29 décembre 2008

Trois ans déjà !

Argh ! Je me suis tombé d’une journée : c’était hier. Il y a trois ans, je passais les fêtes chez ma mère et les doigts me démangeaient d’écrire des billets bien politiques sur mon blog d’alors. Ne voulant pas le polluer, ayant peur de me planter, peur aussi d’être lu par des proches, j’ai décidé de créer PMA et de me lancer pour mon premier billet politique !

Peur d’être lu ? Peur de me planter ? PMA se retrouve maintenant, pour au moins deux jours encore, premier du seul classement des blogs politiques…

Il s’agissait bien pour moi de mettre des pixels sur un papier pour exprimer mes opinions, donner mon avis… D’où le nom du blog : Partageons MON avis… Depuis, il s’est fait connaître et il est devenu, presque malgré moi, un lieu de débat. Ca fait toujours bien plaisir d’avoir des commentaires mais je dois avouer que je ne lis souvent pas les commentaires des gens qui n’ont pas de blog et que je ne connais pas. Quand je veux « prendre » des avis autres que le mien, je vais sur les blogs, de clic en clic, de netvibes en google reader, de Google en Wikio, de Cozop en Bétapolique, …

Depuis que je suis « number one », comme dirait Dagrouik, j’ai de plus en plus de zozos qui tiennent absolument à me convaincre d’un tas de trucs : changer d’avis, aborder tel ou tel sujet, … Ce n’est évidement pas la lecture de quelques lignes de textes qui me feront changer d’avis (sauf évidemment si, la tête en l’air, j’ai dit une grosse connerie dans le billet : recevoir une baffe d’Olivier P. fait toujours du bien !) et surtout, ne publiant qu’à l’instinct (PMA n’a pas changé depuis sa création), il est ridicule et illusoire de me proposer de traiter tel ou tel sujet.

Par ailleurs, au risque de décevoir ces commentateurs anonymes (alors que j’ai une très grande confiance dans les blogs que je connais, notamment tous mes amis des left_blogs), j’ai de meilleures sources d’informations que les âneries qu’ils peuvent débiter en commentaire !

Je les comprends néanmoins : faire traiter un sujet par le « number one » est tentant mais je tiens à leur rappeler que je ne suis pas number one par la pertinence de mes analyses ou ma qualité rédactionnelle, juste parce que j’ai un ton différent des autres en parlant de de nichons, de couilles, de caca, dans un billet sérieux sur deux… et surtout que c’est mon blog qui reçoit le plus de liens « entrants ».

Prout, donc.

Depuis quelques semaines, j’efface de plus en plus de commentaires, généralement anonymes ou alors juste signés d’une initiale ou d’un prénom, ce qui revient au même. J’efface la plupart des commentaires trop longs. J’efface la plupart des commentaires qui affirment des trucs contraires à ma pensée mais insuffisamment argumentés ou sans lien sur un article, un billet ou un site web pour prouver les dires.

En fait, j’ai de plus en plus de gens de gauche qui viennent papoter et, même si j’efface les commentaires, je les remercie tous de me lire et de commenter. J’efface certains commentaires car certains débats sont stériles ! Dans le temps, j’avais surtout des contradicteurs de droite alors que maintenant ils sont de gauche. Je n’aime pas la contradiction de gauche car je suis assez partisan d’une gauche unie : me battre sur des bricoles comme la couleur du slip de Benoît Hamon m’intéresse assez peu. Les contradicteurs de droite, je pouvais les insulter, c’était facile. Quand un type venait me dire « c’est la faute aux 35 heures, nananère » je pouvais lui répondre « ta gueule ». De toute manière, je le disais, certains débats sont stériles. Les types de droite sont hostiles à la réduction du temps de travail alors que j’en suis partisan, on pourra toujours discuter pendant des heures, personne ne changera d’avis.

Quand j’efface des commentaires, des pingouins crient à la censure. C’est grotesque. C’est mon blog, j’y publie ce que je veux, je ne les empêche pas de publier ce qu’ils veulent sur leurs blogs (au contraire, je me bats pour lutter contre tos les projets visant à contrôler le net). C’est un peu comme si quelqu’un rentrait chez moi, ne trouvait pas jolie la couleur de la salle de bain et la peignait selon ses goûts ! J’aurais vite fait de repasser un coup de ripolin : c’est ma salle de bain. Je n’empêche pas les autres de peindre leur salle de bain en vert fluo… la mienne est en blanc.

C’est mon blog, c’est mon avis ! J’efface les commentaires quand je veux…

Trois ans ! On pourrait organiser une fête, par exemple, une bouffe à la Comète… Non ! Pas que ça à faire ! La dernière bouffe date d’avant-hier… et les deux prochaines sont dans une semaine :

Le 6/1 : Filaplomb, Fiso, Oh!91, Mademoiselle Ciguë

Le 7/1 : Monsieur Poireau, Didier et Catherine Goux, Mademoiselle Ciguë

Tout le monde est bienvenu sauf les trolls libéraux avec du poil dans les oreilles, mais je vous remercie de vous annoncer un peu à l’avance (que je négocie une grande table avec le patron si on est nombreux).

Lâchez vos com… Ma gomme est prête !


(photo)

47 commentaires:

  1. Et vive le Télégramme de Brest

    RépondreSupprimer
  2. Personnellement, je suis pour que Benoît Hamon passe aux caleçon, Ségolène aux strings et que Martine porte réellement la culotte que la sortie des urnes lui a finalement octroyée.
    Mais pour la couleur, ils font comme ils veulent pourvu que la droite se retrouve cul nu !
    :-))

    RépondreSupprimer
  3. Jouyeux nnnnaaaaaaaanniversssssssssairrrrrrrreeeeeeeeeeeeeuhhhhhhhhh
    et tout à fait d'accord sur le fait que ça saoule ces blogs de gauche qui ne font que de l'interne ou presque.

    RépondreSupprimer
  4. Poireau,

    Même la ministresse de la santé ?

    Romain,

    Merci et yes !

    RépondreSupprimer
  5. ! Bravo !

    Je vais boire un coup à ta santé en trinquant avec la formule adéquate :

    Santé, Sobriété, Gama-GT ...

    RépondreSupprimer
  6. Joyeux anniversaire. Et fais ce que tu veux ici, tu es chez toi.

    Et c'est bien et sympa ici. De gauche ou pas. Numéro 1 ou pas. Et c'est pour ça qu'on vient.

    Bonne fin d'année (un Lirac ce soir pour l'anniversaire du numéro 1 de cette fin d'année ^^)

    RépondreSupprimer
  7. Bon, eh bien puisque ça a l'air d'être ton anniv' : JOYEUX ANNIVERSAIRE, donc !

    RépondreSupprimer
  8. Et perso, ta salle de bains me convient...
    je peux prendre une douche rapidos ?

    RépondreSupprimer
  9. Mathieu,

    Merci !

    Eric,

    Bois pas trop.

    FalconHill,

    Merci, toi aussi !

    Poison,

    Non. C'est MA douche.
    Merci !

    RépondreSupprimer
  10. Bah voui, parce qu’effacer les commentaires contradictoires permet de rester entre gens du même courant de pensée qui s’autocongratulent dans leur capacité à avoir raison en permanence. Ca évite de se confronter à la réalité, et c’est plus confortable. Qu’un tel blog soit numéro 1 des blogs politiques donne une idée de la qualité informationnelle de la blogosphère. On ne saurait toutefois nier à son auteur une certaine lucidité dans la présentation puisqu’il assume la subjectivité de ses avis, à l’inverse de bon nombre de ses pairs. La clé du succès peut-être… Ca vaut bien un bon anniversaire, et en prime un commentaire d’anonyme de plus à gommer, bouh vilain plébéien que je suis. ;-)

    RépondreSupprimer
  11. @Anonyme

    Ce n'est pas une question d'effacer les commentaires contradictoires. Qui passe ici fréquemment sait que Nicolas répond toujours aux gens qui ne partagent pas son avis (même brutalement, s'il le faut). Les commentaires qui sont effacés, comme sur tout blog, ce sont ceux qui ne respectent les règles les plus élémentaires de courtoisie, ceux qui trollent, ceux qui insultent...

    En revanche, je vous trouve... allez, disons naïf de croire que la blogosphère politique est là pour vous informer. J'irais même au-delà: penser qu'il existe, dans quelque média que ce soit, un seul organe objectif, c'est intellectuellement dangereux!

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme,

    Maxime t'a répondu mais je n'ai pas encore lu sa réponse.

    Je vais reformuler mon propos : mon blog est mon espoir de loisir, je ne vois pas pourquoi j'aurais à supporter des casses-couilles.

    Celà dit, tu pourrais analyser l'intelligence de ton commentaire... et du fait qu'il soit anonyme. Tu es comme ces trous du cul vont écrire "mort aux vaches" sur un mur qui pensent avoir eu une démarche militante.

    Maxime,

    Oui,... Mais en plus j'efface les commentaires qui me cassent les burnes car j'ai mieux à faire que de supporter des conneries.

    Quand tu vois un abruti comme l'autre qui lance une critique sur la subjectivité de la blogosphère tout en reconnaissant mon... objectivité en critiquant cette subjectivité, je ne peux que rigoler bêtement.

    RépondreSupprimer
  13. happy bithday Nicolas, trois ans de temps donné et d'investissement acharné à faire de ce blog politique le numéro un, c'est mérité, le travail paye toujours et tu en récolte aujourd'hui le fruit, c'est que ce n'est pas si facile de choisir les bons sujets, d'y mettre le bon ton,et de fidèliser les lecteurs quelqu'ils soient, ce qui fait le succés de ce blog, c'est sa convivialité et sa dérision, tu défends tes opinions tout en restant ouvert et sans en faire une affaire d'état.
    J'aime bien le personnage et sa sincérité!
    Alors longue vie à ce blog!

    RépondreSupprimer
  14. Putain ! Des félicitations de Versac en personne !

    Vertazt,

    Merci ! J'essaie...

    RépondreSupprimer
  15. Joyeux Nanniversaire Bloguesque Nicolas...

    RépondreSupprimer
  16. Merci ! Caisses tu fais au régime ?

    RépondreSupprimer
  17. C'était déjà rigolo quand j'ai lu l'article tout à l'heure, mais avec le commentaire d'Anonyme et ta réponse, j'ai carrément éclaté de rire toute seule :)))

    RépondreSupprimer
  18. Hypos,

    Oui, ces couillons ne se rendent pas compte de leur ridicule !

    RépondreSupprimer
  19. @Nicolas : Loin de moi l’idée de te contester le droit de lire ce que bon te semble en des lieux dont tu es l’hôte, pas plus que de nier la courageuse propension des trolls à d’autant plus s’indigner qu’ils sont protégés et encouragés par le confort de l’anonymat.

    Néanmoins, je persiste et signe dans le mien, d’anonymat. Parce que mon identité ne te dirait rien, parce qu’il y a peu de chances, vu la nature de PMA et le ton que tu emploies, qu’il s’agisse d’un prélude à de nombreuses heures de débat courtois et équilibré, mais surtout parce qu’il ne manque pas d’à-propos, comme tu viens de le démontrer. Aurais-je décliné mon identité que tu n’aurais sans doute pas été jusqu’à me traiter de trou du cul et d’abruti. L’anonymat est semblable à la peste pour ceux dont la vocation est précisément d’en sortir en s’affichant ainsi.

    Je ne me fais pas un apôtre de l’objectivité absolue, pas plus que je n’en ai vue ni cherchée chez toi, tout au plus ai-je reconnu un minimum de sincérité, ne confondons pas tout. Mais je ne vois pas de raison non plus de m’interdire une légère pointe d’ironie (d’autant que je n’insulte personne, moi) quand il y a matière. Inutile d’y voir de la méchanceté.

    Bref, bonne continuation à ce blog et à ces habitués :-)

    RépondreSupprimer
  20. Il ne s'agit pas de dévoiler ton identité. Par exemple, David75 qui commente souvent ici est parfaitement "anonyme", mais on arrive à le suivre de blogs en blogs.

    Je dis juste que tu es un parfait faux-cul en venant me critiquer sans oser dire qui tu es... Tu sais ce que c'est qu'une lettre anonyme ?

    RépondreSupprimer
  21. Je ne fais que critiquer cette façon de n’accorder de légitimité qu’à ceux que tu peux identifier au préalable (j’hésite à rajouter "comme partageant tes opinions"), privilégiant ainsi un jugement sur la personne plutôt que sur l’idée, ce qui est la plaie du débat démocratique dans ce pays. D’où mon emploi de l’anonymat, et mon peu de goût pour les longues heures de surf sur la blogosphère. Ce qui fait que te donner un pseudonyme ne t’avancera en rien sur mon identité d’ailleurs.

    Ca méritait d’être dit, mais comme ce n’est toutefois pas pour jouer au troll que j’ai pris la peine de poster ici, j’ai posté cette fois avec mon compte Google, si tu préfères me donner du trou du cul et autres mots d’amour en privé ;-)

    Bonne année quand même.

    RépondreSupprimer
  22. Il ne s'agit pas d'avoir ton identité... mais de t'identifier en temps que commentateur. Je persiste néanmoins à penser que ta démarche est grotesque : le blog peut être un lieu de dialogue, ça ne m'intéresse pas de dialoguer avec quelqu'un que je ne peux pas identifier. Ca me rappelle toutes ces andouilles avinées qui veulent discuter avec vous au bistro vous cassant les noix quand vous faites les mots croisés...

    Si en plus l'anonyme argumente en disant que mes propres propos sont crétins, j'ai beaucoup mieux à faire que de discuter avec lui.

    Pour qui te crois-tu à vouloir devenir un personnage de "ma vie" ? (c'est bien de ça qu'il s'agit : mon blog est mon espace de loisir). Si tu le fais, fais le de manière sympathique. C'est une règle de savoir vivre.

    Ceci est un billet pour l'anniversaire de mon blog. En trois ans, j'ai vite appris à ne faire gaffe aux crétins qui m'apportent la contradiction uniquement pour le plaisir de me faire chier quand ils s'emmerdent. Une solution : la psychiatrie.

    RépondreSupprimer
  23. "Il ne s'agit pas de dévoiler ton identité. Par exemple, David75 qui commente souvent ici est parfaitement "anonyme", mais on arrive à le suivre de blogs en blogs"

    Mdrr, absolument, qui sait quel est le vrai blaze de Poison-social, ou David75, ou Nicolas, ou autre ? on s'en fout, l'important est de laisser une "signature", pour être situé dans ses opinions, ses prises de position, etc...

    RépondreSupprimer
  24. Et bonne année malgré tout !

    Merci de passer, ça me permettra d'illustrer un prochain billet sur les trolls.

    RépondreSupprimer
  25. Poison,

    Nos coms se sont croisés.

    Oui, c'est bien une signature dont il s'agit. Celà dit, je ne suis pas anonyme du tout.

    RépondreSupprimer
  26. Bon anniversaire à ton blog.
    A ce que je vois, ta verve ne prend pas une ride !
    Toujours du plaisir à lire tes pertinences.
    Même si, pour le coup, je pense que certains anonymes peuvent avoir plus de qualités que d'autres "nonymes"...

    RépondreSupprimer
  27. Jean,

    Merci.

    Boby,

    Merci aussi, les anonymes peuvent avoir des qualités bien sûr ! Mais pas quand ils bavent dans votre blog.

    RépondreSupprimer
  28. J’avoue avoir du mal à comprendre tant d’agressivité et d’insultes gratuites. On peut toujours débattre de la pertinence de ma démarche, défendre l’idée par rapport à la personne en postant de façon anonyme, mais je ne crois pas avoir mérité autant de condescendance suffisante.

    Je n’ai dit nulle part que tes propos "étaient crétins", mais que je me sentais en désaccord avec ta démarche de catégorisation : sur Internet, on est tous des anonymes.
    Je n’ai pas non plus l’ambition de "devenir un personnage de ta vie". Je n’ai fait que laisser quelques commentaires sur un blog. Et ils n'avaient rien de méchant, seulement un peu provocants. Si tu crois réellement que je les ai laissés "pour le plaisir de te gâcher ton billet d’anniversaire", peut-être qu’il faudrait voir à descendre un peu de son piédestal…

    RépondreSupprimer
  29. Evan,

    Maintenant que l'on discute ensemble (et que tu signes !), tu n'es plus anonyme. Faut pas te sentir visé, ce sont tous les glandus qui bavent anonymement dans mes commentaires qui sont visés, pas toi !

    Figure toi qu'il y a très peu d'anonymes qui écrivent "Très beau billet" mais beaucoup qui lancent "connard, c'est de la faute aux 35 heures".

    En outre, ça n'est pas une question de piédestal. Comme je l'explique dans le billet, je suis numéro un du machin "presque par hasard". Tu ne peux pas imaginer le nombre de crétins anonymes qui viennent m'emmerder. Donc j'insulte. Voilà : mon blog est MON espace de loisir, ceux qui ne l'aiment pas peuvent foutre le camp.

    RépondreSupprimer
  30. Bon, les choses me paraissent plus claires dites comme ça. En plus j'ai assez de vécu du Net pour imaginer, effectivement, la cohorte de trolls qu'un blog bien visible doit attirer. Je craignais seulement que ça ferme la porte à certains débats.

    C'est donc davantage de gaieté de coeur que je peux souhaiter un bon anniversaire à ton blog.

    RépondreSupprimer
  31. Evan,

    Merci !

    J'espère que maintenant, tu peux comprendre ma "haine" des commentaires "anonymes et négatifs" ! Pour être précis, elle date de la campagne pour les présidentielles (à l'époque, je n'étais pas "classé")... L'UMP avait organisé des cohortes de trolls anonymes venant foutre la merde sur les petits blogs de gauche pour décourager les blogueurs : ça m'avait miné avant de me forcer à relativiser... Maintenant, je reçois de plus en plus de trolls et par nostalgie pour cette époque, j'ai l'insulte facile.

    Pour ce qui concerne les débats, je suis toujours ouvert, mais comme je le dis dans le billet, certains débats ne servent à rien. Un Ségoliste ne me persuadera jamais que la dame est la meilleure... Donc il ne faut pas que les débats soient une perte de temps.

    RépondreSupprimer
  32. "En outre, ça n'est pas une question de piédestal. Comme je l'explique dans le billet, je suis numéro un du machin "presque par hasard"
    Ca tombe très bien, car je me fiche, moi, même si c'est sans doute intéressant, de qui tu es sur le web, ou dans la vie, ou si tu es numéro un ou 25687..., ce qui m'intéresse chez les gens, c'est ce qu'ils ont à dire, aussi bien les clochards (avec tout mon respect... c'est moins faux-cul que "SDF") que les élus politiques, ou les stars du show biz.
    Par contre, il y a un point sur lequel je t'envie, c'est ce fameux QG au Kremlin Bicêtre ! qu'est ce qui m'a pris de quitter la région parisienne...

    RépondreSupprimer
  33. pour le 7 y'a ptet moyen, mais j passerai ptet avant

    RépondreSupprimer
  34. Bah, j'y viens de temps en temps, j'y ai un pavillon en vente, Reims, c'est pas très loin.

    RépondreSupprimer
  35. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  36. Au fait, un blog n'est pas exactement un espace privé, mais plutôt une vitrine.
    On ne peut donc pas se comporter comme si on était simplement chez soi, c'est également un espace public. Il y a donc des règles à respecter de la part du proprio mais aussi des visiteurs...

    PS Trèèèès beau billet, Nicolas !

    RépondreSupprimer
  37. Une vitrine de quoi ? Tu veux que je mette la photo de mes fesses ?

    C'est un espace public, sous MA responsabilité, j'y fais donc ce que je veux, dans le respect de la loi. Si je veux supprimer les commentaires des crétins, je le fais...

    RépondreSupprimer
  38. m'enfin c'est sidérant ça ... pourquoi certains ne parviennent pas à intégrer que l'auteur d'un blog peut supprimer ou modérer les comms sans rendre de comptes à personne ? personnellement, je ne censure jamais, mais c'est un choix perso ; après on peut penser ce qu'on veut, "c'est normal" , "c'est pas moral", "gna gna gna", mais en tout cas, C'EST LEGAL !!

    RépondreSupprimer
  39. Poison,

    OUI.

    En outre, il ne s'agit pas de censure. C'est quoi ce gros mot ? Imagine que tu disposes d'un joli pavillon en banlieue Parisienne et que j'écrive sur ton mur d'enceinte : "Benoît Hamon n'a pas de culotte". Si tu es normal, tu repeindras ton mur pour effacer l'horreur. Personne ne va crier à la censure.

    Par contre, ton voisin d'en face a le droit d'écrire ce qu'il veut sur son propre mur.

    RépondreSupprimer
  40. "Si tu es normal"
    Je ne suis pas trop réputé pour l'être, je serais bien de capable de marquer "Je sais, c'est moi qui la lui ai piquée !" (mais c'est sûr que si je veux arriver à le vendre par la suite, j'efface le tout);
    d'ailleurs la "normalité", c'est quoi ? il y a 6,5 milliards d'avis sur la question.

    RépondreSupprimer
  41. c’est la faute aux 35 heures !!!!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.