10 septembre 2011

Partageons ma censure

Je vais commettre l'irréparable. Je vous préviens. De toute manière, j'ai la flemme de faire un billet. De temps en temps, je suis obligé de virer des commentateurs de mon blog. Le phénomène s'est accéléré depuis quelques semaines.

Voila l'irréparable : je vous conseille la lecture de ce billet de Didier Goux qui semble avoir les mêmes problèmes que moi avec les commentateurs mais pas les mêmes remèdes. Les miens sont plus "efficaces" : j'insulte puis j'efface les commentaires indésirables. Lui, il peut difficilement effacer : il est réactionnaire, c'est contraire à ses principes.

Allez lire.

Après avoir effacé les commentaires indésirables, les auteurs gueulent, souvent dans les commentaires ici ou chez Didier, voir dans des blogs de copains ou d'inconnus. Ils crient à la censure, que je ne veux pas débattre et tout ça.

Alors, j'espère que le billet de Didier leur fera comprendre.

Je vais le faire avec mes mots à moi : quand je vais dans un bistro et qu'un casse-couilles veut me causer au comptoir, le lui tourne le dos ou l'envoie chier. Dans les blogs, c'est pareil, je veux bien être poli avec tout le monde, mais il y a certaines personne avec qui je n'ai tout simplement pas envie de causer ou qui tiennent des propos qui cassent l'ambiance bonne enfant.

Ce ne sont pas que des trolls.

Par contre, tant qu'à aller faire les cons chez Didier Goux, n'hésitez pas à le troller, il l'a assez fait dans nos blogs.

17 commentaires:

  1. Je comprends mieux ... Didier Goux.

    RépondreSupprimer
  2. Bizarrement, je me rends compte que j'ai eu assez peu de vrais trolls, en près de cinq ans de blogage. Ils doivent avoir peur de la contamination nazie, probable.

    RépondreSupprimer
  3. Bembelly, Romain,

    Trollez, bordel ! Ma réputation. Mais mettez un masque avant, on ne sait jamais.

    Didier,

    Ca doit être la peur.

    Moi aussi, j'en ai peu. Je crois qu'on prend de l'expérience et qu'on ne fait pas gaffe alors que, quand on débute, on a exagérément peur des trolls...

    RépondreSupprimer
  4. Yann, FalconHill,

    Allez troller Goux, bordel.

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de COMMENTER chez Didier Goux, et je vais peut-être bien le GOOGLEPLUSSER, il n'y a plus de valeurs bien comme chez nous ma bonne dame...

    RépondreSupprimer
  6. Vous êtes nul, comme z"influent : à part le Stef du dessus, je n'ai eu aucun troll venant de chez vous !

    RépondreSupprimer
  7. Sous de dehors joviaux d'homme de gauche au grand cœur, Nicolas de "partageons mon avis" est un chafouin réactionnaire, un moisi de la censure d'autant plus dangereux qu'il cache bien son jeu.

    (vivement que la gauche arrive au pouvoir, j'ai ciré la guillotine, astiqué les hallebardes, sorti de la paille les fusils la mitraille les grenades et relu tout Staline)

    RépondreSupprimer
  8. Tiens ! Suzanne ! Quelqu'un a ma tondeuse ?

    Stef,

    Tu as raison.

    Didier,

    Pas du tout ! J'ai vu que vous aviez déjà deux beaux cons (trois avec Marchenoir mais nous n'avons pas le même avis sur ce type), j'ai calmé mes troupes.

    RépondreSupprimer
  9. Bon, tu le zappes et voilà.
    Pendant ce temps-là, j'attends mon ch'ti biyé de la part des pro's, sur les 15 milliards de mieux dont l'Assemblée vient de charger un peu plus la mule que nous sommes : ça serait-y si grave que la Grèce sorte de la zone € pour dévaluer un bon coup et rebondir ? ...
    Z'en pensez quoi, à part que c'est l'heure de l'apéro et que là-dessus, on est d'accord ? ...
    ^^^^

    RépondreSupprimer
  10. Rho la vilaine tactique de Didier Goux pour trouver de nouveaux lecteurs ! C'est lâche, monsieur Goux, c'est lâche !
    *smiley*

    [J'échappe heureusement aux trolls, je n'ai pas trop le temps de jouer avec eux ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  11. Moi je le trouve très bien le dernier billet de Marchenoir sur le dernier billet de Didier Goux..
    essai "Troll" 1ère.. alors comment je me débrouille? Geargies

    RépondreSupprimer
  12. Appoline,

    Ça serait peut être grave pour eux. Et compliqué techniquement.

    Poireau,

    Comme on le disait plus haut, on a relativement peu de trolls.

    Geargies,

    Ah mais Bob ne raconte pas que des conneries.

    RépondreSupprimer
  13. si la Grèce sort de l'euro, moi aussi.. comme ça on sera deux en faillite.. (je fais court) geargies

    RépondreSupprimer
  14. Si elle n'est pas précédée de provocations, l'injure publique peut être passible, selon la gravité, d'une peine de prison ou d'une amende allant jusqu'à à 12000 euros, selon l'article 33 de la loi de 1881 ! Les injures et diffamations publiques sont prescrites après un délai de 3 mois. 1 an dans d'autres cas quand elle touche à l'ethnie, la nationalité ou la religion.

    Après, on peut dire ou croire ce qu'on veut ! La loi s'applique à tout le monde, que ce soit dans les bistrots ou dans les blogs !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.