04 août 2009

Blogueurs du Sud Est : merci !

La première partie de mes vacances s’achève. La deuxième va commencer (glandage à Bicêtre et virée en Bretagne).

Il y a deux ans, j’avais décidé de faire un « tour des copains de blogs ». Dans l’année, j’avais réussi à convaincre Gaël de se mettre au blogage mais nous n’avions que des « relations virtuelles » alors que c’est un vieux pote. Un très vieux pote. Pour être précis, ça fera exactement 25 ans, ce mois-ci, que le connais. A l’époque il était petit et j’avais 8 ans de plus. Depuis l’écart s’est resserré, contrairement à ma ceinture.

Ensuite, j’ai foncé chez celui qui n’était pas encore Monsieur Poireau mais sévissait encore avec son nom de scène. Depuis plus d’un an, Poireau était mon plus fidèle commentateur (il l’est toujours, le bougre) et j’étais probablement un des plus fidèles, chez lui. En fait, dans la planète blog, nous étions deux. C’est à la sueur de nos poignets respectifs (bien aidés par Eric) que nous avons assis nos blogs, nous encourageant mutuellement… Il FALLAIT que je rencontre ce type. J’avais foncé sur Toulouse. Ensuite, j’avais été voir une copine blogueuse à Colmar. Je ne vais pas la dénoncer, elle est anonyme et sévit toujours mais bien trop rarement. Tout avait commencé, quelques mois plus tôt, par une sérieuse engueulade chez Poireau (enfin… son ancien blog). Elle avait dit une connerie. J’étais intervenu avec mon ton péremptoire habituel… oubliant les gens de la vraie vie, pas tous politiciens professionnels. Cette visite des blogueurs n’avait fait que confirmer ce qui n’était, auparavant, qu’une amitié virtuelle.

Cette année, c’était différent. Je ne suis plus un petit blogueur anonyme mais une espèce de machine à bloguer qui se fait des nouveaux potes tous les jours ! Aussi, quand j’ai décidé de refaire une tournée des blogueurs, je me demandais si ça ne ressemblait pas, un peu, à une tournée électorale ! Ceux que j’ai croisés savent qu’il n’en est rien. Je suis célibataire et les copains avec qui je partais habituellement en congés ne partaient pas cette année (crise oblige). Les copains blogueurs m’ont permis d’éviter des vacances d’ermite…

J’adore me promener tout seul dans ces coins de France suffisamment accidentés pour avoir l’impression d’être un grand sportif quand j’erre partout. Mais, le soir, quand on est tout seul, en vacances, on se plante à l’hôtel, on dîne à l’hôtel, on sort un bouquin, on lit trois pages, on s’endort progressivement en pensant au lendemain où on serait encore tout seul… Dès le deuxième jour, on commence à compter les jours avant de rentrer à la maison, dans son monde, sa Comète, … On se demande si l’étape suivante, celle qu’on a prévue pour observer je ne sais quel détail géologique ne notre pays, est bien utile et ne pourrait pas être évitée. On finit même par se demander si telle ou telle étape n’est pas qu’un prétexte pour bouffer du kilomètre en s’occupant l’esprit.

Pourtant, j’adore ça, cette solitude, cette liberté, cette découverte des recoins de notre pays au hasard de ce qui peut passer par la tête ! J’ai raconté quelques épisodes dans l’autre blog, les bouchons sur l’A7 qui m’ont poussé vers Saint Etienne, puis l’invitation à Valence qui m’a fait passer au pied du Mont Gerbier de Jonc et l’étape suivante qui m’a fait grimper le Ventoux alors que je voulais aller à Nîmes.

Cette année, en préparant ces vacances, je me suis rappelé que j’avais des copains un peu partout dans le sud. J’ai pu me livrer à mon occupation favorite, errer dans le terroir, sans cette angoisse de la solitude. Alors, j’ai osé. Je me suis invité chez tout le monde !

Merci à Peuples, le premier à m’avoir supporté. Merci à FalconHill, le premier à m’avoir hébergé. Merci au Coucou qui m’a invité dans sa montagne reculée. Merci à leurs épouses qui m’ont supporté ! Encore merci à la Mère et au Père Castor pour leur accueil.

Merci à ceux qui m’ont accordé du temps, dans l’ordre d’apparition : Rimbus, Mrs Clooney, Annnie, Rubin, Trublyonne et Romain.

Merci aux copains du Canton (Tiens ! Luc a fait un billet, c’est rare…) qui, eux, me supportent tous les ans !

Je tiens à signaler à Didier Goux qu’on a abusé des produits déconseillés par l’Académie de Médecine du Foie à une seule occasion. C’est de la faute à FalconHill. Il insiste pour faire goûter plein de vins différents et j’ai horreur de laisser des bouteilles vides… Hips. Les soirées à Marseille et à Lyon furent néanmoins arrosées confortablement car il faisait chaud et il est d’usage de lutter contre la déshydratation.

Cela dit, trêve de mondanités… Bordel ! On est en début de mois, le Wikio devrait sortir demain. Avec un peu de chance Poppyrose aura pété un câble en développant un poil dans sa main.

Au boulot ! Des liens, bordel, des liens ! Et au 27 août, à la Comète !

18 commentaires:

  1. La prochaine fois, va plus à l'Est !

    RépondreSupprimer
  2. Si j'ai bien compris j'étais la seule à être complètement torchée hier...

    RépondreSupprimer
  3. De rien, cher Nicolas, ce fut un plaisir.
    Et c'est une bonne idée cette tournée de blogueur. Sortir de l'écran, comme dans un film de Woody Allen.

    RépondreSupprimer
  4. Quand même de bien belles vacances pour toi... sauf que, comme Donatien, je n'étais pas sur ta route...
    bonne journée...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis néanmoins bien content de ne pas être votre foie...

    RépondreSupprimer
  6. Ce fut un réel plaisir Nicolas :-) bonne suite de vacances et rendez-vous à La Comète.

    RépondreSupprimer
  7. Enfin de retour bientôt, il était temps !

    RépondreSupprimer
  8. Reviens quand tu voudras, et merci plutôt de ta présence amicale.

    RépondreSupprimer
  9. C'était un plaisir cher ami de faire quelques pas à Arles en ta compagnie.

    RépondreSupprimer
  10. On a bien bu, on a bien mangé, mais le foie ne risque rien quand il est utilisé afin de filtrer des bonnes choses. On aurait fait la soirée au Clapion ou au Vieux Papes, on aurait été malades par contre...

    Mais bon, aussi j'avais prévu une bouteille pour Rimbus, et il a pas pu venir, alors on a du la finir ^__^

    A bientôt sur Paris.

    RépondreSupprimer
  11. @ FalconHill J'espère que tu passeras boire un godet sur Arles quand tu seras en ouacances !

    RépondreSupprimer
  12. Et dire que j'ai raté ça ! Grumlmlmlm !… Le 27, je ne pourrai pas venir ! Fait iéch !…

    RépondreSupprimer
  13. Donatien,

    Tu es TROP à l'est !

    Trub,

    Ben...

    La Mère Castor,

    Il est combien au Wikio, Woody ?

    Jeffanne,

    On peut pas être partout !

    Didier,

    Mon foie est parfaitement rose.

    Annnie,

    Pour moi aussi !

    Gularu,

    Ben ouais... On te voit un de ces jours à la Comète (à part le 27) ?

    Rimbus,

    Pareil ! Dommage qu'il faisait si chaud...

    Falcon,

    Je crois qu'on a tout fini !

    Jean,

    C'est pas faute d'avoir insisté !

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui, je me souviens quand on bloguait en se marrant dans notre coin et qu'on allait découvrir virtuellement de nouveaux blogs ! Eric a été très important dans tout ça !
    Et maintenant ?
    Bah, on continue de se marrer en bloguant et en découvrant de jeunes blogueurs !
    C'est chouette en fait !
    :-))

    [Vive les blogs et ceusses qui les tiennent !!!].

    Au 27, évidemment ! :-)

    RépondreSupprimer
  15. Je sais, Nicolas, je sais...
    je sais qu'on ne sait jamais...
    ce n'était pas un reproche...
    d'ailleurs je ne suis pas blogueuse, juste bretonne...

    RépondreSupprimer
  16. déjà de retour...je commence juste à savourer mes congés: c'est bon

    RépondreSupprimer
  17. Tu as une idée de ton parcours en Bretagne ? Hier j'étais avec Olympe .... tu serais venu, tu nous aurais vues .......

    RépondreSupprimer
  18. Tiens ! Je suis en retard de réponses, ici.

    Jolb,

    Si tu es dans le centre Bretagne, demain, on peut se rencontrer.

    Peuples,

    C'est pas une raison pour arrêter de bloguer, bordel !

    Poireau,

    ouais... Mais ça ne m'empêche d'être à moitié ému en voyant le chemin parcouru... Surtout maintenant, que je me retrouve premier du bordel alors que je dois cette position à l'amitié des copains.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.