14 août 2009

Burqini pute ni soumise


Ce titre est nul mais il me fallait bien caser cette plaisanterie lamentable. Toujours est-il que c'est Rimbus qui nous fournit, malgré lui, un joli argument contre le burqini : pour qu'on ne revienne pas un siècle un arrière...

Mes commentateurs réactionnaires, qui voudraient obliger le port du burqini pour revenir un siècle avant, sont chargés de la contre argumentation.

40 commentaires:

  1. C'est peut-être le seul moyen pour que l'eau soit bonne au Guil ? Ok je sors.

    RépondreSupprimer
  2. Mais non, reste. On n'est pas sectaires.

    RépondreSupprimer
  3. "Ce titre est nul mais il me fallait bien caser cette plaisanterie lamentable". Faute avouée, faute à moitié pardonnée

    RépondreSupprimer
  4. Burkini bon ni mauvais. Ben quoi, elle est pas mimi, la baigneuse 1900 ?

    RépondreSupprimer
  5. Euh, pour cacher les poignées d'amour comme l'on dit, cela pourrait le faire... surtout si le tissu est légèrement compresseur..
    Cela va...pour moi encore.... mon honneur est encore sauf...

    @ Francis
    Si, si... trop mimi...
    reste la découverte ...

    RépondreSupprimer
  6. juste pour animer un peu l'ambiance je dirais que la différence avec Hier c'est qu'AUCUNE femme n'avait le droit de s'habiller autrement. et qu'aujourd'hui toute les femmes ont le droit de faire ce qu'elles veulent. à moins que ton propos soit de dire : "Toute en bikini , de gré ou de force !" .
    Moi je dis juste que chacun fait ce qu'il veut tant que ça n'atteint pas la dignité d'autrui. Ma dignité n'est pas heurté. La tienne ? oui ? Allez c'est bon pour le débat. Mais dans un pays libre, il ne devrait pas y avoir de débat, chacun fait ce qu'il veut.

    RépondreSupprimer
  7. Frédérick,

    Si chacun faisait vraiment ce qu'il veut...

    RépondreSupprimer
  8. Il nous manque un "1er amendement" peut-être ? Aaah Chomsky où es-tu ?

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, vous avez récupérer un connard d'envergure, on dirait !

    « dans un pays libre, il ne devrait pas y avoir de débat » : j'allais le dire, gros con !

    RépondreSupprimer
  10. Pour le reste, vous charriez, Nicolas : les réactionnaires authentiques ne veulent pas forcément revenir un siècle en arrière. Les crétins progressistes comme votre troll décervelé, oui, par contre. Les vrais réactionnaires, envisagent sérieusement de sortir de la paille les fusils la mitraille, les grena-a-a-des !

    Après tout, il y a beaucoup de chasseurs, dans ce pays. Et ils sont tous armés, non ? Voir nos amis de Royan...

    RépondreSupprimer
  11. Elles sont bien trouvées mes photos, non ?
    Frederick a raison, et tu passes à côté de la vraie question :
    pourquoi l'Ump fait un campagne d'intoxication sur le sujet, pourquoi foncer tête baissée dans ce piège ?
    A lire, le post de Bruno Roger-Petit :
    http://www.lepost.fr/article/2009/08/13/1656023_le-burkini-debat-ou-canular-de-l-ete_0_2495316.html?#reaction_2494476

    RépondreSupprimer
  12. Ainsi sortie du contexte de la critique des médias et du débat encadré par les médias aux Etats Unis - critique faite par Chomsky 'fectivement - cette phrase vous donne toute ma bénédiction pour me traiter de "grosse conne".

    Je continuerai à vous lire avec plaisir en silence. Mais je suis trop sensible pour supporter le côté parfois agressif des espaces de commentaires. Vive les bonnes vieilles conversations de comptoirs les yeux dans les yeux...

    RépondreSupprimer
  13. BRP a raison : ce n'est pas sérieux...

    Frédérick n'a pas raison. Didier Goux le soulève grossièrement mais je ne sais pas si vous vous rendez compte que vous voudriez empêcher le débat !

    En outre, j'ai fait deux billets "humoristiques" de dix lignes espérant montrer à quel point tout cela est grotesque... C'est TOI qui a fait un billet pour aborder le sujet et tu "m'accuses", maintenant, de tomber dans le piège !

    Très fort...

    RépondreSupprimer
  14. Dom,

    C'est comme ça les blogs ! On se chamaille un peu...

    En l'occurrence, c'est Fred, là haut, qui en voulant exprimer une vérité (c'est délirant, en 2009, de parler de la manière dont peuvent s'habiller les femmes) dit une belle connerie (il ne faudrait plus débattre).

    RépondreSupprimer
  15. Non Nicolas, moi je parle de l'intox de l'Ump sur le sujet, ce qui est le vrai débat (lire Malbrunot), et j'essaye de sortir du piège médiatique pour amener le vrai sujet, celui d'une nécessaire réforme de l'Islam. Il faut lire mon billet "le temps du changement".
    Les commentaires de DG n'ont aucun intérêt, puisqu'ils sont basés sur l'insulte. A force d'être adulé par ces réacs de droite tu risques de devenir comme eux. Fais attention à tes fréquentations ;-)

    RépondreSupprimer
  16. Je pleure pour un rien tu sais bien... mais le débat j'aime ben, alors bon... c'est ne pas vous voir tous là qu'est bizarre... y'a moins le ton... Allez allez... ma grand-mère portait la coiffe bigoudène et ne savait pas nager...
    Et oui tout à fait... vivement 2019 qu'on parle d'autre chose que de nos fringues... nos 25% de salaire en moins sont beaucoup plus intéressants :)...

    RépondreSupprimer
  17. Je rêve ! "Il faut lire mon billet "le temps du changement". Même Jean Daniel n'a pas l'ego aussi hypertrophié.
    Dis-moi Rimbus, c'est quoi, un réac de droite ?
    PS Je m'en vais derechef lire ce que t'appelle ton "billet".

    RépondreSupprimer
  18. Rimbus,

    il insulte juste quelqu'un qui voudrait interdire le débat au nom du progrès. Mais tu es pareil : tu n'autorises qu'un seul vrai débat.

    Dom,

    il faut parler de tout !

    RépondreSupprimer
  19. Le burqini en piscine, c'est interdit parce que ce n'est pas la tenue hygiénique exigée - rappelons que l'interdiction des tenues amples, type caleçon de surfeurs blonds, est notamment justifiée parce qu'on ne peut vérifier que son porteur n'a pas conservé sa culotte sale par-dessous.

    Le burqini sur les plages, ma foi, il ne suffira que de multiplier le plagisme seins nus pour que le phénomène disparaisse de lui-même. Mesdames, ce sera à vous de mener le combat (et puis mois ça m'arrange).

    RépondreSupprimer
  20. Tout à fait :).
    Les femmes musulmanes et leurs diverses pratiques de l'Islam étant un vaste, passionnant et tentaculaire sujet...
    Ce burqini à la piscine a dû cotoyer quelques femmes musulmanes en maillot Arena j'imagine...
    ça m'intéresserait d'ailleurs de lire l'opinion de différentes femmes musulmanes sur le sujet... après tout elles sont les premières concernées. Je pars en quête de témoignages...
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  21. euh j'ai oublié de signer... c'était Dom le "Anonyme"

    RépondreSupprimer
  22. Même si je valide pas tout dans l'argumentaire de Rimbus, la comparaison est d'une rare pertinence. Et comme toujours, c'est chouettement écrit.

    Bien joué copain d'Arles :) Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  23. Pff ces femmes voilées sur un Coran mal interprété, ça m'agace au plus haut point, pour moi la liberté c'est loin de laisser faire et tolérer ce genre de trucs, et puis quand certains voudront que les femmes se coupent les gros orteils et bouffent dans une gamelle, parce que Dieu ou je ne sais quel prophète l'a dit, et que des femmes soumises suivront, ce sera aussi la liberté de chacun ?
    Je répondais à Frédérick.

    Franchement, c'était plus beau et féminin il y a 100 ans tant qu'à choisir !

    RépondreSupprimer
  24. Tout à fait !


    Je ne peux que vous approuver, et renchérir dans le réactionnariat et le conservationnisme. J'avais écrit moi même un billet dans ce sens : Il me semble qu'il faudrait carrément remonter 1700 ans en arrière, comme le révèlent les fresques siciliennes.

    Par ailleurs, ces attaques nauséabondes contre les coutumes vestimentaires de pratiquants d'une religion qui n'est que paix, amour et liberté commencent à bien faire. Notre démocratie, qui n'était déjà pas bien fameuse, est en train de sombrer sous les coups de boutoir des racistes qui exhalent des relents putrides d'une époque qu'on croyait hélas révolue. Stigmatiser les pauvres, les opprimés, les sans grades, ils ne savent faire que ça et restent tapis dans l'ombre des blogs pour stigmatiser encore et stigmatiser toujours des gens qui ne font du mal à personne en s'habillant comme ils le désirent.
    Savez-vous que des femmes, des jeunes filles, ne peuvent avoir accès à la piscine dans la seule tenue que leur religion autorise ? C'est toute une population que vous stigmatisez avec vos billets qui exhalent, il faut bien le dire, des odeurs de phobe et de istes.
    J'arrête parce que vous me faites trop mal, on se flétrit à discuter avec vous.


    *****

    Ps: Je n'ai pas vu un seul burkini sur les plages bretonnes. J'ai cru en apercevoir un, mais c'était une jeune gothique bourrée vêtue de noires dentelles qui voulait aller à Moscou à la nage, ce dont les baigneurs présents et amicaux l'ont dissuadée.

    ****

    Sinon, chez Polluxe, il y a une image amusante du burnEkini.

    RépondreSupprimer
  25. @Nicolas, tu exagères, je n'ai jamais empêché le débat, je donne mes arguments, c'est tout, et je n'ai pas besoin de traiter mes contradicteurs de gros cons.

    @francis : la lecture ne semble pas avoir suscité de réaction... qui ne dit mot consent ?

    RépondreSupprimer
  26. Didier
    Pas moi, pour les fusils les mitrailles des grenades...

    Je voudrais sortir l'humour, la moquerie, les caricatures...

    Mais qu'est ce qu'elles ont l'air idiot, ces pauvres filles... La première fois que j'ai entendu parler dde burkini, c'était sur le site du journal Jeune Afrique. Comment ils te démontaient le truc, les gars... L'article n'est plus en ligne, ou alors il faudrait que je le recherche mais là je n'ai pas le temps. Dans les piscines australiennes, le burkini est admis, mais pour mieux emmerder le monde, ces gourdassonnes de m'as tu vu avec ma tenue plus provocante et sostensible je meurs exigeaient également que, pendant les horaires qui leur étaient réservées, les maîtres nageurs ne soient que des femmes. (evidemment). Parce que si la musulmane se noie, ce n'est pas une raison pour qu'un homme pose sa sale patte vicieuse dessus, non mais. Alors que le burquini était déjà équipé d'une petite pompe pour le gonfler afin de sortir de l'eau sans que le vêtement ne se plaque sur les formes de la baigneuse, il fut question de le munir de poignées pour qu'on puisse soulever la pauvre femme en difficulté, gonflée comme un parachute échoué dans l'Atlantique. (encore une fois, c'est dans Jeune Afrique que j'ai lu l'article, sous la plume d'un journaliste algérien, si ma mémoire est bonne...celui qui pourra m'en retrouver la trace aura toute ma considération).


    Les arguments de Rimbus sont tout à fait cohérents et imparables: puisque'on s'habillait comme ça il y a cent ans, pourquoi on se moquerait ce ceux qui s'habillent comme ça maintenant ?

    Mais bien sûr !
    Puisqu'on mettait des corsets avec des baleines aux petites filles, pourquoi se moquerait-on de ceux qui le feraient maintenant ? etc, etc.
    Dans la mer, ça gêne qui, cet accoutrement distrayant ? On s'en fiche pas mal, la mer nettoie, purifie, il y a des gens uqi s'y baignent tout habillés, c'est même recommandé aux blonds ou roux à peau fragile, il y a des gens en combinaison de surf, bref, les dames qui ont envie de se faire remarquer et de monopoliser les regards peuvent bien se baigner en burka rose, grand bien leur fasse.
    Dans les piscines, berkkkkkkk. On ne vient pas dans la piscine pour y faire sa lessive.

    Franchement, les aôtres de la tolérance ne se rendent pas compte de ce qu'il y a de paternaliste, voire raciste, dans le "admettons tout de ces pauvres gens très en retard, il suffit d'être patient, ils ne sont pas très doués les pauvres mais ils vont d'habituer ?"

    Quand j'étais collégienne, mes copains et moi avions fait un concours de photos de la bonne sœur la plus moche. Je proposerais bien le concours de la burkino-bâchée, ou de la burqaniqabbe la plus chouette (avec les gants et les chaussettes, hein). Un peu de déconnade là dessus, c'est tout ce que méritent ces idiotes. (quand elles sont volontaires, quand elles ne le sont pas, c'est autre chose)

    RépondreSupprimer
  27. Ces tenues sont grotesques et la mentalité qui va avec est irritante. Il reste que pour déployer autant de passion à condamner un si mince scandale, il faut être plein de haine. Les athées pour qui le retour du religieux sous un jour particulièrement rétrograde est insupportable (j'en suis), s'y retrouvent à hurler avec les bouffeurs d'arabes (et là je n'en suis pas)… C'est un débat inutile finalement, parce que ces excès religieux ne pourront pas durer.

    RépondreSupprimer
  28. @ suzanne : le problème des gens qui poussent à un choc des civilisations, chretiens versus musulmans, c'est qu'ils sont bien tranquilles dans leur fauteuil pendant que les militaires qui défendent leur façon de voir se font massacrer à l'autre bout du monde.
    C'est une posture bien facile dont les conséquences se traduisent par de vrais morts, des milliers de morts.
    Ces gens là sont dans les deux camps, et en vertu de la loi du talion aucun ne semble chercher à trouver une solution pacifique.
    C'est une attitude affligeante.

    Seuls les gens qui recherchent la paix sont estimables.

    RépondreSupprimer
  29. Je vous laisse...

    Vous avez juste oublié que nous sommes dans un cas d'école... Les piscines ont des règles d'hygiène et je pose mon billet quelques jours après le débat...

    Z'êtes amusants...

    RépondreSupprimer
  30. Oh, mais Rimbus, je ne pousse personne à se battre, moi, et je ne pousse personne au choc des civilisations. Surtout pas pour ces histoires de fringues. Je discute, c'est tout. On ne peut pas se moquer de la religion et de ses dérives ridicules ? Je ne mets pas dans le même sac les musulmans français, intelligents, normaux, qui ont carrément honte qu'on puisse les assimiler à des neuneus bons pour l'asile et les rétrogrades gynophobes, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  31. David75

    @Didier Goux

    Vous avez fait une faute D'orthographe ; vous avez "récupéré" un connard.

    RépondreSupprimer
  32. Mais la différence entre les deux photos est frappante : la première jeune fille est magnifique, sa combinaison est féminine et rend ses formes tout à fait gracieuses, sans ostentation.

    La seconde ressemble à un transsexuel brûlé au troisième degré. Comparer ces deux images et dire que, visuellement, esthétiquement, érotiquement, c'est la même chose, c'est avoir un sérieux problème esthétique, oculaire, ou vestimentaire.

    RépondreSupprimer
  33. Avantage du burqini : les femmes ne sont plus obligées de se raser. Tout profit pour les zinzins du poil féminin...

    La photo « 1900 »... Je ne pense pas que la femme porte un maillot de l'époque, mais une robe de tous les jours avec laquelle elle a fait trempette.

    RépondreSupprimer
  34. Je vous découvre grâce au sieur Didier Goux...
    D'emblée, je vous le dis : je reviendrai.

    Ah oui, pour le sujet qui nous (pré)occupe, il me semble que tout a commencé à dérailler assez vite :

    " Les yeux de l'homme et de la femme s'ouvrirent ; ils prirent conscience du fait qu'ils étaient nus. Ils se firent des ceintures avec des feuilles de figuier (qui a dit "vigne" ?) cousues ensemble."
    (Livre de la Genèse au verset septième du chapitre troisième).

    À poil, nom de Dieu (si j'ose dire) !

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  35. Ouaip ! Tous à poil !

    Les réactions à ce billet - qui n'était qu'une farce - ont été un peu lourdes...

    RépondreSupprimer
  36. J'arrive tard dans le débat, car je suis en train de faire mes valises - chic un peu de congés :-) je boirai à votre santé à tous le 27 - donc je vais faire bref : pour les piscines il n'y a pas de problème, leurs règles d'hygiène et leurs règlements interdisent ce genre d'accoutrement ; point barre.

    Pour une vision plus large du sujet voici un article qui à mon avis résume bien les enjeux de ce "militantisme textile" comme dirait slovar qui a trouvé cet article : http://www.liberation.fr/societe/0101582924-burqa-les-pieges-du-debat

    RépondreSupprimer
  37. "Mais la différence entre les deux photos est frappante : la première jeune fille est magnifique, sa combinaison est féminine et rend ses formes tout à fait gracieuses, sans ostentation.

    La seconde ressemble à un transsexuel brûlé au troisième degré. Comparer ces deux images et dire que, visuellement, esthétiquement, érotiquement, c'est la même chose, c'est avoir un sérieux problème esthétique, oculaire, ou vestimentaire."

    Dites,vous voulez me faire mourir de rire ??
    Elles sont aussi grotesques l'une que l'autre !

    RépondreSupprimer
  38. Et je trouve que le Coucou a raison. Quand on voit qu'un billet que son auteur qualifie lui même de farce se transforme en pugilat de croisade pour ou contre, où s'affrontent les templiers, les saladins et les chevaliers de l'athéisme, c'est effectivement lourd et affligeant.
    Voila pourquoi je n'écris jamais sur le sujet...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.