28 décembre 2008

Kremlin des Blogs : le compte rendu

Ne comptez pas sur moi pour vous indiquer vous pourrez trouver, sur la toile, les photos de notre repas de blogueurs gauchistes et Modemistes d’hier soir ! On a profité de la venue à la capitale d’un certain nombre de représentants des blogueuses provinciales pour partouzer se retrouver autour d’un sympathique repas comme seule la Comète, 102 avenue de Fontainebleau, au Kremlin-Bicêtre, peut nous réserver.

Comme je ne suis pas payé pour assurer la promotion de cet établissement, vous pourrez, lors de votre prochaine venue, laisser 2€50 au serveur et lui dire « Vous offrirez une bière à Nicolas ».

Je vous livre brutalement l’URL des blogs des aimables convives :

Le sujet principal de la conversation étant la dernière sortie de Benoît Hamon, vous n’aurez pas besoin de beaucoup d’imagination pour savoir à quel point l’ambiance était animée. Je vais quand même résumer ma position : il faut arrêter de faire la promotion de ce genre de propos tenus dans un canard inconnu dans tous nos blogs.

D’un autre côté, ça fait rigoler les blogueurs du Modem…

Je vous rappelle les futures dates de soirées de blogueurs à la Comète : 6 et 7 janvier. J’ai vérifié : il restera de la bière.

15 commentaires:

  1. et donc qu'il peut dire n'importe quoi désolé mais "le poison dans le sang" ça ne passe pas... le point de limite est dépassé

    RépondreSupprimer
  2. Arrête de raconter n'importe quoi ! Il n'a pas parlé "des fans de Ségolène Royal" en général mais de ceux qui passent leur temps à dire des conneries :

    "Je vois par exemple tous les jours sur Dailymotion ou sur des blogs, des partisans de Ségolène Royal mettre en ligne des films, des podcasts ou de simples commentaires juste pour nous taper dessus ! Leur rage se focalise contre nous, et pas du tout contre la droite. Ils ont dans le sang ce poison de la division, dans des proportions que l’on n’a jamais connues auparavant."

    Il y a une frange des Ségolistes absolument insupportable !

    RépondreSupprimer
  3. Super ce reportage trouvé dès l'aube ! :) Tu ne dors donc jamais Nicolas ?!?

    RépondreSupprimer
  4. Ah bon ? Ils servent de la bière à la Comète ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. si y a pas du Corbières la prochaine session, je viens pas.

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi modemisteS avec S. Il n'y avait qu'une seule modémiste hier ...

    RépondreSupprimer
  7. Il est plaisant de lire le distinguo opéré par Nicolas selon lequel Hamon, modèle de nuances, s’en serait pris à la frange insupportable des socialistes proches de Ségolène Royal, étant entendu que tous les partisans de Hamon ont fait preuve d’un comportement exemplaire où toute haine et propos désobligeants et mensongers étaient absents. Hamon donne des coups. Il en reçoit. C'est normal. Qui va à la baffe prend la baffe.

    Il est certain que bien des amis de Ségolène Royal n’ont pas le calme et la pondération des socialistes alimentaires car ce que Nicolas perçoit comme quelque chose d’insupportable n’est tout simplement que de la ferveur militante.

    Cette ferveur, c’est celle de ceux qui soutiennent Royal sans arrière pensées, sans vouloir se placer dans un « emploi militant », dans le parti ou bien dans une collectivité publique, parce qu’ils bossent déjà ailleurs ou qu’ils cherchent un job par leurs propres moyens.

    Cette ferveur, c’est celle des classes moyennes, c'est celle aussi des gens les plus modestes de la société française qui trinquent le plus.

    Cette ferveur, c’est celle du colleur d’affiches ou de celui qui tracte sur les marchés et qui prend sur son temps libre pour faire avancer les idées de son parti, qui est disponible même quand il aimerait se reposer, pendant que les foutriquets de l’ancien état-major du MJS (Hamon, Hammadi, etc.) lui crachent dessus.

    Cette ferveur, c’est celle du militant qui s’exprime dans sa section, avec ses mots, ses mots de tous les jours, quelques fois musclés et maladroits. L’opposition qu’il offre, c’est la réalité qu’il vit et qui, parfois, pour ne pas dire bien souvent, est à des années des lumières des discours doctrinaires tenus par des camarades qui les oublieront une fois arrivés aux affaires.

    Il ne faut pas se leurrer, ces gens, qui forment l’ossature militante du PS, se trouvent majoritairement derrière Royal et son équipe. Durant la préparation du Congrès, les salles de meetings étaient pleines. Et ce dans toute la France.


    Founet

    RépondreSupprimer
  8. Mélina et Farid,

    Je vous réponds à l'occasion, un ségoliste m'est tombé dessus avec sa seule volonté de prouver qu'Hamon avait raison.

    Founet,

    Arrête d'essayer de te convaincre tout seul ! Sans te rendre compte, tu es en train de chier sur la partie des militants du PS qui pense que Ségolène n'est pas obligatoirement l'avenir.

    J'aime bien une de tes phrases : "Cette ferveur, c’est celle des classes moyennes, c'est celle aussi des gens les plus modestes de la société française qui trinquent le plus."

    La question est de savoir si tu les rencontres souvent, les classes moyennes, hors de ton microcosme, pour affirmer que seule Ségolène Royal peut les défendre.

    Mon canard, sors de ton monde et ouvre les yeux sur la vraie vie ! Pas un seul client de bistro, par exemple, ne te montrera la moindre ferveur pour Ségolène Royal, que j'ai défendu pendant la campagne.

    Les meetings sont une chose, les urnes une autre.

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas, microcosme ?
    Tu as l'air de bien connaitre Founet.

    Adhère au PS et milite !

    RépondreSupprimer
  10. Jon,

    Je commence à le connaitre !

    Adhérer ? C'est un menace ? Justement au moment où Dagrouik dit qu'il va quitter !

    RépondreSupprimer
  11. Je t'ai reconnu avec ton petit pull marron !

    RépondreSupprimer
  12. Bravo pour cette énième édition qui rend notre petite ville "célèbre"

    RépondreSupprimer
  13. Tu devais pas être là toi ?

    (merci pour ton com sur le billet sur Dray)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.