18 août 2009

Du contenu...

Anecdote 1 : avant les élections Européennes nos copains blogueurs libéraux et Modem tentaient de nous faire croire que le clivage « droite – gauche » avait disparu et par d’astucieux schémas nous montraient que nos idées étaient relativement proches. J’en ai retrouvé deux dans les archives de mon blog (le losange date de mars 2009).

Ils étaient arrivés à s’autoproclamer plus proches de « nous » (une espèce de gauche socialiste traditionnelle) que de l’UMP (une espèce de droite conservatrice traditionnelle) pour déclarer que tout le monde pouvait bosser en ensemble.

J’aime bien rappeler ces schémas maintenant alors que les aléas des blogs ont fait « rouvrir le dossier des alliances ». Ca n’est qu’une vue de l’esprit.

Je vais faire de la peine à mes copains du Modem mais leur chef, François Bayrou, n’est pour moi que le Ministre de l’Education de 1993 à 1997, celui qui m’a fait descendre dans la rue quand il a voulu réformer la loi Falloux. Ne pleurez pas, les gars. Il fallait bien que je réconforte mes copains communistes puisque dans son billet du jour, un illustre zinfluent rappelle que les communistes mangent des enfants.

Anecdote 2 : quand on est allé bouffer, hier midi, ça caillait. Par pure idéologie, je ne mets jamais ma veste en août. J’ai donc eu froid. En sortant de la cantine, ça allait mieux et, en milieu d’après midi j’ai été faire une course. Il faisait drôlement chaud. Je pense que la variation a été supérieure à 10 degré. Au bureau, la clim s’est affolée et s’est mis à nous cracher de l’air froid. On se les gelait. Un collègue a donc décidé de régler la clim sur 25° afin d’arrêter cet air froid.

Du coup, la température dans le bureau est montée à 25° ! Je l’ai donc remise sur 22.

Quel a été le « coût » écologique de la connerie de mon collègue ? D’une manière plus générale, qu’est-ce qu’on fait pour arrêter d’entasser les braves gens dans des bureaux sans fenêtre à ouvrir pour avoir de l’air ?

Quand je fais un billet pour lutter contre les tours et l’aménagement du territoire, je ne fais pas que des conneries. Quel est la réponse de chacun des partis politiques à cette question ?

Anecdote 3 : elle concerne aussi l’environnement, désolé, mais je n’ai que ça en stock pour hier. C’est le patron de la Comète qui, profitant que j’étais le seul client a pu parler politique, d’autant plus facilement, pour lui, qu’il confond blogueur et politicien. Le patron de la Comète s’enflamme assez facilement mais c’est un « ancien baroudeur » très attaché à la nature.

Sur Internet, j’ai trouvé un article qui confirme ses propos. « il convient de souligner qu’on estime actuellement entre 100 et 200 millions le nombre de requins pêchés chaque année sur terre. Ce chiffre est nettement au dessus de seuil de renouvellement de l’espèce qui se situe vraisemblablement aux alentours de 70 à 90 millions. A ce rythme, dans moins de 10 ans, nos monstres préférés auront définitivement quitté les océans ».

Pour résumer, ces sympathiques bestioles vont disparaître alors qu’elles jouent un rôle vital dans l’équilibre de la planète : elles bouffent les machins qui eux-mêmes bouffent le plancton. Donc le plancton va disparaître. Le plancton est aussi sympathique : c’est lui qui produit l’oxygène que nous respirons. Quand les machins qui bouffent le plancton ne seront plus bouffés par les requins tout le plancton sera bouffé et on n'aura pas l'air malin en cherchant de l'oxygène au fond des bulles de nos verres de bière.

Quel est la réponse de chacun des partis politiques à cette question ?

23 commentaires:

  1. Alors là, je passe mon tour...
    :)

    RépondreSupprimer
  2. le ps veut réguler via des accords internationaux les prises de requins et sanctionner les abus.

    RépondreSupprimer
  3. Stef,

    Non ! Reste...

    Romain,

    C'est mon côté vachard : ce n'est pas vraiment du PS que j'attendais une réponse...

    Du PS, ça serait plutôt de savoir comment il va s'en sortir pour une réconciliation de ses membres avec l'Europe, a priori nécessaire pour ces accords internationaux.

    RépondreSupprimer
  4. A pleurer de rire le premier schéma...

    Tous les enragés de la lutte contre les "pas comme nous" seraient plus libéraux que conservateurs ? A lire certains articles sur leurs blogs respectifs je me demande s'ils n'auraient pas un peu lissé leurs opinions en répondant au quizz histoire de ne pas trop sortir de l'internet-ment correct...

    RépondreSupprimer
  5. Oui, c'est à plier de rire... Ils ont "réinventé" un positionnement politique...

    RépondreSupprimer
  6. Il faut croire qu'ils n'arrivent toujours pas à assumer le coming out qu'on les a aidés à faire il y a quelques mois et qu'ils préfèrent des habits plus consensuels mais pas à leur taille...

    RépondreSupprimer
  7. C'était avant, non ? Le machin date de mars. Et ne mettons pas tout le monde dans le même panier...

    RépondreSupprimer
  8. je ne parle pas de tous mais seulement des croisés du nouveau millénaire ;)

    RépondreSupprimer
  9. Ca rassure tellement de vouloir mettre des personnes dans des cases...

    RépondreSupprimer
  10. Nemo, ça rassure surtout d'en sortir !

    RépondreSupprimer
  11. Pour les requins, Estrosi s'en occupe, c'est dans son secteur géographique.

    RépondreSupprimer
  12. Je pense que nos politiques sont des requins. Ils pêchent mais ne se font pas pêcher. Trop faibles pour mordre.

    RépondreSupprimer
  13. Anecdote 1 :
    Le MoDem plus proche de sa gauche que de sa droite… M’ouais faut voir sur quel sujet. Et puis s’il y a convergence sur le fond, je doute que sur la forme on arrive à s’entendre. Pour moi, les centristes sont des mous du genou qui veulent s’approprier le pourcentage d’électeurs mous du genou qui ne s’intéresse pas à la politique ou n’y comprend rien… (Et toc !)

    Anecdote 2 :
    Outre sa dépense en énergie la clim est une véritable usine à germe qui fait que filer des rhumes au mois d’août. Des attitudes simples et des aménagements appropriés (ouvrir les fenêtres le matin et fermer les volets l’après-midi, persiennes ajourées et modulables, circulation d’air) peuvent très bien faire office de régulateur de température sans qu’il ne soit besoin de bousiller la planète pour autant.

    Anecdote 3 :
    Le responsable de la disparition programmée des requins, est la surpêche industrielle. Leurs filets, cons comme des filets, ne savent pas faire la différence entre un thon et un requin. Résultat, plus les grandes compagnies de pêche s’entêtent à faire du profit, plus elles pêchent et moins il y a de requins…
    On ne le répétera jamais assez : L’écologie n’a de sens que dans la réforme de la consommation, donc de l’économie : Pour sauver la planète, sortez du capitalisme !

    Ps : Un bon 45° au soleil en ce moment, 25° dans la maison. Deux fenêtres entrouvertes, et la différence de température génère un courant d’air frai et salvateur…

    RépondreSupprimer
  14. On est à peu près d'accord... Sur le point 2 : ça ne suffira pas...

    RépondreSupprimer
  15. Pas de capitalisme pas de consommation, allons arrèteZ de vous voiler la face, on nait pas écolo, on le devient en devenant responsable, en apprenant à l'être par de petits gestes simples au quotidien, ponctuels et journaliers,c'est un pacte et une prise de conscience personnel, qui s'opère au delà des clivages gauche/droite,c'est un combat mondiale à mener par l'apprentissage, le respect et la responsabilité! Les exemples sont nombreux, les ours polaires nagent loin des côtes de l'Alaska, près du pôle Nord, le réchauffement climatique met donc ces animaux en danger.Les ours doivent nager sur de longues distances pour trouver de la nourriture.
    Cela les affaiblit et ils font moins de petits.Les ours se foutent de vos problèmes d'égo, on doit penser sur échelle mondiale en terme d'écologie. Moi,je respecte mes adversaires,si on ne respecte pas ses adversaires on ne se respecte pas soit même.

    RépondreSupprimer
  16. Non Vertazt ! Il ne faut pas être angélique.

    D'une part, ça n'est pas une question individuelle de petits gestes, je ne prenais qu'un exemple !

    C'est une question de volonté politique pour arrêter le capitalisme (le méchant, pas le gentil qui nous permet d'acheter des fraises au marché) produire pour produire.

    Ce n'est pas un "combat mondial pour l'apprentissage". Si un industriel explique à un gamin Chinois qu'il doit avoir un iPhone, ce n'est pas le gamin qui est à blâmer mais l'industriel qui vend l'iPhone...

    Attention ! Je ne suis pas "révolutionnaire", je prétends juste que le combat est politique et qu'une partie de la classe politique mondiale (à peu près 90%) préfère permettre à un Chinois d'avoir un iPhone pour être réélu.

    RépondreSupprimer
  17. hé ho il y a des petits tourangeaux qui aimeraient aussi avoir des iphones !

    autrement les idées de gwendal sont bonnes pour éviter les clims', si déjà les architectes cessaient de faire des tours exclusivement en verre...

    RépondreSupprimer
  18. Oui. Mais ça n'est qu'un exemple.

    RépondreSupprimer
  19. Pas de réponse à ta question, je ne suis pas un parti politique à moi seul… Mais j'ai des solutions pour tout: donner F. Bayrou, puis tout le gouvernement à bouffer aux requins. Ça les renforcerait (les requins), donc ça sauverait le plancton, qui produirait plus d'oxygène, fixerait davantage de CO2… Le climat s'améliorerait, on n'aurait plus besoin de pousser la clim… et heu… Pour les tours, Delanoë leur est favorable, zut!

    RépondreSupprimer
  20. Le Coucou,

    Tu devrais être un parti politique à toi tout seul. Depuis que j'ai passé 24 heures dans ton paradis, je SAIS que tu es le SEUL à pouvoir proposer un modèle de société !

    RépondreSupprimer
  21. Si on climatisait entièrement la planète, il n'y aurait plus de réchauffement, non ?
    Ah voilà une solution évidente !
    :-))

    [Plus sérieusement, le positionnement du Modem est du aux adhérents qui venaient majoritairement de gauche et qui, pour des raisons à la con, ne souhaitaient pas voter pour Ségolène tandis que leur leader lui était bien de droite et fervent partisan de la notion de grand chef devant l'éternel, surtout lui-même !!! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  22. Poireau,

    Je prépare un billet sur le Modem : ON VEUT LA POSITION DE BAYROU PAS CELLE DES BLOGUEURS.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.