10 décembre 2008

Bernard Kouchner regrette, nous aussi !

Bernard Kouchner regrette la création du secrétariat aux droits de l'homme. Ca fait la une de la presse ce matin.

Ben, non Bernard. C’est un beau secrétariat, plein de sens. Ca a quand même une autre gueule que le « Ministère de la Relance » ! Ca a permis de mettre une belle jeune femme, issue des minorités visibles quand la lumière est allumée. Ca fait bien dans un gouvernement. Elle a tout pour elle. Femme. Jeune. Noire. Belle affiche dans un gouvernement.

Ben, non Bernard. Ce n’est pas vous qui avez créé ce secrétariat, c’est Nicolas Sarkozy, pour faire bien, vous savez, dans ce gouvernement d’ouverture dont vous fûtes un emblème.

Ben, non Bernard. Ce qu’il faut regretter c’est d’être entré dans ce gouvernement après toute une vie de militantisme.

Ben, non Bernard. Ce qu’il faut regretter c’est le choix que vous avez fait, de privilégier une carrière par rapport à votre conscience et à votre place dans les livres d’histoire.

26 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Par pure pitié pour les commentateurs débiles, j'efface leurs commentaires.

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Si j'ai bien lu il a dit ça aussi : "on ne peut pas diriger la politique extérieure d'un pays uniquement en fonction des droits de l'homme. Diriger un pays éloigne évidemment d'un certain angélisme" (source AFP), propos pas repris sur le billet du Monde.

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas : il ne faut pas abuser de la bière, les livres d'histoire je pense pas qu'il y aurait eu une place.

    RépondreSupprimer
  6. dommage, c'est la seule qui était bien gaulée

    RépondreSupprimer
  7. Ne confondons pas la fonction : secrétaire d'état aux droits de l'homme, et la personne : Rama Yade, ni l'idéal politique, argument de campagne : les droits de l'homme appliqués partout dans le monde, et la réalpolitique : les affaires avant tout. Autrement dit ne faisons pas l'amalgame comme les titres du genre : Kouchner désavoue Rama Yade.
    Tout ce qu'il peut désavouer ce pauvre clown de la réal-ambition c'est lui-même. D'autant plus que cette sortie "bien sentie" n'est rien d'autre qu'une lèchecuterie de plus en direction du président, qui n'a pas supporté que Rama Yade refuse d'être la tête de liste UMP Ile-de-France pour les élections européennes.

    RépondreSupprimer
  8. Moi, tant qu'on ne me prive pas de Rachida, hein...

    RépondreSupprimer
  9. Kouchner doit commencer à sentir le souffle de la jeunesse et la popularité de Rama Yade lui chatouiller la nuque. C'est lui, le grand défenseur des pauvres, c'est lui, le docteur voyageur aideur de pauvres, défenseurs des droits de l'homme, donc exit Rama, pas de place pour un doublon, surtout belle, jeune,et noire.

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  11. Benjii,

    Sait-on jamais ?

    Tim,

    Ouais... Mais à mon âge, on est moins regardant.

    Parkane,

    Ce n'est pas moi qui ai fait l'amalgame.

    Didier,

    bientôt, elle sera disponible à temps plein pour vous. Et son enfant. Votre enfant ? (je vais lancer une rumeur).

    Manuel,

    C'est une possibilité...

    RépondreSupprimer
  12. "privilégier une carrière par rapport à votre conscience". Je ne suis pas d'accord juste sur ce point là.

    Que l'on soit de gauche ou de droite, pour le poste de ministre des affaires étrangères cela ne change strictement rien en France (et je dis en France).

    Si nous examinons les derniers faits marquants de la politique étrangère française, on voit bien que tous les partis se rejoignent à chaque fois (La guerre en Irak, Bétancourt...).

    Certes Sarko a mis Bernard Kouchner car il est de gauche ( et encore il faudra m'expliquer un jour ce que c'est d'être de gauche ou d'être de droite car aujourd'hui sont de droite tous ceux qui se foutent de la politique et de gauche tous les anti-sarko, on est loin de Jaurès ou De Gaulle enfin bref...).

    En ce qui concerne Rama Yade, je trouve débile de s'extasier à son propos tout ça parce qu'elle n'est pas trop moche. Je préfère avoir des tronches d'obus intelligentes que des mannequins débiles à la tête de la France.

    Hormis ce qualificatif de "minorité visible" que je trouve d'une bétise humano humaine (oui j'invente des mots on est en démocratie lol), Rama Yade n'a aucun pouvoir et on le savait dès le départ. Cependant, écoutez Nanard sur un plateau de TV, perso moi je me fais chier, son côté acteur de série B ne prend pas sur moi. Maintenant écoutez Rama Yade et vous verrez qu'elle passe tout de suite mieux. De nature, les politiques sont livrés avec la démagogie et l'égo exacerbé de série, l'effet cathodique étant,lui,en option.

    Voilà pourquoi Rama Yade a été parachutée à ce poste de sécrétaire d'Etat. Elle assure le SAV de son ministre de tutelle (du moins elle le pense) dans les médias.

    Pour finir, arrêtons cette querelle de clochers, le mari de Yade votait DSK elle l'a dit.

    RépondreSupprimer
  13. Djeby,

    Pour l'instant, je n'ai lu que le début de votre commentaire mais le Ministre en question participe au gouvernement qui a validé le paquet fiscal, encouragé les expulsions massives, ...

    Et je vous passe tout ce qui est du ressort de CE ministre, comme l'accueil de Kadhafi !

    RépondreSupprimer
  14. Permettez-moi de reprendre la parole pour une mise en perspective élargie, puisque noir ou blanc, gauche ou droite, on s'en moque :
    Une certaine secrétaire d'état aux droits de l'homme refuse d'être tête de liste UMP en Ile-de-France aux élections européennes de l'année prochaine. Cela déplaît fortement à un certain président.
    Un certain président a rencontré le Dalaï Lama. Cela déplaît fortement au régime chinois.
    Un certain ministre des affaires étrangères, déclare que son idée de demander à un certain président la création d'un secrétariat d'état aux droit de l'homme avait été mauvaise.
    Pour l'instant, pas de réaction des chinois, ils n'ont pas fini de rire.
    Les lobbyistes de Carrefour font péter le champagne.

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas,

    Entièrement d'accord avec vous sur les points que vous évoquez toutefois quel est le rapport entre le paquet fiscal et les affaires étrangères?

    Pour Kadhafi, c'est autre chose et à notre niveau, nous ne pouvons pas le comprendre. Vous croyez sincèrement, que l'on reçoit un mec comme Kadhafi sans raisons?

    Ce dictateur vient avec son chéquier et n'en déplaise à certains, qui fait tourner nos grosses industries c'est des mecs comme lui. Alors oui on peut pleurer car c'est un dictateur mais je préfère que la France vende des armes à un pays comme la Lybie car on sait comment elles sont faites. Comment dire... c'est comme si vous vendiez un virus à un ennemi sans avoir l'antivirus correspondant! Ca serait complètement idiot. Et bien là c'est la même chose, la France ne vend pas ses armes comme ca sans avoir la gamme supérieure (tenue secrète).

    Voilà pour la forme. Pour le fond je vais faire une petite analogie à Mitterrand. Comment le Charentais a fait pour détruire le communisme en France? Il l'a tout simplement pris avec lui comme Sarko a fait avec le FN.

    Dans la vie si vous voulez détruire vos ennemis prenez les avec vous c'est beaucoup plus facile.

    RépondreSupprimer
  16. Cher Nicolas, je te trouve bien sévère avec mon confrère ... et particulièrement sexiste avec sa collègue Rama Yade "Femme. Jeune. Noire. Belle" .. il est ou le talent ou la compétence dans tout ça ...

    Être jeune, belle femme et noire ne suffit pas pour tenir un secrétariat aussi emblématique que celui dont Rama Yade a la charge ... et qui pour ma part n’est pas si inutile que ça (je partage donc parfaitement ton point de vue). En revanche ce secrétariat machin aurait pu avoir de la gueule si elle avait fermé sa gueule quand elle n'eut de cesse que de l'ouvrir et de l'ouvrir parfois au lieu de la fermer !

    RépondreSupprimer
  17. Parkane,

    Vive les humoristes Chinois !

    Djeby,

    "Dans la vie si vous voulez détruire vos ennemis prenez les avec vous c'est beaucoup plus facile."

    Oui ! La stratégie du Président est bonne ! Mais Kouchner n'a pas compris.

    Quant au paquet fiscal (ça n'est qu'un exemple que j'ai pris)... Le fait de participer à ce Gouvernement devrait dégouter M. Kouchner.

    Farid,

    Oui, j'emploie des termes odieux... Mais crois tu vraiment qu'elle ait été mise à cette place pour d'autres raisons.

    RépondreSupprimer
  18. Toujours la même absence d'argument...on parle du paquet fiscal comme s'il s'agissait de l'abjection la plus totale. Oulà ! Lui, là, il a collaboré au paquet fiscal, rendez vous compte ma bonne dam'.

    RépondreSupprimer
  19. Ben ouais, c'est exactement ça...

    RépondreSupprimer
  20. DJEBY :
    aucun fait marquant pour distinguer gauche et droite au niveau de la politique étrangère Française ?

    Et l'Afghanistan, c'est de la gnognotte ?

    RépondreSupprimer
  21. En clair, Bernard aurait voulu être seul sur la photo et sa minorité visible, employée à la fois comme potiche et secrétaire dd'Etat (une deux en un, c'est pratique) est trop jolie pour être honnête...
    C'est compliqué la politique !
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. Je trouve que Kouchner a raison de souligner que la politique étrangère et le respect des DDH entrent souvent en contradiction. On l'a vu avec la visite de Khadafi, la politique chinoise... La politique extérieure de la France doit mettre entre parenthèses les droits de l'homme de temps en temps (je dis pas que c'est BIEN, mais que c'est VRAI, et j'aimerai autant que vous que ça change)
    Autrement dit Kouchner a été cynique : il a dit le choses telles qu'elles sont, et non telles qu'elles devraient être (Oscar Wilde je crois).
    Ce cynisme est selon moi salvateur. Dire "diriger un pays éloigne évidemment d'un certain angélisme", c'est être franc, pas être un salaud ("Le Prince" de Machiavel n'était-il pas le livre de chevet de Mitterand après tout ?).

    Lorsqu'il dit par contre que le secrétariat aux droits de l'homme était une erreur, je pense par contre qu'il y va un peu fort. Ça aura au moins montré à quel point la diplomatie française est peu soucieuse des droits de l'homme.

    RépondreSupprimer
  23. Paul Guignard : permettez moi de me tordre de rire à propos de vos deux dernières lignes...

    RépondreSupprimer
  24. @ benjii

    Très content de vous faire marrer. Mais qu'est-ce qui est drôle exactement ?
    Votre opinion est la bienvenue !

    RépondreSupprimer
  25. Bernard Kouchner a joué sa dernière carte, il savait qu'il ne pouvait qu'entrer dans ce gouvernement ... ou plus rien !
    Il a dû se venger étant donné que Sarkozy a promis de liquider le MAE ... et donc de prouver qu'il n'avait pas un grand rôle !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.