06 décembre 2008

Julien Dray, futur Ministre de la Ville et du Logement ?

C'est la dernière rumeur lancée par le Figaro.

18 commentaires:

  1. malheureusement c'est credible, c'est d'ailleurs pour ça que la rumeur peut etre lancée:
    http://sauce.over-blog.org/article-19255877.html

    RépondreSupprimer
  2. on dit "rumeur", mais souvent les indiscrétions de certains journaux proviennent directement des concernés. C'est un moyen de faire passer la pilule doucement !

    RépondreSupprimer
  3. Lang président de France Télévision nommé par Sarkozy, puis après Dray au gouvernement...

    Pour remplacer Devedjian à l'UMP, personne n'a pensé à Ségolène Royal ?

    Bon weekend à tous

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en crois pas un mot. Je pense que l'Élysée lance quelques rumeurs pour attiser les tensions au PS. Ils font le même chose avec Manuel Valls.
    Mais quel serait l'intérêt de Julien Dray d'entrer au gouvernement? A court terme, d'accord ce serait un ministère mais à long terme, il ne pourrait viser plus haut. Et je pense que Julien Dray a légitimement d'autres ambitions qu'un ministère du logement.
    Et puis si c'est pour finir comme ce pauvre Jean-Marie Bockel...

    Et puis cette rumeur dit que l'Élysée voudrait recruter Dray, mais pas ce qu'en pense Dray.

    En fait ça me fait penser à Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, qui, avant certains gros matchs, dit qu'il est en contact pour recruter un joueur de l'équipe adverse. C'est toujours une rumeur bidon, le joueur concerné n'est jamais au courant mais ça suffit à créer des tensions dans son équipe et surtout ça fait causer les journalistes.

    RépondreSupprimer
  5. David75

    Ha les rumeurs !!

    Pourquoi pas Ségolène Royal ministre du temps qui passe ...

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi pas Besancenot à la fonction publique ! Décidément on se vautre en ces temps incertains...

    RépondreSupprimer
  7. Quoi d'étonnant?

    JD a commencé, sans doute par conviction, à la gauche socialiste. Contrairement à Mélenchon et Lienemann, il n'a jamais été ministre.

    A cinquante ans passés, il trouve le temps long. Il se rapproche de Royal. Mais comme Royal n'a jamais gagné quoi que ce soit depuis 2006, l'impatience continue de monter.

    Je ne le crois pas carriériste au point de franchir le Rubicon. Mais les sarkoboys ont trouvé un maillon faible, alors ils testent. A tout hasard...

    Si ça ne marche pas, au moins si pourrit encore un peu plus l'ambiance au PS.

    RépondreSupprimer
  8. Ils s'amusent bien au Figaro, non ?

    [Enfin, je ne crois pas que Dray puisse devenir collabo-adorateur de Sarkozy !].
    :-)

    RépondreSupprimer
  9. On l'a dit en bons termes avec Sarkozy, mais de là à renier son parcours politique…, je n'y crois pas un instant. Lang, acceptant la présidence de France Télévision, par contre, ce serait plus crédible.

    RépondreSupprimer
  10. @David 75 : Ségolène, ministre du temps qui passe : enfin un qui a compris à quelle greluche il avait affaire !

    RépondreSupprimer
  11. @poireau Je crois malheureusement que tout est désormais possible. Le joueur de bonneteau a brouillé les cartes et tout ambitieux peut y retrouver son compte en trahissant sa cause... On n'est pas au bout des surprises...

    RépondreSupprimer
  12. Didier Groux

    Un peu de respect SVP ...
    J' appécie Ségolène Royal notamment son action politique.

    RépondreSupprimer
  13. David75

    Je suis l'auteur du message pour Didier Goux de 20:57

    RépondreSupprimer
  14. Tiens, D.Goux dans son habituel bon sens qualifie la Pintade de "greluche" et il n'est pas censuré ? Je n'ai jamais été aussi loin pour mériter çà.

    RépondreSupprimer
  15. Bof, pourquoi pas ?
    C'est un socialiste non ?

    C'est très poétique "ministre du temps qui passe" et au regard de l'efficacité du gouvernement actuel :
    j'aime aussi "Secrétaire d'état aux feuilles mortes", "Président de l'air du temps" "Délégué ministériel aux vents contraires"

    RépondreSupprimer
  16. Il avait déjà été approché, ça m'étonnerait donc pas vraiment qu'il finisse par céder.

    C'est un ministère où il pourrait apporter sa vision et sa touche sociale, alors why not.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.