01 décembre 2008

Fatalité hivernale

Je rentre d’un week-end en Bretagne, hier soir, et je constate que la Place de la Comète est fermée. Je me précipite à la Comète et demande ce qui se passe encore. « Demain, ils mettent des tentes pour distribuer des capotes » me répond Jim. Ah ! Oui ! C’est la journée « pour » le Sida.

J’en profite pour boire un coup. Voilà Henri le Manouche qui débarque avec son épouse, Odette. Je discute deux minutes avec eux. Ils n’ont plus de sous. C’est rituel chez eux. A priori, c’est plutôt un prétexte pour se faire offrir un verre… je les connais.

De fil en aiguille, nous en arrivons à parler des restos du cœur. Henri m’annonce qu’il envisage d’y passer. Ca m’attriste : ils ne sont pas vraiment riche mais généralement assez débrouillards. C’est Odette qui crache le morceau : « On n’arrive plus à nourrir les 21 chats, Henri pourra aller chercher des boîtes de sardines aux restos du cœur ».

On croit rêver.

Pourtant pas.

Ca fait plus de vingt ans que la fin de l’automne est rythmée par l’ouverture des restos du cœur et la journée mondiale contre le sida. Je suppose que le Téléthon est le week-end prochain.

Cynisme ou fatalisme ?

16 commentaires:

  1. Et miss france aussi.
    Faut pas oublier.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'elles ont l'air mal nourries.

    RépondreSupprimer
  3. "Je ne vois pas pourquoi" (je le fais bien le sarko ?) seuls les riches pourraient gaspiller de l'argent.


    ... surtout quand c'est pas le leur !

    RépondreSupprimer
  4. Oui, tu ferais un bon président !

    RépondreSupprimer
  5. Cynisme ou fatalisme ?

    Les deux mon commandant !

    @ +

    RépondreSupprimer
  6. Ya noël aussi, en fin d'année...

    RépondreSupprimer
  7. Les deux, oui, Nicolas! Je n'ai pas bien pigé le sens de l'anecdote d'Henri… Est-ce pour dire qu'il y a des personnes qui abusent de l'aide, comme il y a de faux chômeurs? Si tel est le cas, il ne faudrait quand même pas oublier qu'il existe aussi des gens qui crèvent. Si j'ai mal lu, excuses-moi. :))

    RépondreSupprimer
  8. Le coucou,

    Tu n'as pas mal lu, tu cherches juste "un sens" où il n'y en a pas. C'est juste une anecdote véridique pour illustrer le "fatalisme" devant toutes les énormités qu'on peut entendre...

    N.B. : A dialoguer avec eux, ils ne pensent pas qu'ils abusent. Ils n'ont pas d'autres moyens pour nourrir les chats..

    RépondreSupprimer
  9. C'est comme pour l'argent donné au Sidaction et au Téléthon.Certains peut-être n'auront pas besoin, il y a sans doute des caisses occultes,mais je peux t'affirmer qu'après avoir passé 2 jours en compagnie des personnes handicapées, atteintes par ces maladies profondément injuste et après avoir vu où passait effectivement une partie de l'argent (à Paris, à Montauban et à Toulouse), j'affirme aujourd'hui qu'il y a de réelles avancées médicales, technologiques.
    Comme partout, des gens en profitent en bien comme en mal mais ça fait partie du jeu même si ça décrédiblise .
    Humainement parlant faut-il s'arrêter aux sardines du couple ou bien à ceux qui crèvent de faim et notamment aux enfants.
    Pour moi, la réponse est d'abord dans l'humanité
    même si cela n'empêche pas de demander des comptes mais pas de cesser d'aider...
    Enfin c'est mon opinion et c'est ce que je fais....

    RépondreSupprimer
  10. Christie,

    On est tous d'accord !

    (à un détail près : ça devrait être à la Solidarité Nationale - l'état - de financer la recherche, pas à la charité).

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme,

    Ton commentaire est surement très bien, mais j'ai la flemme de le lire. Je l'efface. D'autant plus facilement que c'est mon blog, j'ai une certaine magie : j'y diffuse ce que je veux.

    Céleste,

    Merci !

    RépondreSupprimer
  13. En même temps, on ne va pas nourrir des pauvres avec de la viande de chats, même nourris aux sardines en boîte, faut pas déconner !
    :-))

    RépondreSupprimer
  14. En parlant de capotes, les jeunes pop nous en ont distribué a la fac.

    RépondreSupprimer
  15. Tu aurais pu les essayer avec eux...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.