06 septembre 2011

Redescendre sur terre pour augmenter les impôts

« Le gouvernement est ouvert au débat avec les parlementaires pour un éventuel abaissement du seuil à partir duquel s'appliquerait la taxe sur les hauts revenus, actuellement prévu à 500.000 euros, a déclaré mardi le ministre de l'Economie François Baroin. »

Ah ! Très bien ! Pouf pouf, une annonce d’un côté, un recul de l’autre, ça s’en va et ça revient.

« "On a supprimé le bouclier (fiscal, ndlr), on a maintenu l'ISF, on augmente les prélèvements sociaux, on augmente la fiscalisation sur les plus-values concernant les résidences secondaires, plus la taxation sur les hauts revenus, on voit bien que ce plan (d'économies) est équitable (...) parce qu'il repose pour beaucoup sur les épaules de ceux qui ont le plus de moyens", a dit le ministre. »

Il a oublié de dire que l’ISF avait été allégé. Manque de mémoire. Pas grave. Parler de plan d’économies quand il s’agit d’une augmentation des impôts devrait faire rager les libéraux. Comme quoi, la communication gouvernementale a des limites.

Revenons à nos moutons : le débat est surréaliste.

Nos braves députés envisagent d’abaisser de 500 000 à 250 000 euros le montant des revenus pour s’acquitter d’une taxe de 3%, si j’ai bien compris. Je précise « si j’ai bien compris » car je ne suis pas réellement concerné.

En français, ça veut dire que nos députés de droite et le gouvernement se demandent si on peut être considéré comme ayant un haut revenu si on touche 20 fois ou 40 fois le SMIC.

Il faudra penser à introduire une notion de très haut revenu pour les rassurer.

Si je croise François Hollande un de ces jours, par exemple ce soir avec d’autres blogueurs, il faudra que je lui demande s’il n’était pas un peu petit joueur avec ses 4000 euros de 2007…

J’espère que les journaux titreront sur ce « 20 fois le SMIC » pour être considéré comme ayant un haut revenu pour que les braves gens se rendent bien compte de quoi on parle…

Petit rappelle historique…

En 2001, la plus haute tranche des impôts était à 46 000 euros. Elle est maintenant à 70 000.  En gros, un type qui touchait quatre fois le SMIC était considéré comme riche, avec la droite, c’est passé progressivement à 6 fois… Ils se demandent maintenant s’il faut passer à 20 ou à 40 fois.

En 2001, la plus haute tranche des impôts était taxée à 47%. Elle l’est maintenant taxée à 41%.

La droite peut toujours nous parler de faire un prélèvement de 3% pour ceux qui touchent plus de 250 000 ou 500 000 euros…

Qu’ils reviennent sur terre !

11 commentaires:

  1. ah les 4000 euros, pour 2 ça fait 2000 e on est encore dans la classe moyenne (satistique).

    Rappelle le Nicolas, a 3000 euros/mois on est déjà dans les 8 ou 10% de revenus les mieux lotis de France.
    Ce qu'on appelle les "aisés" : zézés.

    50% des revenus mensuels sont < 1500e (arrondi).

    L'UMP appelle classe moyenne ses nantis à gros revenus et bon patrimoine. Confusion volontaire pour envoyer message aux autres : "enrichissez vous"

    RépondreSupprimer
  2. Dagrouik,

    Oui il faut le rappeler. Mais là, je voulais surtout insister sur l'évolution de "l'echelle de valeurs".

    RépondreSupprimer
  3. Je partage l'avis de l'auteur!

    @Dragouik: Par contre, dire qu'avec 3000 euros par mois ont est aisé, non! dire qu'on est dans les 8 à 10% les mieux lotis, oui, c'est un fait, mais c'est pas pour autant qu'on est aisé.

    RépondreSupprimer
  4. je m'étais amusé à tenter de définir le "riche" notamment en fonction des déclas des politiques ... pas un exercice facile : http://resultat-exploitations.blogs.liberation.fr/finances/2010/06/riches.html

    RépondreSupprimer
  5. J'ai toujours pensé que Hollande avait eu raison.
    J'ai de la chance, j'en suis. Et je mesure dans mon travail, combien les barreaux d'échelles sont de plus en plus espacés entre les bas salaires et les revenus hors-normes.
    Cela n'empêchera jamais ceux-ci de se plaindre d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Je m'aventure peu dans les blogs marqués à gauche, j'en fais déjà suffisamment en endurant la petite moitié de mes proches qui pensent de travers...
    Cependant, l'estime dans laquelle Didier Goux semble vous tenir me fait parfois venir chez vous, d'où cette réaction.

    J'ai l'impression, à vous lire, que les "riches" (que ce soit à 4K€ ou à 500K€) ne paient pas d'impôt et que l'on discute de la pertinence qu'il y aurait à ce qu'ils en paient... Pervertir la réalité à ce point, c'est un souci.

    Et j'ai aussi l'impression que, pour vous, on n'est jamais assez pauvre pour ne pas se faire racketter par cet Etat obèse.

    Quand les dépenses publiques atteignent 56% du PIB, l'urgence n'est-elle pas de rationaliser et limiter ces dépenses, même en étant de gauche? Ne trouvez vous pas que la seule évaluation du coup de massue à coller aux moins pauvres n'est pas un sujet un peu limité, un peu facile, un peu Deus ex machina (mais qui fera pchittt comme à chaque fois)?

    Mais bon, peut-être est-ce aussi votre avis et que je réagis au mauvais billet!

    Et puis, se moquer du caractère dérisoire des efforts de communication de ce gouvernement reste probablement pertinent...

    RépondreSupprimer
  8. Tiens puisqu'on en est à chougnier sur les impôts , je voudrais souligner au passage que si les socialistes veulent que les fonctionnaires et plus particulièrement les enseignants ( fourchette de brut : de 1300€ à 4500€ ) continuent à voter pour eux, faudrait qu'ils arrêtent de dire qu'ils vont refiscaliser les heures supp... ( de 25€ à50€ brut de l'heure...) et oui... Geargies.

    RépondreSupprimer
  9. Les terribles 3% qui vont frapper les "très riches" ne fonctionnent pas comme vous croyez. Vous trouverez les explications sur le blog d'Isabelle (Iboux)qui les tient elle-même d'un article de la Tribune, insoupçonnable s'il en est, non ?
    D'abord le montant retenu (500 000 € ou 250 000 €, on verra) compte "par part fiscale" : donc pour un couple c'est le double, et s'ils ont des enfants, c'est bien plus encore.
    Ensuite, la taxe frappe seulement le revenu qui dépsse le montant en question. Autrement dit, si le couple a des revenus d'1,050 million d'€ de revenu fiscal, ce sont les 50 000 € qui seront taxés : ils paieront la somme faramineuse (pour eux) de 1500 €. On voit à quel point leur "participation à l'effort" va les spolier !
    Avouez qu'il y a bien de quoi s'exiler en Suisse séance tenante, non ?

    RépondreSupprimer
  10. Et oui ,chez nous on sait choyer nos super riches ...on va meme le sais tu ? a donner un abattement de 150 euros ... il n'y a pas de petites économies !!! par enfants mineurs à charge etendu aux enfants majeurs poursuivant leurs études dés l'an prochain içi .
    De plus je pensais qu'on devait se rapprocher des allemands sur la fiscalité ?.. A Merkel n'a pas hésité à creer une tranche à 45% contre 42% pour les personnes gagnant plus de 250700 euros par an .G Brown en angleterre n'à pas hésité + 10 points pour le porter à 50% pour ceux gagnant 175000 euros par an mesure tamporaire mais maintenue par D Cameron !!!
    ( source Chalenge )

    RépondreSupprimer
  11. J'ai vu un bel exercice de propagande dans le JT de France2 ce mardi soir. Pour expliquer ce profond questionnement de nos élus et dirigeants, les "journalistes" ont tenté de brouiller les cartes en soulignant qu'on ne sait pas vraiment déterminer ce qu'est la richesse. Fini l'Insee et les statistiques, finis les économistes avec ou sans poils dans les oreilles, ils sont allés demander leur avis aux gens dans la rue !
    Une grande leçon de journalisme !
    :-))

    [En France la statistique officielle pour déterminer la richesse prend en compte le revenu des 10% des plus hauts revenus. La barre est ainsi fixée à 2900 euros par mois ! :-) ].

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.