21 septembre 2011

Karachigate : l'étau se resserre

Monsieur Mariton a fait beaucoup d’efforts, hier, avec son machin sur l’allégeance aux armes, pour masquer le manque d’idées à l’UMP. C’est Nicolas Bazire qui prend le relai, aujourd’hui, en faisant encore plus fort : il se fait embastiller pour que le public oublie la primaire socialiste ou l’affaire DSK.

L’affaire est en effet tombée sur nos téléscripteurs qui ont subi assez peu de dégâts dans la chute : l’ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur vient d’être mis en garde à vue par le juge Renaud Van Ruymbeke, dans le cadre de l’affaire Karachi, dont les blogueurs parlent beaucoup depuis au moins 18 mois, que Médiapart a ressorti avant l’été et toute la presse depuis peu avec la récente somptueuse affaire des valises.

Au début, quand j’évoquais cette affaire, il fallait que je l’explique entièrement. Maintenant, tout le monde est au courant. Je vais faire vite, avec un conditionnel pour faire joli. Il semblerait que le financement de la campagne de Monsieur Balladur en 1995 ait été assuré par des valises de billets en provenance de l’étranger en remerciement de commissions versées pour l’achat de frégates. L’arrêt du versement des commissions, décidé par Jacques Chirac et Dominique de Villepin, aurait provoqué, en représailles, l’attentat de Karachi qui a fait une quinzaine de morts. Nicolas Sarkozy était alors dans l’équipe de campagne d’Edouard Balladur et ministre du budget.

A l’heure où je vous cause, j’imagine la panique dans les états-majors des différents groupes qui soutiennent le Président de la République. L’étau se resserre : même si Nicolas Sarkozy n’est pas impliqué dans cette histoire, on voit mal comment il pourrait ne pas être éclaboussé.

MM. Juppé et Villepin, par contre, ont été surpris par mon raton laveur en train de sourire. Alain Juppé a été empêché de conquête de l’UMP à cause de ses déboires judiciaires. C’est Nicolas Sarkozy qui a eu le poste. Dominique de Villepin, quant à lui, a vu sa carrière présidentielle promise arrêtée à cause de ses déboires judiciaires.

Jacques Chirac a eu la bonne surprise de voir les procureurs défendre sa relaxe provoquant la colère des parties civiles et de leur avocats mettant en cause l’indépendance de la justice (ce qui énerve Marco).

Ce qui va motiver la justice à faire preuve de son indépendance avec Nicolas Bazire, ce qui ne va pas nécessairement aller dans le sens des intérêts de nos dirigeants préférés.

Qui sera le candidat de l'UMP en 2012 ? Ils vont organiser des primaires ?

N.B. : N'oubliez pas de vous abonner au blog dédié à l'affaire Karachi, tenu par l'ami Seb

N.B. (privé) : Gildan, quand tu as une telle information, tu en fais un billet.

19 commentaires:

  1. Après avoir senti l'oseille, on dirait que ça sent les oranges pour eux ...

    RépondreSupprimer
  2. Je progresse avec l'iPhone pour marquer les commentaires en spam. J'ai même réussi à créer un raccourci. Fredi va être rapidement considéré comme spam par blogger.

    Apolline,

    Peut être pas des oranges, mais l'Elysée s'éloigne.

    RépondreSupprimer
  3. C'est bien : le marquer en spam fonctionne aussi sans la wifi.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens! J'ai des trous du cul qui spamment macomete.com

    RépondreSupprimer
  5. Je précise que macomete.com est l'adresse de mon autre blog.

    RépondreSupprimer
  6. Les gens,

    N'allez pas crois que je parle tout seul, je parle avec le néant. C'est différents.

    Et les commentaires du néant disparaissent bêtement quand hé les marque en spam. Ils sont néanmoins archivés pour me permettre de vous présenter le trou du cul du jour.

    RépondreSupprimer
  7. Il faut préciser que j'ai écrit "sur la place" et non "sur place".

    RépondreSupprimer
  8. Non. On s'en fout. Tiens ! Je vais laisser ce commentaire.

    RépondreSupprimer
  9. Ferocias,

    Oui, je pensais à lui en rédigeant ce billet. D'ailleurs je pense à lui à chaque fois que je fais un billet. C'est bizarre. C'était une espèce de référence à propos de la moralité, et comme il commentait parfois pour m'engueuler, à juste titre, je pense à lui dès que je dis un truc. Un peu comme j'essaie de prévoir la réaction de Didier Goux. Ça m'oblige à plus "poser" mes billets.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Non, Fredi, c'est écouter les autres, penser à ce qu'ils pourraient dire, les respecter, imaginer leur opinion...

    Mais tu es trop con pour comprendre, ce qui ne m'empêchera pas d'effacer ton commentaire.

    RépondreSupprimer
  12. Et puis pardon...vos billets comme vous dites !!
    Vous les déroulez comme du papier Q j'ai l'impression.

    RépondreSupprimer
  13. Ca me permet de gérer les merdes qui me lisent.

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas eu le encore le temps de m'en occuper, trop de travail, mais leur "appel aux armes" pue l'extrême-droite et l'eau de Vichy bien croupie. Encore un effort et ils feront chanter "Maréchal nous voilà" dans les écoles !

    Pour le Karachigate, je fais précisément la tournée des blogs qui s'étaient mobilisés dès la mi-juillet 2009 (quasi 2 ans 1/2 depuis que cette affaire d'Etat a éclaté !). A part Thierry Gaubert qui ne faisait pas partie du scénar de l'époque, aussi bien Bazire que Takieddine étaient amplement cités.

    On peut s'attendre à voir ressurgir d'autres noms et des comptes dans les paradis fiscaux des Caraïbes et du Luxembourg.

    Chercher la femme ! Le plus marrant en effet étant que ce seraient les ex-femmes tant de Takieddine que de Gaubert qui sont allées - spontanément ! - cracher le morceau chez Van Ruymbeke. C'est beau , l'amour déçu !

    RépondreSupprimer
  15. Kamizole,

    Content de te revoir !

    Oui, l'amour...

    RépondreSupprimer
  16. Je ne suis pas fâché de voir ce Baziez derrière les barreaux. Il avait l'air tellement suffisant, ça me fait plaisir. Reste plus qu'à coincer son patron. Soit il n'était au courant de rien et dans ce cas, il est incompétent. Soit il savait tout et là, c'est un menteur !
    :-)

    RépondreSupprimer
  17. Bazire pas Baziez !
    Je remets les doigts sur les bonnes touches !
    :-)

    RépondreSupprimer
  18. Poireau,

    Ce qu'il y a de rigolo, c'est que je "m'intéresse" à Bazire depuis 93 (avec Sarko, c'étaient les 2 Nicolas qui montent)...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.