31 décembre 2008

François Bayrou : un temps d'avance

L’année 2008 finit par une bien mauvaise nouvelle : le chômage ne chôme pas. Les personnalités politiques non plus, d’ailleurs, puisque François Bayrou a déjà présenté ses vœux. Les années précédentes, on avait le Chef de l’Etat qui causait dans le poste vers 20 heures le 31 et les autres gugusses qui se lançaient les jours suivants. Cette année, ils ont voulu lui griller la politesse.

Il faudra néanmoins que François Bayrou nous explique ce qu'il voulait dire par : « Et nous voulons une société qui soit transparente, dans laquelle les décisions qui sont prises soient des décisions expliquées et justes, et qui soient fondées sur la vérité que l'on dit aux citoyens ».

Notons bien qu’il n’a pas parlé de décisions « démocratiques ». Nous nous moquons de lui pour rien.

14 commentaires:

  1. il est pétri de bonne intention, ce garçon

    RépondreSupprimer
  2. A force d'insister, il va devenir transparent tout seul, le pôvre…
    :-))

    [J'invente la version Ségolène :
    «Et nous voulons une société qui soit juste, dans laquelle les décisions qui sont prises soient des décisions expliquées et transparentes, et qui soient fondées sur la vérité que l'on dit aux citoyens». Comme l'impression que coco copie tout sur elle !].

    RépondreSupprimer
  3. Olivier,

    Ca mange pas de pain.

    Poireau,

    «Et nous voulons une société qui soit expliquée, dans laquelle les décisions qui sont prises soient des décisions justes et transparentes, et qui soient fondées sur la vérité que l'on dit aux citoyens»

    RépondreSupprimer
  4. Le + drole aurait été que la Maire de Pau présente ses voeux avant le conseiller municipal de Pau.

    Moi j'invente la version Titine "nous voulons une société qui soit ..hips...hips.. oh et puis merde, on cuve".

    RépondreSupprimer
  5. Oui, bon, ça mange pas de pain. N'importe qui pourrait dire ça, même Sarko !

    RépondreSupprimer
  6. «Et nous voulons une société qui soit expliquée, dans laquelle les décisions qui sont prises soient des décisions justes et transparentes, et qui soient fondées sur la vérité que l'on dit aux citoyens»
    Cela veut dire quoi? Cela existe dans quel bled ou dans quelle planête?

    RépondreSupprimer
  7. Eh bien, la politique est aussi faite de discours d'intention.
    Avez vous l'impression que les réformes du gouvernement actuel sont faites en toute transparence, qu'elles sont justes et qu'elles sont expliquées ? Non ? Dans ce cas, vous devez vous reconnaître dans ce type de discours.

    RépondreSupprimer
  8. Vertazt,

    Il ne sait pas...

    Lao Tseu,

    Explique toi à l'occasion...

    RépondreSupprimer
  9. C'est cruel (mais c'est lui qu'a commencé ^^). Bonne fin d'année

    RépondreSupprimer
  10. Moi,je ne me reconnais dans aucun discours d'intention ou pas, est ce que c'est grave docteur?

    RépondreSupprimer
  11. FalconHill

    C'est de sa faute...

    Vertazt,

    C'est très grave : tu déçois mes trolls.

    RépondreSupprimer
  12. Aucune importance, Vertazt, tu n'as qu'à voter avec tes pieds.
    Il me semble évident que la plupart des réformes entreprises par l'UMP n'ont pas été expliquées, certaines sont peu transparentes (France TV par exemple), quand à leur justice il faudrait en débattre mais je pense que pour la plupart des gens de gauche, l'aspect "juste" n'est pas évident.
    Bref, il me semble évident qu'un électeur de gauche peut se reconnaitre dans le discour de M Bayrou, du moins tant qu'on entre pas dans les détails.

    RépondreSupprimer
  13. Rengaine habituelle et grosse connerie. Quand une réforme est mauvaise il faut dire qu'elle est mauvaise. Pas qu'elle est mal expliquée.

    RépondreSupprimer
  14. Les problèmes sont dans les non-dit.
    Prenez le cas d'une monarchie familiale installée dans une république de paraitre. La famille est placée chez des amis, dans des commissions, et des larbins serviles et cruelles totalement incompétents sont placés dans les nœuds des institutions. Ou encore prenez le cas des enfants de Darwin qui croient que " c'est la cupidité qui fait avancer l'homme " et ainsi détruit toute humanité et source de vie ou de chaleur humaine, ou encore ces sectes qui pensent que l'homme est imparfait qu'il faut le remplacer par des machines.
    Tout ceci n'est pas dans la culture française, la culture française est issue des chrétiens ou encore de l'esprit du siècle des lumières qui ont en commun l'idée que sans l'autre nous n'existons pas, et qu'une Nation n'est composée que d'hommes ( d'hommes bien nourris, bien soignés, cultivés d'ou la fonction publique).
    La misère c'est l'inculture, et celle-ci est enfant de la corruption

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.