10 décembre 2008

Démocratie représentative : le dimanche, seulement !

Hier, je parlais de la démocratie au sein de l’UMP… Je suis presque allé trop loin ! Pendant la campagne pour l’élection Présidentielle, je me moquais de la démocratie participative de Ségolène Royal !

Pourtant, un jour, il ne restera plus que ça… et les blogs pour raconter des bêtises.

Nicolas Sarkozy semble vouloir tuer, maintenant, la Démocratie Représentative. Il vient de convoquer une nouvelle fois les députés UMP à l’Elysée pour leur fixer leur feuille de route.

A propos du travail le dimanche, « La décision finale devrait en fait être prise mercredi par le président Nicolas Sarkozy lui-même. Grand partisan du travail dominical, il recevra à déjeuner à l'Elysée les députés UMP et devrait leur fixer la feuille de route des prochaines semaines. »

Bon. La décision législative doit venir de l’Elysée.

J’espère que l’Assemblée ne nous coûte pas trop chère, si elle ne sert plus à rien…

32 commentaires:

  1. N'est ce pas Devedjian qui a rappelé récemment que c'est Sarkozy le "vrai" patron de l'UMP ?
    S'il pouvait siéger à l'Assemblée il serait aussi sûrement chef de groupe...

    RépondreSupprimer
  2. Quand je dis qu'on quitte tout tranquillement la démocratie et que, si on n'est pas encore dans un état fasciste, on s'en rapproche tous les jours un petit peu...

    RépondreSupprimer
  3. L'etat fasciste ou totalitaire on en est assez loin.
    L'état despotique, par contre...

    RépondreSupprimer
  4. Rien que cette expression "feuille de route" me donne envie de tout casser !

    RépondreSupprimer
  5. Rien d'étonnant puisqu'il reste Président de l'UMP. Après qu'il ne vienne pas nous dire qu'il est au-dessus des partis et qu'il est le Président de tous les français !

    RépondreSupprimer
  6. "J’espère que l’Assemblée ne nous coûte pas trop chère, si elle ne sert plus à rien…"

    Cette phrase vaut toutes les meilleures conclusions du monde...

    Soupir... Elle va encore être longue cette fin d'année (et ne parlons pas de 2009...)

    RépondreSupprimer
  7. Didier,

    Oui. Ben pas mon blog.

    Benjii,

    Tu trouves ?

    Pazmany,

    Il a dit ça...

    Falconhill,

    Mais non... Trois semaines.

    RépondreSupprimer
  8. Nous ne sommes pas dans un état fasciste, c'est évident! Mais bel et bien dans une forme d'autocratie. Pour le moment, nous n'avons que des références au consulat, ou au second empire, pour essayer d'en cerner imparfaitement les contours. Je ne serais pas étonné que dans l'avenir, le sarkozisme prenne place parmi les anomalies de notre histoire républicaine: consulat, prince-président, boulangisme… Il y a toutefois encore une sacrée marge avant de pouvoir le rapprocher du pétainisme!

    RépondreSupprimer
  9. Alors je vais encore me faire mal voir (je vous jure que je suis apolitique pourtant), mais quand je lis certaines conneries c'est plus fort que moi,il faut que je l'ouvre.

    Un état "fasciste ou totalitaire", mais c'est pas possible d'entre des absurdités pareilles. (Même Mickael Vendetta ne dirait pas des choses aussi connes).

    Fasciste ou Totalitaire, mais vous savez de quoi vous parlez en utilisant ces termes? Si nous étions dans un état totalitaire, ce blog n'existerait pas (allez en parler avec les blogueurs chinois ca va les faire rire).

    Moi ce matin, je suis allé acheter mon pain, j'ai croisé des noirs, des jaunes, des arabes, des juifs, bref des être humains et je n'ai pas vu un soldat au coin de la rue, le seul endroit ,devant lequel je suis passé,où des gens morts sont regroupés est un cimétière, alors svp dites pas de sotises, sortez de votre petite vie monotone, voyagez dans certains pays et vous verrez ce que c'est UN ETAT TOTALITAIRE ET FASCISTE!!

    RépondreSupprimer
  10. Djeby,

    Vous allez surtout vous faire mal voir pour deux raisons...

    La première : aucun des commentateurs ne dit qu'on est dans un état fasciste ou totalitaire, jusque que certaines mesures font que l'on pourrait s'en rapprocher si on n'est pas vigilants.

    La deuxième est plus personnelle : vous poussez la conversation sur le thème des juifs, des noirs, des arabes, ... alors que le racisme n'est pas le sujet du billet. Vous ne connaissez pas la loi de Godwin ? Révisez en vitesse !

    Cela dit la plupart des états totalitaires et fascistes ont été des démocraties...

    RépondreSupprimer
  11. Le coucou,

    J'aurais du répondre à ton commentaire avant de répondre à Djeby... Il répond à son argumentation...

    RépondreSupprimer
  12. @ Nicolas

    Les termes "fasciste" et "totalitaire" ont été évoqués dans les commentaires même si modérés dans leurs poids.

    J'ai juste élargi mon point de vue.
    Libre à vous de retirer mon commentaire, je ne suis pas sur mon blog.

    RépondreSupprimer
  13. Djeby,

    Ils ont été largement modérés dans leur contexte, presque avant même d'avoir été prononcés.

    Par contre, vous avez écrit : "Un état "fasciste ou totalitaire", mais c'est pas possible d'entre des absurdités pareilles. "

    C'est une insulte à mes commentateurs (tournez sept fois votre langue dans votre bouche avant d'écrire), je vous ai donc répondu en expliquant que vous racontiez n'importe quoi.

    Vous effacez si vous voulez, moi, j'ai la flemme.

    RépondreSupprimer
  14. @ Nicolas,

    Alors désolé d'avoir vexé ceux qui se sont reconnus dans mes propos, mais je ne m'excuserai pas.

    Nous avions eu droit il y a quelques semaines au "caca nerveux" de l'un des blogueurs les plus "influents" (même si je n'aime pas ce terme) de la blogosphère qui ne supportaient pas que certains de ses lecteurs soient en contradiction avec lui et bien maintenant on ne doit plus le droit de réagir aux propos des commentateurs? Je n'ai insulté personne, dire "connerie" n'est pas une insulte. C'est un terme qui qualifie un propos.

    Moi qui croyais que les blogs étaient fait pour échanger des idées, des points de vue et bien j'ai du mal comprendre. Ce que je dis n'engage que moi Nicolas et non votre blog.

    RépondreSupprimer
  15. Djeby,

    Relisez-vous. Lisez réellement les commentaires. Vous n'avez pas parler de connerie mais d'absurdité.

    Vous ne savez pas ce que c'est que te tenir un blog et de supporter des dizaines de types qui vous font la morale tous les jours... Ce n'est pas une contradiction, mais une question de ton.

    Vous avez dit que mes commentateurs étaient absurdes : pourquoi devrais-je le supporter ? Mon blog est mon espace de loisir... Vous n'argumentez pas sur le billet ou les commentaires mais hors sujet et vous trouvez encore le moyen de faire un nouveau commentaire pour vous justifier...

    Vous croyez que j'ai que ça à foutre ?

    RépondreSupprimer
  16. "mais quand je lis certaines conneries"
    "mais c'est pas possible d'entre des absurdités pareilles."

    Voilà les deux phrases. Après je m'en fiche les commentateurs liront bien EUX.

    Je n'ai dit nulle part qu'ils étaient absurdes.

    Pour ma part je ne viendrai plus embêter votre sérénité.

    RépondreSupprimer
  17. c'était "d'entendre" dans la deuxième phrase pardon

    RépondreSupprimer
  18. Ca vous serait possible de comprendre que c'est MON blog. Nous ne sommes pas dans un forum de discussion quelconque mais dans un blog tenu par un type qui existe réellement.

    Vous avez dit que ce que disaient mes commentateurs était absurde. C'est à MOI que ça déplait, eux, ils en penseront ce qu'ils voudront.

    RépondreSupprimer
  19. Pas que ça à foutre, on t'attend à la Comète !

    RépondreSupprimer
  20. DJEBY : il faut se calmer. Personne n'a prétendu vivre dans un état totalitaire.
    D'ailleurs, si c'était le cas, on ne serait même pas au courant. Un peu comme les chinois, quoique leur type de dictature s'éloigne du totalitarisme au sens strict du terme, avec l'homme nouveau etc etc.

    Cependant, puisqu'on n'est pas dans un tel Etat, on a toujours le droit d'employer les qualificatifs qu'on veut dans nos phrases et de faire des hyperboles.

    Remarquez, je dis ça je dis rien, ce n'est pas moi qui ait employé le terme.

    RépondreSupprimer
  21. Didier : tout à fait, la notion de feuille de route est révélatrice.
    On dit en gros aux représentants de la nation Française : "voilà ce que vous allez faire". Il y a des baffes qui se perdent.

    RépondreSupprimer
  22. Le problème de la démocratie, c'est qu'à chaque fois on ne la voit pas partir et que c'est tout un monde pour la récupérer. Il a même fallu décapiter des types, parait-il !
    Vigilance...
    :-)

    [La vache, député, c'est un beau métier, faut juste savoir appuyer sur un bouton quand on te le dit !!!].

    RépondreSupprimer
  23. Poireau : et encore, pour ça on vous donne de quoi payer un assistant parlementaire ^^

    RépondreSupprimer
  24. benjii : on les guillotinera en premier, tant pis !
    :-))

    RépondreSupprimer
  25. On a rétabli une monarchie, vaguement constitutionnalisée ? Bon, après, il nous fait le coup du "c'était dans mon programme, bla bla", ok, mais faut peut être tenir compte d'opinions autres avant de foncer dans le mur juste pour montrer qu'on est le chef.
    Toujours le coup du Sarko sale gosse, là, il joue à "t'es pas cap ?".
    C'est foni la cour d'école, Nicolas (de l'Élysée, pas le boss des lieux)

    RépondreSupprimer
  26. Tiens c'est curieux, ces critiques me rappellent un certain monarque à la rose.

    RépondreSupprimer
  27. dire que normalement il y a deux assemblées pour décider ...

    RépondreSupprimer
  28. http://gauchedecombat.wordpress.com

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.