27 septembre 2011

Le retour de la Démocratie Chrétienne pour battre Nicolas Sarkozy ?

A lire le blog d'Alain Lambert, tout porte à croire qu'il ne souhaite pas la victoire de l'UMP traditionnelle (officielle comme dirait FalconHill) lors des prochains scrutins nationaux. Envisage-t-il de rallier François Bayrou ? Est-ce possible que plusieurs dirigeants de l'UMP aient la même démarche ?

Figurez-vous que je suis copain avec Alain Lambert. Avec @alainlambert serait plus juste, d’ailleurs, vu que je ne l’ai jamais vu. On s’est croisés dans Twitter et on a commencé à raconter des conneries ensemble. Très sympathique. D'ailleusr, un type qui est montré du doigt pour avoir tweeté pendant la messe ne peut qu’être sympathique. On ne le présente plus. Si ? Ah ! Merde. C’est le Président du Conseil Générale de l’Orne. C’est surtout un ancien Sénateur UMP qui a été nommé à la Cour des Comptes par Nicolas Sarkozy. Je suppose qu’il n’en pouvait plus de l’entendre critiquer sa politique fiscale : Alain Lambert n’est pas sarkozyste.

Il ne faut pas confondre Alain Lambert avec Gérard Lambert qui rentrait à Rungis.

Du coup, je lis son blog. Samedi, il nous parlait du livre de François Bayrou. En conclusion : « la clé de notre réussite collective selon F Bayrou qui signe là un ouvrage qui ressemble à un programme… Il mériterait d’être soumis aux Français. Il ne tient qu’à nous de le permettre. On en reparlera sur ce blog. »

J’en conclus bêtement qu’Alain Lambert pourrait se rapprocher de François Bayrou pour les prochaines élections. La refonde de la Démocratie Chrétienne est en route. Ca s’arrose.

Doit-on en conclure que plusieurs cadres UMP, anciens UDF, envisagent de rejoindre François Bayrou, contre Nicolas Sarkozy ? François Bayrou reviendrait d’où il n’est jamais parti : la droite. Ca va faire plaisir à l’Hérétique.

Hier, Alain Lambert dirait le bilan de la défaite aux sénatoriales. « La vérité est que l’Exécutif a été sourd, distant et un brin suffisant à l’endroit des provinciaux qui, il est vrai, n’entendent pas se laisser dicter leur conduite, comme on le faisait, pour ses domestiques, au siècle dernier.

Aujourd’hui, le résultat est là. Au lieu d’essayer de le nier ou de le contourner, mieux vaudrait en tirer les enseignements. Et préparer une alternance digne et respectueuse du suffrage des Français. »

Mais ce n’est pas tout.

« Pour avoir connu localement des alternances dans les deux sens, je reconnais volontiers qu’il est plus facile d’entrer que de sortir. Mais il peut aussi y avoir du panache à sortir dignement. A offrir un visage de paix, d’harmonie, et de respect à la démocratie. »

Par delà la sortie de la majorité au sénat, Alain Lambert souhaite-t-il réellement l’alternance à la tête de l’état afin de recréer une droite sereine ?

L’avenir nous le dira.

Et si François Bayrou peut grappiller des voix à Nicolas Sarkozy, on ne va pas se priver.

Faudrait pas, néanmoins, qu’il se retrouve au deuxième tour face au candidat issu du Parti Socialiste...

(photo)

N.B. : Corinne Lepage vient de créer une association pour le financement de sa campagne (via Yann et Marc). Comme Yann, je garde un très bon souvenir du dîner à la Comète avec Madame Lepage. Mais comme Marc, j’aurais envie d’ironiser. Surtout que je crois bien qu’elle soutenait François Bayrou, la dernière fois. Il va falloir faire des schémas pour qu’on puisse suivre.

5 commentaires:

  1. Aaaah ces mangeurs de soupe ! Jamais rassasiés .

    RépondreSupprimer
  2. "Faudrait pas, néanmoins, qu’il se retrouve au deuxième tour"

    De mon humble point de vue, l'essentiel serait, au contraire, qu'il s'y retrouve, quel que soit l'adversaire du jour !

    Je note en tout cas que l'hypothèse de cette présence figure en toutes lettres sur un blog éminent. Je note ! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Droite, gauche, droite, gauche ... L'alternance bipartiste figée dans un pays politiquement fatigué ...

    Et si un Centre indépendant existait en ralliant sur un projet à long terme un maximum de personnes venant de tout bord ? ça gênerait qui en fait ?

    J'attends impatiemment les débats techniques sur les projets de droite et de gauche, ils risquent d'être .... "goûtus" ^^

    RépondreSupprimer
  4. L'argument de la bipolarisation est stupide en lui-même. Comme si la droite ou la gauche avait des contours nets et précis, comme si certains à droite n'étaient pas des gaullistes sociaux et 'autres à gauche des socio-libéraux !
    Cette critique de la domination de deux courants de pensée vient toujours d'un troisième qui voudrait en fait le pouvoir pour lui tout seul !
    :-)

    [J'aime bien @alainlambert, il n'hésite pas pour suivre sa ligne personnelle à critiquer son camp quand c'est nécessaire ! :-) ]

    RépondreSupprimer
  5. @ Poireau: l'argument du bipartisme (et non de la bipolarisation) est tout à fait pertinent en ce sens que tu reconnais toi-même que les gaullistes sociaux de droite et les socio-libéraux de gauche sont répartis des deux côtés mais ne travaillent pas ensemble. C'est ça que cherche à créer le MoDem. Voilà tout.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.