20 août 2009

François Fillon chez moi

François Fillon se promène dans les Côtes d'Armor pour mettre les pieds dans l'eau et observer les méchantes algues vertes qui se déploient comme les verres de Côtes-du-rhône vides sur le comptoir de la Comète lors de la visite de Tonnegrande.

A Loudéac, nous sommes particulièrement coupables : nous produisons des porcs. D'ailleurs, je le sais, j'en viens (contrairement à d'autres gros, spécialistes des machins qui ruminent).

François Fillon va probablement annoncer quelques mesurettes, comme réquisitionner les producteurs de pot-au-feu, oisifs en cette saison chaude, pour nettoyer les plages.

Un de sérieux ! C'est ce que nous rappelle SuperNo, lui-même plouc du coin mais plus près de la mer, dans un excellent billet. Je résume pour les gros fainéants anciens habitants du coin : les mesurettes en question ne résoudront pas le problème à la base... La suproduction de porcs, de vaches, de poules, dans cette société consumiériste, cherchant la croissance à tout prix pour que les plus riches gagnent encore plus d'oseille pendant que les paysans s'enfoncent dans la merde et nous avec.

Je pense que mon résumé n'est pas parfait. Allez lire SuperNo, bordel !

Il faudrait que les paysans votent à gauche. Ah ! J'ai dit une connerie, là ?

15 commentaires:

  1. té, ben ça me rappelle un roman que j'ai lu il y a quelques années sur l'activité paysanne.

    c'était une dénonciation de la façon dont les paysans sont amenés à pratiquer l'agriculture intensive et les pièges tendus par les gros..
    Il y a d'ailleurs un taux de suicide très élevé dans la profession du au malaise et aux difficultés qu'ils vivent...

    Excellent roman.. J'ai oublié le titre et l'auteur, dommage..

    RépondreSupprimer
  2. Je me demande si j'oserai dire ça à un Breton…? Allez, je tente: en plus, les productions de l'élevage Breton ont perdu complètement leur bonne image de marque. Quand j'ai le choix (et assez d'argent) je préfère par exemple les porcs ou volailles du sud-ouest, de la Bresse…

    RépondreSupprimer
  3. b.mode,

    Mais non, ne sors pas !

    Christie,

    Oui... Mais les paysans rentrent eux-mêmes, les premiers, dans leur spirale infernale !

    Le Coucou,

    Sais-tu qu'environ un cinquième de la raclette de Savoie vendue de le Monde vient de Loudéac ? Et probablement le reste de Normandie ou de Hollande ? Par contre, si tu vois un produit estampillé "de Bretagne" (à part les fraises et les choux-fleurs, il ne doit pas y en avoir beaucoup), il vient réellement de Bretagne !

    RépondreSupprimer
  4. De l'enfûmage de terrier d'après les très proches échos. 30 pélerins dans la salle de la mairie de St Efflam et une palanquée de journalistes venus en car pour suivre Fillon, Bachelot, le ministre de l'agriculture et la jolie gonzesse de l'environnement. Aucune décision sur les origines des algues.

    RépondreSupprimer
  5. Tu l'embrasseras bien de ma part (et tu lui rappelleras, de ma bien modeste part, de quelle droite il vient, hein... soupir)

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. hé ho j'habitais Dinan moi ! on élevait du touriste et des gavottes !

    RépondreSupprimer
  7. "té, ben ça me rappelle un roman que j'ai lu il y a quelques années sur l'activité paysanne."

    Il s'agit probablement de

    "Les coquelicots sont revenus"

    Par Michel Ragon

    Très bon. À lire.

    RépondreSupprimer
  8. Falcon,

    Non ! Je suis à Paris...

    Gaël,

    Pour Tonnegrande, c'est pareil.

    JP,

    Merci !

    RépondreSupprimer
  9. Je connais bien un cultivateur ou deux qui votent à gauche, mais ils sont morts.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Machin,

    Nous ne sommes pas encore assez intimes pour certaines plaisanteries... J'ai le droit de plaisanter sur mon dos mais qu'un clown totalement inconnu rebondisse sur la question 15 heures après (alors que la question ne se pose pas) est une grossièreté sans pareil... d'autant que tous les commentateurs d'avant sont abonnés aux commentaires et auront reçu un mail avec ton commentaire pour dire que que j'étais saoul hier soir.

    Ce qui n'est même pas vrai. Enfin... par rapport à ce soir, mais on est vendredi, j'ai droit.

    Donc, mon canard, avant de faire des conneries dans les blogs, réfléchis un peu ! Ce n'est pas bien grave, je sais...

    Mais nous n'avons pas gardé les vaches ensemble. Et si nous les avions gardées, je n'aurais pas, moi, été raconter des conneries ailleurs.

    RépondreSupprimer
  12. Y'en a quelques uns, quand même, qui votent ("vers la gauche" cela me semble plus seyant et moins catégorique que dire "à gauche")...
    je ne vais pas argumenter - suis trop fainéante aujourd'hui !!! -
    @ Jean-Paul : merci pour le titre et surtout l'auteur...
    @Le Coucou...
    Y'a de bonnes volailles bretonnes quand même, élevées à la manière de la Bresse (enfin un tant soit peu) - en tout cas on les voit courir dans les prés - mais en quantité infime...
    Sûr que par ailleurs - si l'on ne veut, par exemple, que citer la petite vache bretonne typique - ben ma foi c'est une vache à lait (lol), un peu nerveuse.... alors la viande j'en dis rien, hormis son atterrissage dans le pot au feu (lol)et relol
    Le Coucou, c'est la petite pointe d'humour d'une petite bretonne...pour vous faire sourire

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.