05 décembre 2008

Téléthon - Ca fait déjà un an ?

C’est reparti pour un tour ! C’est le Téléthon. Hop ! Donnons, comme chaque année.

Je vais le faire. Promis. Les deux dernières années, je n’ai pas fait, par pure fainéantise et un peu par principe politique. Je suis comme ça.

Cette année, j’ai découvert Christie qui nous raconte sur son blog les mésaventures de son fiston. Mon regard sur le handicap a un peu changé. Surtout, j’ai pris conscience des difficultés au quotidien. C’est très bien de suivre le blog de Christie, vous devriez le faire. Ca permet de se rappeler que le handicap n’existe pas que le premier week-end de décembre.

Derrière cet affreux lieu-commun, je n’appelle pas à culpabiliser toute l’année. Moi-même ce soir, je ne serai pas scotché devant ma télé à regarder le téléthon. D’autant qu’il y a plein de gonzesses sur TF1, le capitalisme bien arrangé par le gouvernement à l’assemblée a décidé, tous les ans, de concurrencer le service public qui agit en faveur du handicap par un concours de gonzesses à moitié à poil (je parle de l’élection de Miss France, pour ceux de mes lecteurs qui ne sont pas obsédés sexuels, s’il en reste. Tiens ! Je vais illustrer le billet avec une photo de gonzesse, c’est plus bandant qu’un trisomique).

Autant vous le dire tout de suite : ce soir, je ne penserai pas « à l’handicap ». Demain, c’est le 6 décembre et on m’a toujours dit que « ça se fête la veille ».

« Je n’appelle à culpabiliser toute l’année » mais j’appelle juste, ce soir, à donner avec le sourire… et pas, comme chaque année, pour déculpabiliser. Ca y est, chérie, j’ai donné ! Tu peux servir l’apéro.

Je vais lancer un autre appel ! Quand vous aurez donné, vous allez recevoir un joli reçu qui vous permettra de déduire le don de vos impôts, à hauteur de 60%. Déchirez ce reçu. Laissez tomber la déduction. Haïssez Coluche (je plaisante !) qui a permis cette déduction. C’est une niche fiscale : vous luttez contre les niches fiscales dans vos blogs au quotidien, refusez les dans la vraie vie.

Quoi ? Je déconne ? Ben ouais… à moitié. Mais je trouve qu’il n’y a pas grand chose de pire que de donner pour bénéficier d’une exonération d’impôts…

D’autant que notre état a besoin de pognon ! Il y a un déficit à combler, un trou de la sécu à renflouer…

Et 26 milliards à trouver pour sauver l’économie.

L’an dernier, le Téléthon a rapporté 102 millions d’euros. L’état Français s’apprête à balancer 260 fois plus pour venir en aide aux entreprises. 260 années de Téléthon ! Vous ne croyez pas qu’il aurait pu sortir 100 millions pour investir dans la recherche sur la myopathie ?
Le cœur du problème est bien là… Pour soigner nos enfants, on fait appel à la charité mais pour sauver l’économie on fait appel à la Solidarité Nationale (autre nom : l’impôt).

Alors, donnez ! Parce que des mômes en ont besoin, mais n’oubliez pas pourquoi on donne : parce que la société marche sur la tête.

Ce soir, regardez TF1 mais éteignez la coupure pendant la pub. Le Gouvernement s’occupe de TF1 à l’Assemblée en supprimant le budget publicité de ses concurrents, concurrents du Service Public qui tentent d’agir pour la myopathie en faisant appel aux dons privés.

On marche sur la tête.

N.B. : A propos de handicap, le sujet de la semaine, au Plafond est « blog et handicap ».

24 commentaires:

  1. "Mais je trouve qu’il n’y a pas grand chose de pire que de donner pour bénéficier d’une exonération d’impôts…"

    Alors là, je suis on ne peut plus d'accord avec ça !

    D'ailleurs, on peut observer à travers le monde que la charité, bien souvent, est payé de retour.

    Il faut aussi savoir mettre en avant le déstintéressement.

    RépondreSupprimer
  2. Oui. Quand on met les chiffres les uns à côté des autres, on constate que beaucoup de choses sont incompréhensibles (pour le pékin de base que je suis en tous cas)

    RépondreSupprimer
  3. T'as bien raison d'avoir posté ce petit billet:

    d'une part parce que le telethon, c'est kiffant.
    et surtout parce que c'est important.

    Je ferai une ptite note là dessus avec le lien vers chez Christie pour la peine!

    RépondreSupprimer
  4. Dorham,

    Tu n'as qu'à en faire un billet.

    Elmone,

    On est tous des pékins de base.

    Timothée,

    Fais plutôt des liens vers chez moi !

    RépondreSupprimer
  5. au fait, pourquoi une photo de Miss France?

    RépondreSupprimer
  6. si si et je viens de faire le rapprochement...

    j'avais sauté le paragraphe en question, je comprenais pas du coup pourquoi tu parlais de TF1 à la fin.

    Dois-je en déduire que comme souvent le matin, je suis mal luné?

    RépondreSupprimer
  7. "Mais je trouve qu’il n’y a pas grand chose de pire que de donner pour bénéficier d’une exonération d’impôts…" Une fois n'est pas coutume, je ne suis pas d'accord. Mieux vaut donner pour être exonéré que ne pas donner du tout. Si tout le monde se faisait exonérer avec le téléthon, il y aurait soudain une grosse prise de conscience du gouvernement, non ?
    Alors il faudrait refuser l'exonération, "d’autant que notre état a besoin de pognon !"
    Mais c'est vrai, ça ! Tiens je vais faire un don à l'État (en plus des taxes multiples).

    RépondreSupprimer
  8. Le télé-thons, c'est une quête au profit des moches filles, c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  9. Merci Nicolas pour le billet et je viens de faire un article sur la difficulté d'être différent et de faire une scolarité adaptée.
    C'est vrai sur le papier mais en réalité.. Hier j'avais juste envie de vomir.. J'ai attendue d'être dehors du lycée parce que je serais volontier transformer en kamikaze une bombe à la ceinture et pour transformer le sourire ce cet affreux bonhomme en bouillie pour chien.. GR.....

    RépondreSupprimer
  10. Eh oui, à quelques jours de Noël, on a droit aux dindes sur la une et aux légumes sur la deux...

    (si vous me cherchez, je suis déjà sortie...)

    RépondreSupprimer
  11. sorry, je viens jeter un froid, ou plutôt déposer l'éclairage d'un spécialiste de la question:

    http://www.plumedepresse.info/

    RépondreSupprimer
  12. Ba moi je trouve que tu as raison, la société française devient complètement conne. 26 milliards sur l'économie tout ça pour quoi ? 200 euros aux plus démunie une fois par an.

    A la ramasse sur plein de sujets sociétaux d'aujourd'hui : homosexualité, précarité, crédits à risque, redistribution des richesses, taxations, sécurité et justice.

    Heureusement, et comme de nombreux jeunes de mon entourage. Dès la fin de mes études, je me barre ^^.

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Joe,

    Pas de spam avec des vidéos, bordel, j'ai mieux à faire que d'aller vérifier des vidéos pour vérifier qu'elles sont diffusables sur mon blog sans que je finisse devant un tribunal !

    RépondreSupprimer
  15. Une société n'existe pas sans le don et d'ailleurs beaucoup de gens donnent, de l'argent, du temps, leur compétences. Dans les sociétés dites primitives, ce qui veut dire simplement qu'elles sont à échelle humaine, le don est primordial, mais en revanche il n'a y pas d'impôt. Dans une société "moderne" comme la notre, on peut se dire, qu'on paie des impôts, alors qu'on ne vienne pas nous enquiquiner avec la charité en nous culpabilisant, en nous roulant dans la farine chrétienne-paternalisto-émotionnelle, au lieu d'employer "notre" argent correctement.
    Alors cela ne poserait pas de problème si le téléthon était un petit plus par rapport aux moyens que le gouvernement aurait donnés, mais de fait nous sommes dans une situation où l'on demande à charité de remplacer la justice.

    RépondreSupprimer
  16. Céleste,

    Oui, j'ai vu le billet d'Olivier.

    Gularu,

    Barre toi !

    Parkane,

    D'accord avec la fin de ton commentaire.

    RépondreSupprimer
  17. ça yest Nico, j'espère que ça te fera plaisir

    http://renovationetpragmatisme.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  18. Le don de soi fait parti de la solidarité et le don d'argent quand on a rien d'autre à proposer a autant de valeur même si l'état se sucre au passage et en joue en proposant l'exonération d'impôt.
    l'essentiel est de faire.. Et l'intention compte encore plus que de reste.

    Il y a aujourd'hui des jeunes qui meurent étouffés par leur muscles ou par leur moral en berne parce qu'ils sont hors circuit, je le vérifie tous les jours avec mon fils.

    Par contre il y a une telle force en eux lorsqu'ils vont bien, une telle volonté d'être à la hauteur de nos dons que plus rien d'autre ne devrait compter pour les donateurs.

    RépondreSupprimer
  19. Désolée mais je ne donnerai pas. Déjà par principe et ensuite, trop de problèmes de fric avec mes minces retraites. quant aux déductions fiscales, je ne suis pas imposable.
    Sur le principe, à mesure que l'Etat se désengage de ses missions, on demande aux citoyens - par ailleurs contribuables et l'on a beau ne pas payer d'impôts sur le revenu il reste la TVA et les impôts locaux - de mettre la main à la poche... mettre en parallèle le train de vie de Sarko et de l'Elysée, les centaines de milliards pour les banques, etc...
    Je ne regarderai pas la télé, ni les Miss de TF1, ni le téléthon des chaînes publiques, ni rien d'autre d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
  20. Bravo ! Tu arrives à tout dire simplement, ca m'énerve !
    :-)

    J'ai donné les premières années et puis finalement non pour des raisons politiques. L'Etat peut très bien trouver 200 millions pour cette cause, non ?
    :-|

    RépondreSupprimer
  21. Pour les parisiens qui aiment la course à pied, tous les ans autour de la place de la bourse, il y a le téléthon des financiers: on cort et les entreprises du secteur bancaire font un don au téléthon dont le montant varie en fonction du nombre de tours parcourus

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.