02 décembre 2008

Ni pauvre ni soumis


Des centaines de milliers de personnes en situation de handicap, atteintes de maladies invalidantes ou victimes d’accident du travail sont condamnées à vivre en-dessous du seuil de pauvreté.

C’est en réponse à cette situation inacceptable, que le collectif inter-associatif « NI PAUVRE, NI SOUMIS » a été crée.

Aujourd’hui, le mouvement lance un appel à votre citoyenneté avec l’opération « NI PAUVRE, NI SOUMIS ? MONTREZ-LE ! Parce que la solidarité a aussi un visage ! »

Objectif de la manœuvre? Défendre la valeur « solidarité », par le biais d’une collecte sur internet, de milliers de photos de citoyens adhérents à cette valeur porteuse d’un projet de société ouverte, tolérante, sociale et non-discriminante. Les photos déposées seront ensuite réutilisées, pour l’impression d’un gigantesque mur de visages de la solidarité, pour un évènement qui aura lieu à Paris, le 29 janvier 2009.

Alors si pour vous aussi la solidarité a un visage, le vôtre, le nôtre

ENVOYEZ VOTRE PHOTO!

Lien direct : http://www.murdimages.nipauvrenisoumis.org/

www.nipauvrenisoumis.org

8 commentaires:

  1. Céleste,

    C'est bien.

    Didier,

    Non, pourquoi ?

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien, je trouve ce texte tellement inepte, écrit dans une telle langue de bois, que je pensais qu'il s'agissait d'un clin d'oeil, de second degré...

    RépondreSupprimer
  3. On n'est pas chez les blogs littéraires !

    RépondreSupprimer
  4. J'entends bien. Mais ça n'empêche pas d'avoir le sens du ridicule. "Ni pauvre ni soumis", tout de même...

    RépondreSupprimer
  5. Ooooh. Juste un habile clin d'oeil...

    RépondreSupprimer
  6. L’Elysée voit tout en noir.

    « Plus ça va, plus ça va mal ! », s’est lamenté Nicolas Sarkozy, la semaine dernière, au cours d’une réunion consacrée à la conjoncture économique. Avant d’ajouter :

    « Nous allons vers une série d’affrontements sociaux, voire vers un affrontement social. Alors là, il faudra trancher : on fera du Chirac (capitulation à la première grande manif), ou du Thatcher (la Dame de fer) ? »

    La réponse est restée en suspens, mais l’Elysée, outre le plan de relance, a annoncé le 2 décembre toute une série de mesures pour lutter contre la pauvreté.

    Raymond Soubie, conseiller social de l’Elysée, a fini de casser le moral des participants à la réunion, en s’écriant :

    « En quarante ans de carrière, j’ai toujours refusé d’annoncer que le printemps ou l’automne sera chaud. Mais aujourd’hui, je pense que tout peut être chaud. »

    (Le Canard Enchaîné, 3 décembre 2008, page 2)

    Je trouve la phrase de Sarkozy très importante : « Nous allons vers une série d’affrontements sociaux, voire vers un affrontement social. »

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.