26 août 2009

C'est déjà demain ?

Nous sommes le 26 août. Je pourrais être ému parce que j’ai loupé l’anniversaire de la mort de Raymond Barre, illustre centriste, qui me rappelle la journée d’hier au cours de laquelle on a bien rigolé, dans les blogs, quelques heureux supporters du Modem ayant essayé de se convaincre que le PS était assez divisé pour faire la campagne de François Bayrou. Ils n’ont rien compris. Depuis cette manifestation géante, de mémoire en janvier ou février 1994 (je dirais le 24 janvier), aucun électeur laïc ne peut plus mettre un bulletin au nom de François Bayrou dans une urne. N’en parlons plus. La rancune est tenace.

Soyons clair. S’il y avait un deuxième tour entre François Bayrou et Nicolas Sarkozy, je me demande si le blog ne risque pas de fermer une quinzaine de jours ou se consacrer exclusivement à des sujets de fond.

Non ! Je suis ému car une quarantaine de blogueurs, demain, 27 août, viennent dans mon fief et que je n’ai que 7 minutes et 30 secondes à consacrer à chacun. Vous pouvez compter.

Note préparatoire : nous serons dans la salle du fond. Donc les andouilles qui passeront devant la Comète vers 21 heures ne verront personne. Qu’ils n’hésitent pas à entrer.

Note explicative : afin de faciliter l’organisation, le patron de l’aimable établissement qui nous reçoit a décidé de faire un plat unique : saucisse d’auvergne, aligot, une bouteille de rouge pour 4 et un café. Le tout pour 20 euros. Je veux bien échanger mon café contre une portion de pinard. Un plat à 13 euros plus un quart de bouteille à 23 euros et un café à 2 euros pour 20 euros : considérez-vous comme gagnant avant de gueuler. Ceux qui ne veulent pas de saucisse, d’auvergne ou d’aligot pourront prendre autre chose à condition de demander gentiment ou de me payer une bière.

Message personnel : Gaël, tu n’as qu’à te pointer directement à la Comète en arrivant de Montparnasse, ce soir.

Message Thaïlandais : Gaël, fais moi penser à changer l’ampoule des chiottes qui a rendu l’âme la semaine dernière après 16 ans de bons et loyaux service, ce qui ne me dérange pas dans mon célibat endurci, mais ce n’est que ce matin, en liquidant les affaires courantes la porte ouverte, que j’ai réfléchi à la situation. Nous serons cinq à la maison et il est hors de question que je laisse le petit dans une maison sans ampoule dans les chiottes avec Mademoiselle Cigüe comme invitée de luxe. Il ne faudrait pas qu’il en profite pour s’astiquer le Poireau. Elle est mauvaise, je sais, mais il fallait que je la fasse. Je ne sais pas si c’est un machin à vis ou à baïonnette qu’il faut que j’achète. Ils sont marrants avec leurs histoires d’alliance avec le Modem, de primaire et toutes autres billevesées indigestes, ça ne résout pas mes problèmes existentiels. Il faut que je pense à acheter une ampoule basse consommation au cas où Europe Ecologie s’empare de la Présidence de la République.

En fait, la soirée de demain a commencé hier. A l’heure de la fermeture de la Comète, j’étais sur le pas de la porte quand j’ai vu se pointer un couple. Toujours aussi peu physionomiste, j’ai mis quelques secondes avant de reconnaître M. et Mme FalconHill venus en reconnaissance. Mme n’a pas voulu finir sa bière. Pour un type de droite, M. a fait preuve d’un esprit de solidarité sans précédent pour aider son épouse. Elle se poursuit ce soir. Pas l’épouse, la soirée de demain. J’ai tendu un piège Gaël. Nous avons rendez-vous avec un odieux capitaliste chef d’entreprise qui va essayer de nous soudoyer à la Kronenbourg pour que nous lui fassions la publicité.

La soirée de demain se passera bien. C’est un ordre. Je suis vachement z’ému ! Voir tant de gens se déplacer par pure sympathie pour boire un coup, c’est le bonheur. Je vous aime tous mais on ne va pas effusionner maintenant.

Je rappelle qu’il y a aussi une soirée vendredi à la Comète avec CC.

Cela dit, je vous engage à aller engueuler copieusement Zoridae et Balmeyer sur leurs blogs. Ils se sont décommandés. Le patron de la Comète fait la gueule. Il avait acheté un stock de serpillères pour passer derrière Balmeyer et ne pourra pas les amortir.

Gaël, bordel ! N'oublie pas pour l'ampoule. Je suis le seul blogueur zinfluent à faire un billet pour indiquer que l'ampoule de ses chiottes a grillé et qu'il faut penser à la changer. Du coup, je suis obligé d'organiser une soirée pour faire mine de rien.

60 commentaires:

  1. saucisse-aligot, par un beau mois d'août à 30 degrés... Vous avez eu du pif, le taulier et toi sur ce coup-là !... Pas sûr que le quart de pinard y suffise.
    (p'tain, chuis prem's ?)

    RépondreSupprimer
  2. Le premier commentateur à ce billet aura le droit de me payer un deuxième quart de rouge...

    RépondreSupprimer
  3. Au fait ! Tu as des nouvelles de Fiso ?

    RépondreSupprimer
  4. Ouais, on a parlé de toi hier, elle confirme qu'elle vient mais ne partira pas trop tard : une formation difficile à assurer le lendemain, qui la stresse un peu...

    RépondreSupprimer
  5. Elle va encore picoler pour se calmer.

    RépondreSupprimer
  6. Nemo entre devant un public déchaîné qui n'en peut plus d'attendre...
    Il saisit le micro:
    "C'est la mort dans l'âme...
    Des huées grondent depuis les gradins...

    - Je suis au regret de vous annoncer que je ne pourrai être des vôtres à ce fantastique rendez-vous bloguesque du 27 août à la Comète...
    ---

    Et ça me déchire vraiment, j'aurai vraiment bien aimer voir vos tronches (et rencontrer mon Faucon notamment...)

    RépondreSupprimer
  7. C'est dommage, on voulait bouffer un Modemiste !

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, moi aussi aujourd'hui je suis zémue et je vous aime tous ! et je suis vachement contente de rencontrer de visu tout le monde ! merci nico d'avoir eu cette bonne idée et à demain :)

    RépondreSupprimer
  9. De rien, Hypos (c'est de la faute à CC). A demain !

    RépondreSupprimer
  10. Je veux bien échanger mon café contre une portion de pinard.
    Ok pour moi.

    (tu remarqueras que je ne suis pas contraire... ;-)

    RépondreSupprimer
  11. Au fait, c'est vrai que je suis une poule de luxe ! T'as intérêt à avoir un palace comme appart !

    RépondreSupprimer
  12. Tu n'es pas contraire ?

    Je n'ai pas dit poule de luxe mais invitée de luxe !

    RépondreSupprimer
  13. Un quart de rouge ! diantre, c'est un petit déjeuner, on m'aurait menti ? ;)
    Plus sérieusement à demain à la légendaire Comète !

    RépondreSupprimer
  14. 1/4 de bouteille... on m'avait dit que la seule condition pour aller à la comète était d'avoir un penchant pour la bouteille... J'comprends plus.
    Au fait, invité de dernière minute, je viendrais avec le grand méchant capitaliste chef d'entreprise.

    RépondreSupprimer
  15. B. Mode, Wallen,

    Pensez bien que le patron n'allait pas faire une soirée avec moi avec "vin à volonté".

    Wallen,

    Ce soir ou demain ou les deux ?

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas, ne fait pas attention aux expressions à la belge de Mademoiselle Ciguë ! :-))

    Aligot-saucisse, ça me va très bien et avec le rouge en plus, c'est parfait !
    Chouette !

    [Gael, pense à l'ampoule bordel ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  17. bon j'essaie de penser à l'ampoule... @Wallen faut être habillé classe pour rencontrer un chantre du capitalisme échevelé ?

    RépondreSupprimer
  18. Bon appetit oh blogueurs integres, nous ne serons pas presents, attablés pour les naniversaires de la tribu Castor.
    dommage cela aurait permis à Nicolas de gagner 2 minutes et 43 secondes sur les presentations.
    Gael , pour l'ampoule repense à Mirabeau et son discours de 1789.
    ""car nous ne quitterons nos places que par la puissance des baïonnettes, modele B22 60W verre dépoli, en vente chez shopi."
    Nicolas, c'est en tout cas une tres bonne idée ce rendez vous.

    RépondreSupprimer
  19. @Nicolas dis tu as vérifié au moins quel type d'ampoule ? la citation de père castor me fout le jetons : qu'on se retrouve comme des cons à moitié saouls ce soir à essayer de rentrer une ampoule à baïonnette dans un truc à vis...

    RépondreSupprimer
  20. Gael tu demanderas à Monsieur Poireau qu'il te chante quelques chansons de Claude françois pendant l'intervention.

    plus serieux, mon precedent message était bien destiné à allumer la lanterne...

    RépondreSupprimer
  21. Gaël,

    Tant qu'on essaie d'enfoncer que ça.

    Fidel,

    Je suis au courant.

    RépondreSupprimer
  22. Gael : prend l'un des deux modèles. Au pire, il y a le Leclerc d'à côté !
    :-)))

    [On peut aussi piquer discrètement une ampoule à la Comète mais je sens que ça va encore jaser !!!].

    RépondreSupprimer
  23. Poireau,

    Fais pas le con. Le patron va le prendre pour prétexte pour augmenter les tarifs.

    RépondreSupprimer
  24. @Gael, tu verras comme il est habillé... je te laisse seul juge...

    RépondreSupprimer
  25. Un quart de rouge (la boisson du garde rouge) ? J'aurais à peine eu le temps d'aller du bar à la salle du fond, moi, avec ça ! J'ai bien fait de décliner, tiens...

    RépondreSupprimer
  26. Didier,

    C'est pour ça que j'ai invité plein de gonzesses : elles boivent pas.

    RépondreSupprimer
  27. @Nicolas : Et c'est comme ça qu'on se fait traiter de mec, quand on court les 800m très vite, juste parce qu'au resto on a bu comme les garçons... Demain, je m'habillerai en fille pour ne pas que tu confondes ;-)))

    De toute façon, moi, je veux aussi un porto en apéro.

    RépondreSupprimer
  28. Merde. C'était pas l'ampoule. Il va falloir que je bricole.

    Lucia,

    Par cette chaleur, un Porto ?

    RépondreSupprimer
  29. (je viens de découvrir le message d'invitation au commentaire : il est divin ^^)

    La reconnaissance de hier fut un vrai bonheur. Ca sera bien demain.

    Rendez vous vers quelle heure par contre ?

    A demain (ou ce soir ? vous êtes où ?)

    RépondreSupprimer
  30. Oups... (j'ai pas cliqué sur les commentaires... Tiens, c'est pas comme chez PMAneries)

    RépondreSupprimer
  31. Yep ... top le repas ... à demain !

    Bésitos

    PS / on va manquer de pinard ???

    RépondreSupprimer
  32. Nicolas,

    par cette chaleur (bon, faut pas exagérer, demain ça devrait quand même être supportable), ou par grand froid, on peut TOUJOURS boire du porto. Si j'ai bien compris, il vaut mieux arriver tôt... pour pouvoir prendre l'apéro (je laisserai le pastis, bahhh, aux natifs... du sud de la Loire).

    RépondreSupprimer
  33. A mon tour, je suis désolé aussi, je crois bien que mon véhicule ne sera pas réparé à temps, fait ch...
    Ce qui n'empêche pas que je passerai à la première occasion à la Comète, bien sûr.
    Mais une autre fois.
    Amusez vous la bien.
    :)

    RépondreSupprimer
  34. A ce soir ma poule :)
    "c'est pour ça que j'ai invité plein de gonzesses, elles boivent pas" => tu rêves en ce qui me concerne, d'ailleurs je vais choisir une table de gonzesses comme ça je sifflerai leur part.

    RépondreSupprimer
  35. bonne soirée à tous
    et un bonjour à Tonnegrande

    RépondreSupprimer
  36. Bon, j'ai pas le tél de Nicolas pour envoyer un sms, mais comme il a l'I-Phone (que je sais même pas comment ça fonctionne, ce bidule), il devrait avoir ce message en live :
    J'espère que vous vous éclatez bien, je suis avec vous en pensée, bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  37. Hé hé personne n'est venu nous engueuler !
    Mais on a bien pensé à vous tout de même...

    RépondreSupprimer
  38. Zoridae : dans la soirée et oralement on a constaté votre absence et vous vous êtes faits engueuler !!!
    Une prochaine fois…
    :-))

    RépondreSupprimer
  39. il faudrait avoir un langage plus chatié meme s'il s'agit de chiote.

    RépondreSupprimer
  40. Je ne vomis pas, je n'ai jamais vomis de ma vie. Qu'est-ce que c'est encore que cette élucubration que je condamne avec la dernière fermeté.

    RépondreSupprimer
  41. Mon cher Balmeyer,

    pose ton cul ou reste assis. Tu vas avoir un énorme déception. Prends un verre d'eau si tu as besoin.

    Voilà. Il faut que je te dise. Désolé.

    Mais côté vomi, tu es vraiment un très petit joueur comparé à Gaël. Ça fait 25 ans que je prends des cuites, que je vomis, oui ! Moi même, je vomis. Un mythe tombe, je sais.

    Mais Gaël a battu un record. J'hesite même à le raconter ici. Sa pauvre mère, qui a tout donné pour son éducation nous lit peut être.

    J'en ai pourtant vu de belles, mais c'est la première fois qu'il a fallu que je deshabille un copain (en tout bien tout honneur) parce qu'il a vomi à la terrasse de la comète en dormant, sur son propre pantalon sans avoir emmené aucun rechange. Il a fallu que je fasse une lessive à 22h30.

    Ça me rappelle. Heu non rien.

    RépondreSupprimer
  42. Rhooo le dossier ! :)

    Et en plus, selon Mtislav, il est aussi bavard qu'un "coffre fort suisse" ! :)

    RépondreSupprimer
  43. argh je vous demande immédiatement d'effacer ces derniers commentaires ! j'invoque l'article L-37 du code de l'habillement et de la bienséance

    RépondreSupprimer
  44. D'un autre côté, Gael n'a jamais vomi dans la voiture de la belle mère d'un copain.

    RépondreSupprimer
  45. Je le demande, des fois, comment mon blog peut prétendre à une place au machin avec la nature des échanges dans les commentaires.

    RépondreSupprimer
  46. Oh là là comme je regrette d'avoir loupé ça !!

    Gaël, notre Gaël si angélique, si grand, si pur...

    Oh là là...

    RépondreSupprimer
  47. Bah oui, tout pur qu'il est, c'est un être humain, comme nous tous.
    (Nicolas, tu exagères, le pauvre garçon va avoir du mal à se refaire une réputation d' "écureuil mimi" auprès de ces dames...)

    RépondreSupprimer
  48. Poison,

    Au contraire ! Elles ont toutes des fils de son age.

    Zoridae,

    Trop tard !

    RépondreSupprimer
  49. Toute cette discussion valide l'axiome du taulier : La Comète est magique
    Vraiment ^_____^

    (il est bien notre petit écureuil de tourraine ^___^)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.