17 août 2009

Soutenons Olivier Bonnet

J'en connais qui n'aiment pas son blog, Plume de Presse, mais on ne peut pas ne pas reconnaître le boulot accompli par son taulier, Olivier Bonnet.

Mon blog a une position un peu spécifique dans la blogosphère politique mais, avant d’arriver là, j’avais quelques blogs qui me servaient de référence. Plume de Presse était – et reste – un de ceux là. Rappelez-vous ! C’était une autre époque, il y a un an et demi ou deux, avant que les « leftblogs » ne prospèrent, le top 20 du classement Wikio était composé de blogs assez peu engagés politiquement. Les blogs politiques étaient plutôt « neutres » en analysant le paysage politique français (ou autre) alors que « nous » sommes beaucoup plus militants. Olivier tenait le seul blog politique engagé de ce top 20. Nous l’avions tous en référence.

Olivier attend aujourd’hui son jugement suite à des propos tenus sur son blog. Je vous laisse étudier l’affaire à partir de son billet mais il me semble clair que s’il est condamné, nous n’aurions plus qu’à fermer nos gueules.

En fin de ce billet, vous trouverez un formulaire permettant de signer la pétition de soutien. N.B. : Je vous le précise car je suis un mauvais geek… et je n’ai pas compris tout de suite qu’il s’agissait d’une pétition !

Signez !

9 commentaires:

  1. Et si OB avait tort ?
    Si ses propos concernant M.Bourragué étaient effectivement injurieux et dénués de fondement ?

    Bourragué a été accusé des pires saloperies sur la base de ragots en 2003, il est normal qu'il soit assez chatouilleux.

    RépondreSupprimer
  2. La question n'est pas là mais porte sur le muselage des blogs.

    RépondreSupprimer
  3. Donc on a le droit de dire que "connaissant le CV" d'un magistrat son indépendance est sujette à caution ?

    Navré, mais les blogs ne sont pas hors la loi : l'injure et la diffamation restent des délits quelque soit le support technique qui les propage.

    RépondreSupprimer
  4. Un procès un an après n'a aucun sens ! Le juge qui aura a trancher l'affaire pourra difficilement renier son collegue et l'affaire fera jurisprudence. Par ailleurs, l'insulte ne me parait pas dramatique et à remettre dans le contexte du lectorat d'Olivier.

    Enfin, quand on donnera une amende à tous les blogs qui insultent Nicolas Sarkozy...

    RépondreSupprimer
  5. Cela dit, ce n'est pas nous qui allons juger de cette affaire. J'apporte mon soutien à Olivier. Point barre.

    RépondreSupprimer
  6. J'ignorais, jusqu'à une date récente, que l'adjectif "inénarrable" pût être considéré comme diffamatoire ou insultant.
    Mais bon, par les temps qui courent, un regard pouvant être, selon un autre magistrat, considéré comme un outrage...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.