temps, bien des chômeurs n'entreront plus dans les statistiques pour une raison ou pour une autre.

    Et puis le tout puissant nous a dit qu'on était au milieu de la crise. Il a oublié de préciser si on était au creux de la vague, ou seulement au milieu de la descente.

    RépondreSupprimer
  3. Il serait logique de ne pas supprimer les postes de fonctionnaires, non ? Ca endette l'Etat certes (enfin, d'après lui) mais beaucoup moins que les banques ou l'automobile !
    :-))

    [Te recoucher ? Un vendredi ? :-)) ].

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  5. BA,

    Tu es hors sujet. J'efface mais j'explique avant : ta profonde connerie cache ton incompétence...

    Une dette, c'est quand on doit des sous. Une banque reçoit des dépôts de la part de ses clients. Elle doit se pognon aux clients. Elle a donc une dette.

    Si elle est importante, ça veut dire qu'elle a plein de clients...

    Abruti.

    RépondreSupprimer
  6. "Méditons trente secondes sur le triste sort réservé à ces braves gens"

    Bof! Triste sort: il y a pire que d'être au chômage. On peut être malheureux au boulot ou au chômage. Quand le chômage touche 4 millions de personnes, ça devient un choix de société, plus une maladie! Les gens ont rejeté les 35h et le partage du travail, le choix est fait.
    Mais ce qui est dur, c'est de dégringoler: perdre une bonne situation, etc.


    Mais 90 000 ça devient impressionnant; si on compare avec les USA, c'est équivalent aux 500 000 chômeur par mois.

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui est parfois un peu désagréable, dans ce type de billets, c'est qu'on a la fugace impression que, au fond, ça ne vous déplaît pas tant que ça, ces résultats catastrophiques...

    RépondreSupprimer
  8. Didier,

    Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Ces mauvais chiffres me déplaisent évidemment mais ça fait trois ans que je tiens ce putain de blog à dire que la politique économique (et autre) est mauvaise et qu'on nous ment.

    Ce billet est : "on nous ment encore sur la hausse du chômage qui sera bien plus importante que ce qui est annoncée". Vous voudriez quoi ? Que je rebondisse sur des bons chiffres ou que je ferme ma gueule. Il n'y a pas de bons chiffres et je n'ai pas envie de fermer ma gueule.

    Ce billet est aussi : "Ils ont politique du n'importe quoi comme la suppression de 30000 profs au prétexte de faire 3 francs 6 sous d'économies et on va se retrouver avec un million de chômeurs à indemniser, ils auraient mieux fait d'avoir une meilleure politique depuis le début et arrêter les conneries".

    Cette réponse est à rapprocher de celle que je vous ai faite hier sur la réorganisation des trucs territoriaux : ils font des mesures pour le principe et pour les caméras mais aucune cohérence globable ne permet d'avoir un résultat bénéfique sur quoi que ce soit ni même la moindre cohérence.


    Eric,

    Oui, tout cela est le choix global d'un modèle de société par les citoyens !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.