29 décembre 2008

Des moyens à l'hôpital

Il y a quelques jours, j’ai fait un billet pour critiquer les médias et l’information qu’ils présentaient suite à l’histoire de cette pauvre infirmière probablement responsable de la mort d’un mort d’un môme. J’espère que la dernière « affaire d’hôpital », celle de ce type, mort parce qu’il n’y avait pas assez de place disponible en réanimation, permettra de dénoncer les vrais problèmes : le manque de moyen pour les hôpitaux.

27 hôpitaux auraient été consultés par le SAMU qui n’y aurait trouvé aucune place. En fait, aucune place n’aurait été disponible dans les 65 hôpitaux de la région Parisienne.

On croit rêver ! Le samedi 27 décembre 2008, deux jours après Noël, alors qu’une partie des Parisiens est partie pour les fêtes chez sa belle mère et que notre capitale s’en trouve vidée presque aussi sèchement qu’un verre de Côtes-du-rhône aux alentours de Tonnegrande, aucune place n’était disponible en réanimation dans les hôpitaux Parisiens.

Les zozos de l’UMP vont probablement nous expliquer que c’est à cause des 35 heures ou d’une épidémie de syphilis suite à une coupure de courant… mais on ne sera pas dupe.

Le problème saute aux yeux : les hôpitaux manquent gravement de moyens.

Je me répète, mais avec cette mauvaise gestion, en 2008, on se retrouve avec des hôpitaux de la capitale blindés. Lamentable.

6 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Il parait que le gouvernement est ravi des efforts financiers réalisés dans les hôpitaux. Des comptes en bonne santé, voilà l'objectif !!!
    :-)))

    RépondreSupprimer
  3. T'as pas demandé l'autorisation pour la publication de ma tronche avec un bistouri à la main. Je proteste votre honneur.

    Allez, penchez vous en avant et toussez 3 fois ...

    RépondreSupprimer
  4. Poireau,

    Un seul objectif.

    Farid,

    Ah ! C'était toi !

    (ça fait nul, blogspleen comme pseudo pour un commentateur).

    RépondreSupprimer
  5. C'est le compte Leftblogs ... Arfff

    C'est aussi pour rester incognito

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.